Albums du moment
Pochette Lokabrenna
Pochette The Fallen Crimson
Chroniques
Pochette No More Hollywood Endings
Pochette Apocalypse & Chill
Pochette Abreaction
Pochette Cycles
Pochette The Ruins Of Fading Light Pochette Afterlight

Interview Comity par mail

Bonjour les Comity,

- Tout d’abord, merci d’accorder du temps à ces quelques questions écrites par mail, surtout au vu des déboires que vous avez subis. Comment décririez vous ces derniers mois pour Comity, humainement entre autres.

Merci à toi de nous donner la parole. Ces derniers mois ont été très stressants. Il y a eu tout un tas de problèmes à régler le plus vite possible. Forcément tout met du temps à se concrétiser et à donner quelque chose, mais quand t'as un groupe et que tu veux essayer de le faire avancer, il faut se bouger. Il y a toujours des mauvais cotés même lorsque ca concerne une des choses les plus importantes pour toi.

Sinon entre nous tout se passe bien. Tu sais ca va faire presque dix ans qu'on est amis, il en faudra plus pour qu'on s'embrouille.

Si  nous passons à un plan musical, nous savons que vous êtes en studio en ce moment. Comment avez vous pu trouver une motivation pour retourner, la tête à peine sortie de l’eau, dans les studios?

Heu ba je sais pas qui est ce qui t'as dis ca lol, on est pas en studio en ce moment. Enfin on repet dans notre studio mais on enregistre rien. On fait tourner le set pour essayer de donner des concerts de qualité en vue des tournées qui s'organisent. Mais si tu parlais du studio de répétition, c'est loin d'être une contrainte. Répéter fait partie du rythme de nos vies on s'organise comme ça, en plus on rentre de vacances et là on est à bloc, on veut jouer un maximum.

« The deus ex machina as a forgotten genius » a été une grosse claque, plus que bien accueilli dans le milieu . Ce cd restera très marquant. En le prenant comme point de repère, qu’avez vous changé dans votre façon de penser votre musique et qu’est ce que vous n’avez pas changé?

Franchement, je ne vois rien qui ai changé dans notre façon de penser. Je pense qu'on a évolué comme un groupe peut évoluer. On a continué à travailler nos instruments, nous avons donc acquis (j'espère) de la technique, ce qui nous permet de retranscire encore plus fidèlement nos sentiments et émotions en musique. Nous avons en revanche voulu faire un album sans concept, laisser toute la place à la musique, d'où les 99 plages sans blanc. L'auditeur est donc libre de modeler, d'écouter l'album comme il en a envie et en fonction de ce qu'il lui fait ressentir. Meme si nous, nous l'avons découpé en chansons peut être que l'auditeur ne le découpera pas de la même façon. Nous avons également beaucoup plus travailler les transitions, enchainements de riffs ou de plans. Ca nous paraissait important de ne rien laisser au hasard. Même un partie composée en « boeufant » on la remodèle jusqu'à ce qu'elle corresponde à nos envies.

En  concert, Comity s’est imposé comme une des pointures niveau intensité de la scène française. Que représente pour vous le live? Avec quel groupe aimeriez vous tourner?

Merci c'est gentil. Le live c'est magique. Certains moments sont inoubliables pour nous. Soit par l'ambiance du concert, ou tout simplement ce qu'on a ressenti entre nous en jouant. La scène nous rapproche, on a presque l'impression de ne faire qu'un à certains moments. On sait qu'on vit des choses très fortes au même moment et que c'est le résultat de beaucoups d'heures de travail en studio. Et lorsque tout suit derrière, c'est à dire de bons retours, un bonne façade, un ingé son qui t'écoute et n'en fait pas qu'à sa tête, une bonne orga. qui respecte les groupes qu'elle fait jouer... et ba là t'es optimisé pour donner le meilleur de toi sur scène.

Sinon dans les groupes français je ne vois pas. Ha si Every reason to... lol nan j'rigole. Ba j'aurai aimé tourner avec Blut aus Nord, mais c'est pas possible. Sinon en groupe français je ne vois pas, j'ai simplement envie de tourner avec des groupes sympa qui se la flambe pas, qui parlent pas dans ton dos, qui passent pas leur temps à aller parler sur my space ou à recoller leur mèche à deux centimètres du sourcil droit... Des musiciens qui font du son, avec leur style, pour le plaisir parce qu'ils en ont besoin et envie et non pas par effet de mode.

Plus banalement, quels sont les groupes qui influencent votre musique ?

On écoute énormément de groupes et de styles tous différents les uns des autres. Je pense qu'inconsciemment notre cerveau doit faire un mix de tous ces sons qu'on écoute et rentrer dans notre inspiration lorsque l'on compose. Mais consciemment ce sont les moments de nos vies, les bons comme les mauvais qui nous inspire. Nous sommes également très critique sur les riffs que l'on ramène. Il y a en une bonne partie qui part à la poubelle, et le fait qu'il ait sa teinte bien à lui, qu'il ne ressemble pas à quelque chose que l'on connaisse fait partie des critères pour jeter ou garder un riff. Nous faisons le maximum pour créer une musique personnelle, alimentée par nos vies.

Que pensez vous de la scène hardcore et « screamo » française (Daitro, Mihai Edrisch d’alchimia par exemple) et mondiale :les récents efforts d’Envy, de A day in black and White , de Raein (rip), La quiete et de la scène hardcore en général notamment helvète ? Ce résumé n’est pas de la pose mais concrètement, on se rend compte qu’un public se forge non ?

J'ai un sentiment très partagé par rapport à cette « nouvelle scène » qui pour moi à tendance à manquer de crédibilité pour certains groupes. Je ne vois pas l'intérêt que peut avoir un groupe à faire une copie de ce qu'il écoute à la maison. Ces derniers temps j'ai entendu et vue des groupes sans aucune personnalité, aucun effort d'originalité, certains carrément prennent des riffs entiers à des groupes désormais cultes comme Isis ou Neurosis, voir Dillinger (mais ca ils n'arrivent pas à le jouer alors tu grilles moins ;). Les même groupes très souvent travaillent l'attitude avant de faire de la musique pour le plaisir de faire de la musique, ou alors passent leur temps sur le net à parler sur le dos des gens et des groupes. J'trouve ca triste d'avoir aussi peu de vie. C'est dans ce sens là que pour moi ces groupes manquent de crédibilité.

A côté de ça il y a d'excellents groupes français qui méritent de tourner et de se faire connaître par leur envie de créer et d'apporter de nouvelles choses, de nouvelles idées.

Pour les Suisses je trouve qu'il y a de très bons groupes également. Mais bon il y en a proportionnellement autant qu'en France pour moi. C'est pas parce que de bon groupes se sont démarqués que les Suisses ont soudainement une fibre sur-développée pour composer de la musique de qualité.

Quels sont vos CDS les plus écoutés en ce moment ?

On écoute de tout donc en ce moment ca peut aller de Eyehategod, à Today is the day, à Blut aus nord, Sunno))), Electric wizard, forcément les groupes cult comme Neurosis, Blood let. On écoute également beaucoup de musique classique, Ravel, Malher, Dvorak... et pas mal de styles différents du Dillinja, Lemon D (dédicace à chocolat) puis des groupes comme Front Kick Chok, Emperor, Crowbar bien sûr, Devourment...

Que pensez vous du piratage et des dérives anticopyright espions ? Partagez vous le point de vue de Dead for a minute qui scande « fuck les droits d’auteurs » ?

De toute façon on ne gagnera jamais nos vies avec Comity, donc qu'on nous télécharge ou pas ca sera le même résultat. Après je pense qu'il faut faire la part des choses. Pirater Johnny, Zazie, Benabar et tout les trucs de la star ac et popstar que tu vois à la télé, ca ne me dérange pas au contraire, continuez. Par contre un groupe de qualité qui fait du son homologué et pour le plaisir, qui galère déjà à enregistrer, et à mettre autant d'argent dans un studio (ca coûte très cher), acheter leur cd les aidera énormément parce que ca sera le seul moyen pour eux d'essayer de récuperer les 5000 euros (minimum) qu'ils auront investi dans leur album. Surtout que certains groupe se prennent la tête à faire un art work complementaire du son. Personnellement je ne télécharge pas parce que j'aime avoir l'objet, le produit entier de l'artiste. C'est comme si tu lisais un roman sur internet. Les livres que je lis, j'aime les avoir dans les mains, sentir le papier sous mes doigts. Je ne me verrai pas en lire un sur le net. Pour la musique c'est pareil. Après en général les grosses productions commerciales se prennent rarement la tête à faire un art work de qualité donc bon...

Allez, la question à deux francs, vous pensez quoi de Sunn O))) ?

Mis à part l'effet de mode qu'il y a tout autour, je pense qu'il y a un travail intéressant de la part des musiciens. L'objectif n'est tout simplement pas le même que celui d'un groupe qui fait une musique avec des riffs, des mélodies. Je prend SunnO))) comme un travail sur les fréquences et les sensations engendrées par ces fréquences. Je pense qu'il faut l'écouter dans certaines conditions c'est-à-dire avec du gros matèriel qui sort le son exactement comme il faudrait, qui possède beaucoup de précision dans les basses. Quand tu sens ton corps vibrer comme une corde de guitare, alors c'est bon. En fait dans Sunno))) c'est toi l'instrument lol

A quoi peut on s’attendre (de nouveau ou pas) sur le prochain effort ?

J'en ai aucune idée j'espère simplement qu'on arrivera a être fidèle a nous-mêmes, et à travailler aussi sérieusement qu'on l'a été jusqu'à maintenant. Mais je ne me fais pas trop de souci. L'objectif pour nous est de se faire plaisir on verra le résultat après.

Bonne chance à vous, en vous souhaitant une bonne continuation et en nous souhaitant d’autres CDS de l’envergure de « The deus ex machina as a forgotten genius ».

Bertrand, aka Macho blues.
Merci a vous.

Yeah merci a toi Bertrand, merci pour ton soutien et de nous avoir donner la parole.

Macho Blues (Octobre 2006)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment