Interview de Al Jourgensen (Ministry), pour la sortie de House Of The Molé Paris, fin mai 2004.

Un peu plus dun an aprs le dcevant Animositisomina, le groupe fondateur de lindustrial metal, Ministry, dsormais men par le seul Al Jourgensen  (Paul Barker ayant choisi de prendre du recul), sort son dixime album studio, Houses of the Mol. Un album qui rappelle, tant par le contexte politique que par la musique en soi, leur chef duvre de 1992, Psalm 69.

 

Quand jai appris, il y a quelques jours, que vous passiez et que lon ma propos de venir vous interviewer, je ne savais mme pas que Ministry allait sortir un nouvel album, aussi rapidement aprs Animositisomina [paru dbut 2003, NDR], alors quil ny avait eu aucune sortie entre 1999 et 2003. Jai comme limpression que Bush vous inspire beaucoup !

Il y a plusieurs choses, plusieurs facteurs. Dune part, jai t hronomane durant 20 ans, et jai lch il y a deux ans. Donc les albums taient de plus en plus difficiles faire, mesure que je menfonais dans laddiction. Cest pourquoi il y a beaucoup de temps entre les disques. Quand je men suis dfait, jtais revitalis, et donc prt my remettre. Lautre facteur, bien sr, cest le facteur Bush . Il semble que ds lors quil y a un Bush la Maison Blanche, on en a ras-le-bol et on fait un putain dalbum. Et puis on attend le Bush suivant briguer la prsidence son frre. Donc, on va probablement faire deux, trois albums de merde et attendre Bush, et puis on en fera un bon nouveau (rires) !

 

Filth Pig tait bon...

OK, ouais ! Jaime Filth Pig ! Cest une plaisanterie rpandue, chez les journalistes, tout a. Bref. Jaime Filth Pig : cest mon second album prfr.


Quel est le premier ?

Celui-ci !

 

? ? ? (incrdule)

Sans dconner ! (Parce que, lors de la dernire tourne de presse, on ma pos la question au sujet de lalbum [Animositisomina, 2003] : Je suppose que cest votre album prfr comme maintenant.) Je pense que Filth Pig et The Land of Rape & Honey taient mes deux prfrs, jusqu celui-ci. Et... Je nai jamais... Je ne dis jamais a, quand je sors un album, genre : (il prend une voix de trou du cul) : Oh, celui-ci, cest notre meilleur ! . Mais celui-ci troue le cul, mec ! Celui-ci dchire ! Et puis a t sympa de le faire. Et rapide. Et puis, ctait avec le groupe, avec des mecs qui sont des amis, au lieu de Paul Barker et dun ordinateur. Donc, pas de Paul ! Parce que Paul et moi, nous ne sommes pas rellement des amis. Cest pour... le boulot. On ne sortait pas souvent ensemble. Il est trs diffrent de moi. Et l, on est une bande de dingues. Et on aime jouer, et ctait trippant. Ctait trippant de faire cet album.


Les contextes politique et conomique sont proches de ceux de 1992, lorsque vous avez sorti Psalm 69. Il y a, je trouve, de nombreuses similarits entre eux.

Ouais ! Tout fait ! Cest le Psalm 70 !


Y a-t-il une continuit, un parellle entre les deux albums ?

Bien sr, ouais. a : un Bush et un Bush. Et ils sont tous deux barrs ( fucked ). Les deux albums sont plutt violents, parce quon en a ras-le-bol des Bush. Cest trs simple ! On a aussi fait des clins dils et des petites plaisanteries dans cet album. Par exemple, il y a un Psalm 23, au lieu du Psalm 69. Et tout le monde lappelle Psalm 70 . Voil, on a fait quelques plaisanteries sur cet album. Je ne vais pas vous en dire plus ; cest vous de lcouter et de voir par vous-mme... Oh, et puis il y a une chanson sur la tl [rfrence TV II sur Psalm 69], qui est prsent WTV.


Jai pens quil sagissait dun M renvers, comme MTV.

Non, cest un W , comme dans George W. Bush. WTV voque la culture tlvisuelle aux tats-Unis et des passages de George Bush lantenne.


Cest, si on veut, un cho TV II ?

Ouais, ouais. Exactement. Donc, il y a pas mal de petites piques et plaisanteries. Et on a fait a pour samuser. Ctait amusant de faire a.


A premire coute, a a lair meilleur quAnimositisomina. Pour autant, Houses of the Mol nest pas lalbum le plus original et ne constitue pas rellement un pas en avant. Il nest pas aussi exprimental que...

Ouais, mais a viendra. Mais tout a, c'est comme un instantan ( snapshot ) de ce quest votre vie tel moment. Et cest diffrent. En ce moment, jen ai plein le cul de notre administration.


Nous aussi !

Ouais, je sais, je sais. Tout le monde en a marre. Le monde entier est dans la cuvette des chiottes et il a la main sur la chasse ! Et il faut que nous retirions sa main... Donc, cest un album de circonstance, traitant de choses qui me touchent. De mme que pour Filth Pig, jtais en plein divorce, addiction lhrone, tout a... Cest un disque trs personnel. Ctait un instantan de ce qui marrivait cette poque. Car cest ce quest lart : cest une rflection de ce qui se passe autour de vous. Et si vous essayez de faire quoi que ce soit dautre, vous tes foutus, parce que a devient un produit. Il faut vivre et rgurgiter. Donc... Sur cet album, si dans un sens il sonne comme Psalm 69, et sil ne va pas plus loin dans les exprimentations ? Cest parce que cest la mme rage que quand son pre tait le foutu prsident et quil sagit du mme genre dmotions qui parcourent le disque.


En fait, il a t conu dans une urgence musicale et politique ?

Tout fait : il a t fait en trois mois.


Cracher votre colre, travers des cris, travers une musique forte, lourde, est-ce une sorte dhygine morale ?

Ouais, cest purificateur, cest certain. Mais au-del de a, cette fois-ci, il est urgent que les gamins sachent quil sagit de ladministration la plus corrompue quil y ait eu la Maison Blanche depuis Hoover, dans les annes 20. On parle de 70, 80 ans doligarchies et de compagnies merdeuses qui dtiennent tout un tas de choses, mais celle-ci est la plus corrompue que jai jamais vue, moi, de toute ma vie et jai 45 ans. Il [George W. Bush] a divis les tats-Unis en exactement 50/50. Les choses navaient pas t ainsi depuis la guerre du Vitnam. Vous avez les pro et les anti . Pas dintermdiaire, il ny a pas de middle class : il y a les riches et les pauvres. Il y a les pour et les contre . Cest foutument dingue. LAmrique est prte pour la guerre civile, aujourdhui ! a va tre dlirant, cet t, avec les conventions dmocrate et rpublicaine il y aura des meutes, des manifestations, vous verrez. Croyez-moi. Ce pays en est un stade o les gens pourraient se battre entre eux. Cest divis ce point. Je nai jamais rien vu de comparable jusqu prsent. Vous vous rendez compte : une anne dlection, on sen fout du scandale des prisonniers iraquiens, de linvestigation sur le 11 septembre. Rien foutre ! Bush reste 50% ; Kerry reste 50%. Les gens se sont fait une opinion et ils sont prts se battre entre eux. Cest un temps de guerre pour les tats-Unis. Pas une guerre au terrorisme : une guerre des uns contre les autres.


Cest limpression qui ressort lcoute du disque, qui sonne apocalyptique.

(Calme et dtach) H bien, cest parce que cest ce qui se passe. Et comme je lai dit, les artistes sont des miroirs de la socit.


Le premier titre de lalbum commence avec une ambiance sombre, tragique, solennelle le sample de  Carmina Burana [Opra de Carl Orff, NDR]. Puis vous arrivez, avec ironie et humour...

Le meilleur moyen de faire passer un message que jai trouv, cest travers le sarcasme, lironie, lhumour. Car cela touche les gens ; la rationnalit ne provoquerait que colre. Avec lhumour, vous pouvez la fois vous marrer et penser. Avec la colre, vous ne pensez pas : vous tes juste en colre.


Cest justement ce que fait monsieur Moore.

Ouais ! Exactement ! Exactement ! Merci ! Jadore Michael Moore ! Il est foutument bon ! Le meilleur !


Vous avez dj song travailler avec lui ?

Sil me le proposait, je serais l dans la seconde ! Tu dconnes ?


Il a dj tourn un clip pour System Of A Down [Boom, NDR].
Ouais, ouais. Il a aussi discut avec Marilyn [Manson, dans son documentaire Bowling For Columbine, NDR] Donc ouais, bien sr, carrment... Et je suis sr quil sera trs au courant de cet album.


Tout au long de votre carrire, vous navez eu de cesse de moquer et pointer du doigt les hypocrisies des tats-Unis. ǒa t le PMRC [1], puis la Guerre du Golfe, la religion, la tlvision, etc. Considrez-vous avoir un rle, en tant quartiste, comme faire les gens prendre conscience des mensonges des politiciens, par exemple ? En fait, vous battez-vous pour la dmocratie, pour la libert ?

Ouais, ouais ! Tout fait ! Et nous aurons un rle actif cette fois-ci en nous assurant que chacun des gamins qui viennent nos concerts cet t lors de notre tourne, ait son inscription dlecteur. Et ce, chaque concert, en nous assurant quils ont bien t inscrits, afin quils comprennent quils ont un rle, une incidence sur le futur. Si Bush a vol la dernire lection, cest peut-tre parce que vous nen aviez rien foutre. Le temps est venu de vous y intresser, et de faire en sorte que cela narrive plus. Vous pouvez faire changer tout a.


La plupart des jeunes ne votent pas aux tats-Unis ?

Sur la tranche des 18 29 ans, 30% ont vot la dernire lection. Imaginez que 50% aient vot car la majorit nest pas de droite. Bon, si 50% dentre eux avaient vot, il ny aurait pas eu dlection vole. Il est temps que les gamins se bougent le cul et lchent largent de papa et maman, pour prendre le contrle de leur propre vie, de leur propre futur.


Le mode de scrutin peut aussi tre peru comme pnalisant, en un sens. Aux tats-Unis, le mode de scrutin nest pas direct : vous votez pour de Grands lecteurs, non pour le candidat que vous souhaitez voir lu prsident.

Certains tats ont plus dimportance lectorale que dautres. Donc ce quont fait les Rpublicains est simple. Ils savent que la majorit des Amricains ne sont pas des idiots. a en a lair, mais a nest pas le cas. La stratgie des Rpublicains, donc, a t de sassurer de remporter les tats qui ont le plus dimportance lectorale, les grands tats. New York doit avoir 112 voix, la Californie, 140. Et le Delaware ou lAlabama ? 2 ? 4 ? 10 ? En somme, si vous emportez ces tats, vous engrangez plus de points lectoraux, car ce sont des tats plus importants. Et les Rpublicains lont ralis. Et ils ont vol cette foutue lection par un article additionnel ( side clause ). Le peuple na pas vot directement pour voir Bush occuper le bureau ovale. Et le peuple, cette fois-ci, ne votera pas pour Bush dans le bureau ovale. Et sil le fait, je me tire au Canada !

 

(Rires) Vous considrez-vous comme un hritier des protest-rockers des annes 60 ?

Je ne sais pas, pour les protest-rockers. Mais je me reconnais dans lesprit des annes 60. Jai vcu avec Timothy Leary [scientifique qui a labor le LSD, etc.] durant deux ans, juste avant quil meure. Il tait comme mon pre. Il fut le porte-parole dune gnration. Disons que jaime lesprit ; jaime le fait que des gens ordinaires, qui partageaient une mme colre, ont faillir changer le monde. A a prs (il rapproche lindex et le pouce). Jaime ce type de mentalit. Je dteste dire que cest lesprit hippie des annes 60, parce que la premire chose laquelle on pense, cest des types aux cheveux longs et qui ne se lavent pas... Mais... Bon, prenez un bain et changez le monde, OK ?


(Rires) Vous considrez-vous du mme bord que Marilyn Manson, System Of A Down, ou...

Il ne sont pas du mme bord que moi ! Ceci dit, jadore.


Non ? Pourtant, ce sont aussi des protest-rockers, qui moquent et dnoncent les hypocrisies et outrances de lAmerican way, les mensonges des politiciens, etc.

On le faisait bien avant quils ne le fassent. Et dautres le faisaient avant nous. Le fait est quil en sera toujours ainsi. Il y aura toujours quelquun pour dire ce que beaucoup pensent, jespre.


A propos de vos surnoms, est-ce une faon dincarner lAmrique anti-corporate, dtre un pouvantail ?

Quels surnoms ?


Disons, Buck Satan... Alien Jourgensen...

Cest essentiellement des histoires personnelles. Comme tout le monde le sait, Buck Owens est mon hros un artiste de country.


Oh ! Je pensais quil fallait comprendre Buck comme Dollar , quil y avait un lien, cest--dire : Dollar = Satan

norme ! Cest norme ! Je ny avais mme jamais pens ! Cest plutt cool, jaime bien. Je peux lutiliser ?


Ma foi, oui !

Plus srieusement, jaime beaucoup Buck Owens. Il a vraiment rsist lestablishment country de Nashville, dans les annes 50. Il sest barr Bakersfield, a fond son propre label et a fait son truc comme Wax Trax [label fond par Al Jourgensen, NDR], mais dans le monde de la country. Et il leur a dit daller se faire foutre. Jai donc pens que ctait le mec le plus cool du monde, et je lai rencontr. Et tout le monde disait : Putain, mec, tu aimes Buck Owens ? Mais il est chrtien, cest un mec religieux. Et toi, tu es ce type barr. Bref, voil pourquoi je suis Buck Satan. Cest a lhistoire. Le surnom d Alien est li mon rapport avec les OVNI, car jai une certaine exprience en la matire. Je ne vais pas rentrer l-dedans. Mais bon, cest tatou sur mon bras. Pendant longtemps, jai eu connaissance dune existence extraterrestre. On  n'a qu' dire a comme a. Donc cest un truc personnel aussi. Nombre des autres surnoms sont lis simplement au fait que je veux bosser avec dautres groupes et travailler sur dautres projets avec dautres gens. Et Warner Bros., mon label lpoque, ne voulait pas me laisser bosser avec qui que ce soit, alors jai dit Allez vous faire foutre et jai simplement chang mon nom et fait autre chose pour pouvoir bosser avec des gens, parce que je ne voulais que bosser. Je ne veux que mamuser et crer. Et me dfaire des proccupations juridiques du business. Cest tellement... chiant.


Au sujet de Paul Barker : o est-il ?

O il est ?


Il est devenu Rpublicain ou bien ?

(Rires) Peut-tre, je ne sais pas ! Je ne sais vraiment pas. Je crois quil voulait voir grandir ses mmes, parce quils ont 9 et 10 ans. Ma fille a 19 ans, donc jai dj connu a. Je peux toujours tre un dlinquant juvnile et tre pay pour a ! A 45 ans ! Cest un super boulot que dtre pay pour tre compltement stupide ! Cest foutument cool ! Bref, il veut voir grandir ses mmes. Il voulait rester la maison. Il navait plus dnergie, ne voulait plus voyager. Donc jai dit : OK ! Cool ! A la revoyure, jai du pain sur la planche. A ce stade, ma fille me trouve enfin cool. A 19 ans, elle dit enfin ah ouais, Ministry est un groupe cool ! parce que ses potes narrtent pas de lui dire : Ton pre est cool ! Avant elle disait : (il prend une voix nasillarde, imitant ladolescente effronte) Moi jaime Korn ! Moi jaime Nine Inch Nails !...


... Moi jaime Linkin Park !

(Rires)... (toujours la mme voix) You suck ! . A prsent, ses potes lui disent : Ton pre est cool ! Et donc jai finalement conquis le cur de ma fille, avec Ministry, donc voil, je ne peux plus arrter, mec.


Nous clbrons cette anne les 50 ans de la naissance du rocknroll. Quest-ce que rock signifie pour vous ? Quest-ce que cela a apport dans votre vie ?

Le rock a connu tellement de permutations. Quest-ce que le rock pour moi ? Actuellement, le rock signifie grand cirque et machine pognon... Que dalle !


Mais l esprit rock

Cest ce que je disais au sujet de lesprit des sixties. Cest lesprit de rbellion, lesprit de questionnement, lesprit de libre pense, lesprit dindpendance.Tout cela, bien sr. Cest le credo de toute ma vie.


Quel serait votre top 5 des albums de rock ?

Juste de rock ? Parce que 3 sur les 5 seraient de la country, ou du jazz, enfin des trucs plus vieux.


Juste de rock.

OK ! Rolling Stones, Let it Bleed. Led Zeppelin, Houses of the Holy. ZZ Top, Tres Hombres. Rolling Stones, Beggars Banquet. Tiens, deux Stones ! Et...


... pas de Black Sabbath ?

... Numro 5, ce serait Black Sabbath.


Quels sont les groupes que vous considrez comme tant le futur du rock ? Ou du moins, les meilleurs du moment.

Mec, cest embarrassant, mais je nen ai aucune ide. Je suis dsol... Je suppose... System Of A Down ?


Et Fantmas ?

Fantmas est bon. Mais tu sais, cest difficile. Quand je ne travaille pas sur ce que je fais, je ncoute pas dautres trucs actuels, mec. Alors, je rencontre tous ces gens, lors des tournes, et je ne sais mme pas qui ils sont. Cest embarrassant. Ils ont vendu des millions de disques et ils me serrent la main et me font (prenant une voix avec intonation dadmiration) : Mec, je tai vu quand javais huit ans ! Tu nous as vachement influencs... Je me sens mal, mais je ncoute vraiment pas a. Quand je suis la maison, cest plutt, genre, Hank Williams, Patsy Kline, Buck Owens, tu vois, ce genre de trucs... Charles Mingus, Dexter Gordon, Ornette Coleman...


Vous connaissez, je suppose, Throbbing Gristle [2].

Ouais, ouais, bien sr. Sleazy [nom de scne de Peter Christopherson, NDR], et...


Grosse influence pour Ministry, je suppose...

Cest trange quand vous connaissez quelquun. Cest comme si linfluence se dissipait. On sinfluence en tant quamis, en tant que personnes, davantage que par la musique.


Donc vous tes ami avec certains dentre eux ?

Ouais, avec Peter Christopherson, de Throbbing Gristle, qui a ensuite fond Coil. Il a ralis deux de nos clips. Il a fait Just One Fix et NWO. Non, trois, avec Over the shoulder [titre issu de Twitch, NDR]. Donc trois clips. Ouais, cest bizarre quand vous commencez connatre quelquun... Cest comme Billy Gibbons, de ZZ Top. Cest un ami. Et ZZ Top a eu une telle influence. Oh ! Oh mon Dieu jai oubli ? Oh attends, dear ! Alors, les cinq albums...


Vous avez mentionn ZZ Top.

Oh ! Je lai dit ? (Il souffle. Plaisantant) Jai failli avoir une attaque cardiaque ! Ouais, Tres Hombres. Mais Rio Grande Mud est tout aussi bon. Ds lors que vous connaissez quelquun, il devient difficile dtre encore influenc. Parce quon devient amis. Cest un peu comme quand ma fille me dit (reprenant limitation de sa fille) : Bah, cest mon pre... Je dteste Ministry ! Cest chiant ! Cest mon pre... Cest la mme chose quand tu deviens ami avec quelquun. Donc la mme chose a eu lieu avec Throbbing Gristle... Cabaret Voltaire et autres...


Et Einstrzende Neubauten ? Leurs exprimentations bruitistes ont d influencer pas mal vos disques de la fin des annes 80...

Ouais, grosse influence. Grosse influence. Et les trucs dopra quon a pu faire [rfrence, vraisemblablement, au sample de Carl Orff, NDR] ont galement t influencs par leur mixage de lopra et du classique avec leurs bidouillages bruitistes. De mme, nous essayons de combiner tout a. Tout le monde a ses influences.


Il y a une chanson que jadore sur Dark side of the spoon : cest Kaif.

Oh, Kaif ! Cool !


La jouez-vous parfois en concert ?

Jamais.


Pourquoi ?

Je lai laisse de ct. Tu veux quon la joue sur cette tourne ?


Ouais !

On la jouera ! On la jouera Paris.


Cest cool !

On fait a parfois. Vous entendez des chansons tranges dont vous nauriez jamais suppos quelles puissent tre demandes. Et des gens demandent et veulent quon les joue. Donc on lapprendra ! Tu sais, a prend une journe pour apprendre. Nous nous sommes un peu carts de nos derniers albums. Quelquun stait montr insistant propos de Twitch. Nous navions pas jou de trucs issus de Twitch pendant des annes. Alors on a actualis We Believe, et on la jou durant la tourne ce qui est amusant sur quelques concerts. Donc, on le [Kaif, NDR] jouera pour toi sur Paris.


Et So what ?

So what, nous la faisons toujours. Ouais. Nous sommes meilleurs en live que sur disque.


Pas seulement pour So what. Sur Sphinctour, je trouve que les titres de Filth Pig sont galement meilleurs que sur le disque.

Je trouve aussi. Merci !


Avez-vous dj song incorporer des samples de discours de Noam Chomsky dans vos chansons ?

(Rires)
Tu sais, jadore ce que dit Noam Chomsky, mais je dteste sa voix, sa cadence. La cadence de discours est tellement importante lorsque tu essaies dincorporer des samples. Comme pour Bush je le dteste ! Le sampler est emmerdant, car il parle comme un idiot. Cest trs carr : tac ! tac ! tac ! tac ! Jai d me bouger le cul svre, couter ce trou du cul encore et encore pour essayer dintgrer ses discours dans les chansons.


Sur Wrong [4e titre de Houses of the Mol], il y a un collage amusant : un sample de Bush, puis un autre accoll, et le tout sonne comme une seule phrase. Cest propos du peuple dIrak...

Ouais, ouais ! Go home and die !


Et le deuxime sample, cest qui ?

Cest lui ! Mais nous avons dplac des mots pour dire a. Bon, pour le dire autrement : il est aussi stupide que a lest. Mais ctait trs amusant de le rendre encore plus stupide. Parce quon sait que cest ce quil pense. Peut-tre ne la-t-il pas dit en une seule phrase. Mais je sais quil la pens.


Ouais, et pas que pour les Iraquiens.

Ouais, tout fait ! Rentrez tous chez vous !


Et allez vous faire mettre
Exactement !

Mikki Fajito (Janvier 2005)

[1] Le PMRC (Parental Music Resource Center) fut une association cre Washington au milieu des annes 80 par des femmes de politiciens, tant dmocrates que rpublicains, afin de lutter pour endiguer le danger que leur semblait reprsenter le rock. Le rock leur semblait un facteur explicatif de cas de violences, meurtres et suicides chez des jeunes. Ayant des relations influentes, elles usrent des mdias pour rpandre leurs thses. En outre, stant offusqu de la prolifration de jurons dans le rock, elles parvinrent imposer le sticker (toujours en vigueur) Parental Advisory . En dautres mots, sous couleur de protger leurs enfants, elles tentrent de censurer lexpression artistique un comble pour le pays des liberts, notamment celle dexpression, garantie par le Premier Amendement de la Constitution. Sur ce sujet, lire lexcellent ouvrage dAnne Benetollo, Rock et politique.

[2] Throbbing Gristle tait un groupe anglais qui cra la musique industrielle, la fin des annes 70. Genre musical ayant pouss la dmarche punk dans ses ultimes retranchements (exprimentale, nihiliste, chaotique et bruitiste), la musique industrielle sest affranchie de toutes les rgles jusqualors en vigueur dans la musique populaire. De fait, elle requiert une coute tout autre, car ntant pas une affaire de mlodie, mais une musique ambiante, vocatrice dimages. Leur trs trange et nanmoins fascinant premier album Throbbing Gristle Second Annual Report (1977) voque parfois davantage une bande sonore de film, quun album dans son acception courante.

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment