Interview de Linus Pilebrand (Beneath the Frozen Soil) le 15/11/2006, par mail

1/ Bonjour et merci de prendre le temps de répondre à nos questions. Pour faire original, en guise d’intro, tu peux nous faire une petite présentation du groupe pour ceux qui ne vous connaissent pas?

Beneath the Frozen Soil est un groupe de Doom suédois. Nous venons d’une ville de la côte Est, Kalmar, mais maintenant nous sommes sur Göteborg. Le groupe s’est formé début 2004, et il n’était à la base qu’un simple moyen pour exprimer notre amour pour le Doom et nous défouler. Une sorte de « thérapie par hurlement primitif électriquement amplifié » si tu veux. Les choses ont rapidement évolué vers le groupe plus sérieusement impliqué que nous sommes aujourd’hui. Le groupe a d’abord existé en tant que duo sans prétentions puis est devenu un trio dont le but était de déchaîner sur le monde entier son mélange de Doom et de Black Metal. Un quatrième membre a rapidement rejoins les rang du Black Doom.
Le concept de base est d’invoquer l’émotion, aussi bien musicalement que textuellement. Une façon de canaliser l’état d’esprit à un moment donné, qu’il soit vrai ou non. C’est en cela que nous nous efforçons de nous éloigner des clichés les plus répandus dans le Doom. Par exemple, faire passer la dépression, le chagrin et le manque pour du romantisme. Pour nous c’est plutôt l’un des côtés les plus affreux de l’être humain.Nous nous inspirons de tout, de la vie en général, de nos expériences personnelles ou de pure fiction.

2/ Quelles sont vos influences majeures ?

Personnellement, je dois dire que Paramaecium, Evoken, Winter, Candlemass et My Dying Bride sont ceux qui m’ont fait aimer le Doom, ainsi que des groupe plus orientés Black Metal comme Wolves in the Throneroom en tête, Nortt, Forgotten Tomb, Shining et évidemment Darkthrone (du moins les premiers albums) qui sont la base de mon amour pour la musique. Mais je dois dire qu’aucun de nous ne cherche à plagier nos idoles lorsque nous composons, même si elles nous inspirent.

 3/ D’où vient votre nom ? "Beneath the Frozen Soil" semble évoquer vos racines nordiques. Je me trompe ?Tu as parfaitement raison quand tu fais le lien avec nos racines nordiques; c’est assez difficile de ne pas se sentir lié à ces sombres mois d’hiver quand tu es un musicien scandinave qui joue une musique sombre et chargée d’émotion. Mais pour répondre à ta question concernant notre nom en lui-même, tout ce que je peux dire, c’est : qui sait quelles splendeurs et quelles horreurs dorment sous les terres gelées ?

4/ Vous oeuvrez dans un registre assez spécial, sorte de Doom Death aux relents Black, ce qui vous place « à part » de la scène Doom actuelle où prolifèrent les groupes de Doom Death mélodique. Vous en êtes conscient ?

Et bien, la direction prise par notre musique est aussi bien due à une volonté consciente de s’écarter du Doom gothique basique à la My Dying Bride qu’à une volonté inconsciente, puisque nous avons tous des influences musicales variées qui nous font aller dans des directions diverses. Ceci apparaîtra plus clairement sur notre futur album prévu pour l’année prochaine, du Black Doom nordique plus violent qu’auparavant.

 5/ Quels sont les thèmes majeurs que vous développez dans vos textes ? D’ailleurs, tu es le seul à t’en occuper ?

Comme je l’ai déjà dit, nous voulons nous éloigner de l’écriture de paroles typiquement romantiques et clichéesques ; nous sommes plus enclin à décrire la dépression, le chagrin et le manque dans ce qu’ils sont vraiment, c'est-à-dire les côtés les plus repoussants de l’homme. Je sais personnellement combien la dépression peut affecter, et jusqu’où tu peux tomber quand elle a planté ses crocs dans ta chair, et je ne veux plus jamais me retrouver dans cette situation. Mon corps est bardé de cicatrices qui me rappellent de ne jamais plus tomber aussi bas.

 6/ Pourquoi avoir choisi de signer chez Totalrust Music?

 Nous avons choisi TotalRust Music principalement parce que de tous les labels ayant montré leur intérêt pour notre EP The First Wreath, ils étaient ceux qui nous laissaient la plus grande liberté, ce qui est très important pour nous. Par exemple, beaucoup de ces labels y compris TotalRust voulaient que nous sortions The First Wreath agrémenté de deux nouvelles chansons pour en faire notre premier album, une chose que nous n’aurions jamais acceptée. Nous ne voulions pas car le disque n’avait pas une super production, et parce que les nouvelles chansons que nous avions en réserve pour notre premier album tournent toutes autour du thème de l’eau et de la noyade, et il aurait été impossible de les ajouter à The First Wreath en un ensemble cohérent.
Nous avons donc décidé que s’ils voulaient les pistes de l’EP sur leur label, ils devraient les réenregistrer et les sortir soit en tant qu’un autre EP soit sous forme de split, et que les nouvelles chansons constitueraient notre premier album ; TotalRust ont plus ou moins été les seuls à accepter ces conditions, après quelques négociations il faut l’avouer. Du coup nous avons un split en compagnie des maîtres du Sludge New Yorkais Negative Reaction prévu pour cette année et un album prévu pour la deuxième moitié de 2007.

7/ Vous êtes une jeune formation, pourtant on sent une réelle maîtrise dans vos compos. Vous jouiez dans d’autres groupes avant ?

Nous avons tous joué dans différents groupes avant de former ensemble BTFS. J’ai commencé en tant que chanteur / growleur dans mon premier groupe Excubitor quand j’avais 13-14 ans, puis j’ai joué dans divers groupes avant de rejoindre Offensive et Gaia en tant que bassiste et deuxième chanteur longtemps avant même d’envisager la création de BTFS. Olof (Holgersson, notre batteur), jouait dans un groupe appelé Absentia qui au départ incluait également Buster (Sporrong, notre chanteur) en tant que chanteur principal.

 8/ D’ailleurs, est-ce que certains d’entre vous ont des side-projects ?

Je joue toujours dans Gaia, qu’il ne faut pas considérer comme un side-project étant donné que j’ai joué avec ces gars bien avant même la création de BTFS, nous avons récemment enregistré 13 pistes qui sortiront d’une façon ou d’une autre début 2007.
Olof est toujours en contacts avec quelques gars d’Absentia, mais je ne saurais réellement dire s’il y a quelque chose de musical derrière ou pas. Sinon nous ne sommes pas vraiment impliqués dans des side-projects ; bien sûr certains d’entre nous jouent autre chose juste pour le fun, mais il n’y a rien de vraiment sérieux qui émerge à l’heure actuelle.

 9/ Vous vous la jouez trve doomeux ou vous donnez des concerts de temps en temps ? ( :p)

Nous donnons des concerts, le problème, comme tous les groupes de Metal et particulièrement des sous genres plus extrêmes, c’est qu’il n’est pas facile d’obtenir des concerts, et spécialement ici à Göteborg où tout le monde semble être à la recherche des nouveaux In Flames.
Mais on compte partir sur les routes l’été prochain, et on espère passer par le Danemark, l’Angleterre, l’Allemagne, la France et la Belgique / Les pays Bas, mais il n’y a rien de sûr à 100% pour l’instant.
D’ailleurs je voudrais saisir cette opportunité pour demander à vos lecteurs de nous envoyer des infos sur des promoteurs / organisateurs de concerts sérieux et dignes de confiance dans toute l’Europe qui pourrait être intéressés. Vous pouvez nous joindre ici ou sur notre myspace.

 10/  Il y a des groupes qui vous ont bien botté ces derniers temps ?

Parmi mes découvertes les plus récentes je dirais AHAB, Herem et Thee kvlt ov (((øurøbørøs, ainsi que Blood of the Blackowl qui sont assez impressionnants ; mais il y a bien d’autres groupes qui attendent juste d’être découverts.

 11/ Parlons de la France : vous connaissez ? Et la scène Française, ça vous dit quelque chose ? Vous aimez certains groupes français ?

Personnellement, je ne suis encore jamais allé en France, mais comme dit plus haut nous comptons et espérons venir ici l’été prochain.
Pour être honnête je ne connais pas beaucoup de groupes de Metal français en général, et encore moins de groupes de Doom même s’il y en a, comme Remembrance et Funeralium qui sont aussi chez TotalRust. Monarch et Monolithe valent aussi le coup.

12/ l’actualité du groupe, c’est quoi ? Des infos en exclu ? des projets ?

Mis à part le split avec Negative Reaction et l’album à venir, nous comptons également enregistrer un EP avec des chansons traditionnelles nordiques reprises à la sauce Doom explosif. Nous espérons que ce disque verra le jour en même temps que l’album, avant si possible. C’est ce que nous espérons, mais rien n’est sûr puisque qu’aucun label ne nous soutient encore sur ce projet, bien qu’il fasse déjà parler de lui chez les doomeux  de différents labels.

 13/  Bon et bien merci encore d’avoir répondu à mes questions. Bonne continuation, et à bientôt. Le mot de la fin t’appartient.

C’est nous qui te remercions pour manifester ton intérêt envers nous et notre musique, et nous t’applaudissons et te saluons pour le travail que tu fournis pour maintenir en vie la scène Doom, petite mais vitale. Continue à faire du bon boulot, vie lentement et meurs vieux.
Sincèrement.

Caillou (Décembre 2006)

www.btfs.net
www.myspace.com/btfs
www.totalrust-music.com

 

Merci à Linus Pilebrand, au reste du groupe, et à Gad (TotalRust).

Partager :
Kindle

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment