Albums du moment
Pochette Lokabrenna
Pochette The Fallen Crimson
Chroniques
Pochette No More Hollywood Endings
Pochette Apocalypse & Chill
Pochette Abreaction
Pochette Cycles
Pochette The Ruins Of Fading Light Pochette Afterlight

Contractions & Echo Canyons Records Par email

Alors que Contractions sort son premier LP en octobre 2019, nous avons pu échanger avec Julien, membre fondateur du groupe et également en charge du label Echo Canyon Records. Si le nom ne vous parle pas, il s'agit d'un label ayant sorti des LPs de Sed Non SatiataLongings ou encore Daitro.

Contractions

Comment est né Contractions ? Vous êtes en effet situés entre Lyon et Besançon, donc pas forcément à côté les uns des autres.

Contractions est né il y a pas mal d’années en fait. J’avais sympathisé avec Buanax qui est un ami de lycée de ma femme et que je voyais quand on était de passage à Besançon pour voir les vieux / vielles ami-e-s de ma femme. Quand 12XU s’est arrêté, il m’a proposé de jouer ensemble, ce qui tombait bien puisque j’aurai surement fini par lui proposer la même chose à un moment ou à un autre. On a commencé tous les deux, avec quelques morceaux que j’avais de côté. Puis Camille est venue jouer de la basse avec nous et on a joué / enregistré les premiers morceaux avec elle… Elle a arrêté le projet juste après que la première démo ait été finie. Il y a eu quelques mois de flou après son départ jusqu’à ce que Lopin se propose de venir jouer de la basse avec nous. Il a appris les morceaux, on a sorti la démo et fait nos premiers concerts en trio pendant environ un an puis Macst nous a rejoint à la deuxième guitare. La distance ne rend pas les choses simples mais on s’impose une rigueur et une réactivité qui permet de faire fonctionner le projet. On ne répète pas souvent mais quand on le fait, on fait en sorte d’être assidu et de passer un weekend entre ami-e-s à faire de la musique. Ce sont de très bons moments.

A quelle période les titres ont-ils été écrits ? Qui s’est occupé de la composition des différents morceaux ? 

Le plus vieux doit dater de 2015, avant qu’on ait commencé à faire des concerts. Le plus récent on l’a fini quelques semaines avant d’enregistrer. J’écris presque tout sur GarageBand, j’envoie des démos instrumentales aux autres mais on a besoin de jouer les morceaux ensemble pour que chacun adapte sa partie à sa sensibilité (ou l’améliore !), régler les dynamiques des morceaux et comment leur donner du relief.

On sent un vrai lien entre plusieurs de tes projets, du Y de Daitro à ce récent opus (en passant par 12XU). Qu’est ce qui explique cette évolution ? 

Je chante toujours aussi mal et compose presque tout en accord mineur, ça doit venir de là… mais peut-on vraiment parler d’évolution !!?? Haha


Qui s’est occupé de l’artwork  ? Il a un petit côté old school, mais dénote des couleurs roses des deux Demo. 

Je m’occupe des artworks et mon inspiration est « rétro moderne ». J’ai une fascination pour les vieux trucs, les vieilles techniques mais reste sensible au graphisme contemporain. J’essaie de marier les deux. Ca convient bien au groupe aussi je trouve… on écoute des vieux trucs, on s’en inspire mais on est pas dans un délire rétro non plus, on écoute beaucoup d’Indie et de trucs contemporains. J’essaie de sortir des codes pour donner au groupe une image la plus singulière possible.

D’ou vient le titre Demain Est Annulé ? 

C’est issu de la littérature anarchiste. La citation complète est « en raison de l’indifférence générale, demain est annulé ». On a pu la revoir taguée sur les murs pendant les manifs contre la Loi Travail, ça m’est resté. Personnellement cette phrase m’inspire autant l’enthousiasme du Grand Soir (plus rien à perdre, on y va!) que de la résignation un peu cynique qu’on peut avoir en vieillissant. Les paroles du morceau du même titre parlent de ça, de cette ambivalence entre l’enthousiasme que tout changera pour le mieux un jour et sensation d’échec de l’espoir révolutionnaire et des révoltes spontanées. C’était Lopin (basse) qui a eu la bonne idée d’appeler le disque comme ça

L’album sort directement en LP vert, alors qu’on est habituellement plutôt sur du noir. Pourquoi ce choix de couleur ? 

Pour des raisons purement esthétiques, pour coller avec l’artwork. Je voulais un truc coloré et contrasté (disque vert et sous pochette rouge). 

Je trouve qu’il y a une légère évolution entre la première Demo et Demain Est Annulé, qui sonne pour mois plus Indie que Punk, notamment au niveau du chant. As-tu travaillé ta voix différemment ?

La méthode reste la même, j’écoute les démos en instru et je fredonne des mélodies jusqu’à en trouver qui me plaisent. Mais je ne chante pas souvent et pas dans des supers conditions. Je reste limité techniquement et demande de la patience à la personne qui enregistre. On a traité le chant plus de manière plus claire aussi, avec moins de slap back et de saturation et ça laissait moins de place aux approximations (même s’il en reste encore sur le disque!)

Je te vois pas mal actif sur Lyon, ville qui a vu pas mal de groupes vivre et mourir. Pour toi, qu’est ce qui amène ces élans créatifs au sein de cette ville ? 

Je ne suis pas aussi actif que j’ai pu l’être. J’ai deux enfants, je bosse à plein temps. Je me repose sur l’entrain des autres maintenant car j’ai moins d’énergie et de temps pour faire ce que je faisais il y a quelques années. Et surtout avant je ne faisais rien tout seul, ce qui est le cas maintenant car soit mes camarades ont déménagé en dehors de Lyon ou alors ils ont des tafs prenant, des familles aussi et donc moins de temps et d’envie. Lyon a toujours été une ville qui m’a toujours inspirée sur plein de points. C’est une grande ville avec ses avantages et ses inconvénients. Je me focalise sur les bons côtés, les gens qui organisent des concerts de supers groupes dans des bons lieux. Les belles affiches qui vont avec. Et plein de gens vraiment cools, cultivés etc. Les mauvais côtés, je ne peux pas les changer alors je ne perds pas d’énergie avec ça même si ça ne m’empêche pas de me faire râler. Lyon a pu rester active grâce à un équilibre heureux entre personnes de passages super motivées et investies et aussi un noyau dur d’activistes sédentaires. 

Peux-tu nous dire d’ou vient l’artwork de la Demo #2 ? Qu’est ce qu’il représente pour vous ?


C’est Giacometti déambulant dans son atelier au milieu de ses statues - statues en mouvement et figées en même temps. C’est l’artiste dans l’intimité, seul avec ses œuvres au moment de la création… un peu comme quand un groupe répète ou enregistre.

C’est Mickey Young qui a fait le mastering vinyles de l’album. Comment s’est fait le choix de le solliciter ? 

Trouble In Mind est un de mes labels préférés au monde… J’écoute beaucoup de disques sur ce label dont il a fait le mastering et j’aimais beaucoup la dynamique de ces disques. Je l’ai proposé aux autres et ils ont validé l’idée.

Si tu devais citer une ou deux œuvres qui auraient influencé Demain Est Annulé, quel que soit le média, quelles seraient-elles ? 

Rester Et Fuir de Zone Infinie + quelques bouquins de Despentes pour les paroles et Our House On The Hill des Babies pour la musique. 

Sur la Demo #1, l’un des titres était Demain n’Est Jamais Loin, et l’album s’appelle Demain Est Annulé. Existe-t-il un lien entre ces morceaux ? C’est la même chose pour Un Jour Qui Traîne et Jour De Nuit

Il n’y a pas de lien et justement une amie nous faisait remarquer que le champ lexical commençait à être redondant ! Elle a pas tort. C’est vraiment difficile d’écrire des paroles. Chanter en français impose plus d’exigence avec les paroles et ça moins spontané que composer la musique. Ca reste néanmoins un bon exercice mais je me sens avant tout comme un "musicien" et un parolier avec des limites. 

 Peux-tu nous parler un peu de Je ne t’ai Jamais Aimé, c’est le seul morceau dont le titre évoque la première personne.

C’est le titre d’une BD de Chester Brown, que j’ai adoré (auteur que j’adore en général). Malgré son titre assez dur c’est une BD plutôt laconique sur les amours adolescents, la découverte des sentiments, de l’attirance physique. 


Echo Canyon


Comment est venue l’idée de monter Echo Canyon Records ? D’ou viennent le nom et le logo d’ailleurs ? 

A l’origine on a monté ça avec mon pote Gwen (avec qui je jouais dans Daitro, Baton Rouge et 12XU). Un des labels qui devait sortir le split Daitro / Sed Non Satiata en CD s’est désisté alors on l’a remplacé et on a commencé comme ça, tous les deux pendant deux ou trois ans. Il m’a ensuite laissé les rennes, faire un label le branchait moins. Le nom vient du nom du studio de Sonic Youth (un de mes groupes préférés au monde) et je revenais juste d’un voyage dans l’ouest américain quand on a décidé ça avec Gwen. Le nom lui a plu aussi. Le logo représente une onde, comme un echo.

Quelle est la sortie la plus emblématique du label pour toi ? 

Dur à dire ! Tous les disques de Sed Non Satiata ont une place à part car on a tout fait ensemble, depuis le début le label est lié à eux. Le LP de Tubers aussi a une place particulière, tout comme celui de Longings et Kindling car j’ai été un grand fan de Twelve Hour Turn et d’Orchid / Ampere avant que ces gens deviennent des amis et qu’on fasse des choses ensemble. La magie du DIY !

Pourquoi ne pas avoir sorti Demain Est Annulé, mais l’avoir distribué uniquement, contrairement aux précédentes sorties ? 

En vrai, c'est une sortie Echo Canyon mais sous le nom Purepainsugar... J’ai dit aux autres du groupe que je m’occuperai de la sortie / distribution du disque mais sous le nom de Purepainsugar car je voulais faire une surprise à mon vieux pote Seb (de Purepainsugar). Il a arrêté de s’occuper du label et m’a laissé gérer le mailorder / distribution des vieilles refs depuis quelques temps. Quand je lui ai fait écouter les demos du disque, il les a beaucoup aimées et m’a dit que ça lui donnait presque envie de remonter le label pour sortir le disque!  Ce n’est pas tombé dans l’oreille d’un sourd. Alors quand je bossais sur l’artwork j’ai mis son logo sur le disque et je ne lui ai rien dit jusqu’à ce que tout soit parti au pressage. S’il y a bien quelqu’un avec qui je pouvais me le permettre, c’est bien lui ! J’adore son label, c’est un vieux pote.

Tu avais effectué un repress de Laissez vivre Les Squelettes de Daitro. Comment s’est fait ce choix ? Est-ce que d’autres repress sont prévus ? 

Les gens qui gèrent des mail orders / distros me le demandent régulièrement et je le voyais partir cher sur Discogs. Je me suis dit que si des gens le voulaient toujours, autant qu’ils le trouvent facilement et pour pas cher ! Pour les mêmes raisons je pense represser Y l’an prochain. 

Tu as pas mal de sorties, dont des groupes assez différents comme Longings ou Veuve SS. Comment choisis-tu les albums que tu sors sur Echo Canyon ?

Il faut toujours qu’il y ait une connexion personnelle. Je connais personnellement presque tous les membres des groupes dont j’ai sorti les disques. C’est une condition sine qua non pour moi et un réel plaisir de partager un projet avec des ami-e-s. Je ne choisis pas vraiment, les choses se font plutôt naturellement et en général c’est moi qui propose aux groupes.

Est-ce que tu fais vivre Echo Canyon comme une une manière de pouvoir aussi aider à sortir des choses qui te plaisent ? 

Je sors toujours des disques qui me plaisent ! 

Tu m’avais dit il y a quelques temps que tu n’avais pas forcement de compte sur tous les réseaux sociaux (oui, ça date !). Penses-tu que cela est nécessaire actuellement pour un groupe ou un label d’être présent sur la plupart des médias sociaux ? 

J’ai résisté autant que possible. Mais je m’y suis mis un peu à contre coeur car j’avais vraiment l’impression d’être anachronique et de desservir les groupes du label à cause de ça. J'aime bien Instagram mais Facebook, je m'en fous un peu. Je ne pense pas que ce soit nécessaire pour un groupe d'être sur les réseaux sociaux... à condition d’être patient et d’avoir du temps pour tourner pour se faire un VRAI réseau social avec des vrais gens à qui on parle en vrai. Comme on faisait avant tout ça en fait. Si on a ni l’un ni l’autre, ça peut faciliter un peu mais ce n’est pas une baguette magique pour autant.

Je me permets une petite question sur Daitro : le groupe fait partie des artistes qui m’ont marqué. Quel regard portes-tu sur la reconnaissance et la notoriété que peut avoir le groupe maintenant ? 

C’est délicat de répondre à cette question… c’est un peu exagéré de parler de notoriété. J’ai conscience qu’on a ce privilège de ne pas avoir été oublié et ça me fait plaisir de voir que les gens recherchent nos disques plutôt que de les voir dans les bacs à soldes, qu’on nous demande de les represser, de voir des gens avec des tatouages du groupe ou que les repress partent en preorder etc. Je ne peux pas rester indifférent à ça ! Je tire beaucoup de satisfaction de ce qu’on a accompli tous ensemble, avec mes vieux potes (et qui le sont toujours aujourd'hui!). Après, plus personnellement, étant donné que je passe la majeure partie de mon temps avec des gens qui n’écoutent plus Daïtro ou qui n’ont jamais écouté voire jamais aimé, je garde ces questions hors de ma tête, ça me permet de ne pas prendre le groupe pour plus important qu’il ne l’a vraiment été. Ca reste une musique de niche, que les non-initié-e-s ignorent. Et surtout, le Screamo n’est pas un style vraiment pris au sérieux ni vraiment estimé (voire parfois carrément méprisé) dans les sphères musicales qui m'intéressent aujourd’hui. Donc je regarde ça un peu de loin, avec très peu de connexions avec mes centres d’intérêts musicaux aujourd'hui.

As-tu des prochaines sorties de prévues pour le label ? 

Hormis le repress de Y auquel je pense (mais rien de gravé dans le marbre), rien d’autre de prévu. Je lève un peu le pied sur les activités annexes pour n’avoir que des nouveaux morceaux à écrire.

Je te remercie beaucoup et je te laisse le mot de la fin.

Merci pour ton intérêt ! Le LP de Contractions s’écoute sur contractions.bandcamp.com mais aussi sur Spotify et Apple Music. Pour celles et ceux qui aiment avoir des vrais choses dans les mains, le vrai disque se commande sur echocanyonrecords.com (avec plein d’autres supers disques comme le LP de Monplaisir que j’ai sorti dernièrement).

Euka (Octobre 2019)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment