Albums du moment
Pochette Back In Business
Pochette Morbid Stuff Pochette Distance Over Time
Chroniques
Pochette Sus
Pochette Undying Light
Pochette Part Island Pochette A Gaze Among Them

"Je crois que le prochain Dead Can Dance sera plus dans la lignée de Within the Realm of a Dying Sun" Brendan Perry [Par téléphone, février 2019]

Alors que Dead Can Dance sont actuellement en tournée européenne pour célébrer bientôt quarante ans de carrière, nous avons pu discuter avec Brendan Perry par téléphone. De la tournée actuelle à son album solo à venir, nous avons également évoqué l'influence du groupe sur le Black Metal et comment les harmonies bulgares ont nourri leur musique.



Tu as fait une longue tournée solo avec beaucoup de concerts. Ces années où tu tournais beaucoup te manquaient ?

Oui, j'ai toujours aimé faire des tournées en bus, juste voyager avec tes amis musiciens, conduire d'une ville à l'autre et jouer, visiter et jouer dans des villes que tu ne connaissais pas. Cela signifie voir plus du monde tout en jouant. J'ai toujours aimé ça. Mes premiers souvenirs de tournée sont d'avoir fait ça en Europe au cours des années quatre-vingt avec Dead Can Dance et ce sont certains de mes meilleurs souvenirs de tournées.

Même si Dionysus est de fait plus ou moins ton projet, est-ce qu'il y a un troisième album solo en préparation?

Oui, j'ai écrit de nouvelles chansons que je joue en live et qui seront l'un des prochains albums. Et le plan est de tourner encore quelques mois à l’automne. Ensuite, nous irons directement en studio et enregistrerons le nouvel album, le terminerons avant Noël et le sortirons l'été suivant. Je vais faire quelques festivals et salles ensuite. Et on va enregistrer ces concerts. Nous verrons, nous pourrions avoir des enregistrements de bonne qualité à intégrer sur l'album.

Lors de ta tournée en solo en 2011, vous aviez joué des chansons nouvelles pour le public. Ces chansons vont-elles figurer sur l'album?

Oui, je vais revisiter certaines de ces chansons qui n'ont jamais été sorties.

Il y a une frange de musiciens qui jouent une forme extrême de musique Rock qu'on appelle Black Metal. Beaucoup de ces musiciens vénèrent Dead Can Dance, en particulier des albums comme Within the Realm of a Dying Sun. En as-tu déjà entendu parler ?

Ouais, en fait, je crois bien qu'ils viennent de tourner un film sur un groupe de Black Metal suédois et qu'ils voulaient utiliser notre musique dans la bande son. [NB: Brendan fait probablement référence à Lord of Chaos] Je suis donc plus ou moins au courant de cette influence. Peut-être qu’ils aiment les parties orchestrales sombres wagnériennes, avec ces percussions lourdes, la basse et les guitares post-punk. Peut-être bien que c'est ce qu'ils aiment dans notre musique des années 80.

Certains d'entre eux ont réalisé des reprises assez intéressantes.

J'ai vu certaines d'entre eux sur Youtube. Elles sont intéressantes, c'est le moins qu'on puisse dire. [rires] Il y a eu quelques albums tribute et certains morceaux sont vraiment magnifiques. Un type qui s'appelle Rob Symons a fait une reprise de Severance et l'a réarrangé pour le piano. C'est sur youtube avec une belle vidéo. Et d'ailleurs, je vais baser mon nouvel arrangement de cette chanson sur le sien. Donc, parfois, c'est bien de voir une autre perspective musicale, la façon dont il organise et voit votre travail.

Vos racines post-punk et dites "gothiques" ont-elles encore une pertinence dans la musique actuelle de Dead Can Dance?

Je suppose que, quand on considère Dionysus, il s’agit vraiment d’un projet musical particulier, faisant que le suivant est assez différent. Nous ne sommes donc pas vraiment retournés vers notre période post-punk. Cela dit, les concerts que nous allons faire avec Dead Can Dance vont revenir et réarranger certains morceaux du début des années 80, qui sonnent vraiment post-punk. Je ne m'impose aucune limite, à l'avenir, sur un éventuel retour à ces styles de musique, mais je pense que le prochain album de Dead Can Dance sera assez classique. J'ai le pressentiment que ce sera quelque chose pour un orchestre de chambre et que nous ferons un album classique complet, probablement dans la lignée de Within The Realm of Dying Sun. La musique orientée guitare / basse entraînée par les boîtes à rythmes et la batterie est plus ce que je fais avec ma carrière solo de toute façon.

Il y a beaucoup de parties vocales sur Dionysus, ont-elles été enregistrées uniquement par toi et Lisa ?

Oui, et aussi quelques voix provenant de librairies d'échantillons que j'ai. C'est une combinaison des trois.

Photo par David Fitt © 2018

Si je ne me trompe pas, il y a beaucoup de samples sur Anastasis et Dionysus au lieu d'instruments réels. Y a-t-il une raison particulière à cela?

Il y a de nombreuses raisons à cela, allant de l'aspect pratique au fait que certaines de ces bibliothèques de samples sonnent vraiment bien. Tout est une question de son quand on fait le bilan. Si certains samples ou bibliothèques de plug-ins sont vraiment parfaits pour des parties ou arrangements, je les utilise. La bibliothèque vocale que j'utilise ne consiste pas simplement à prendre un boucle vocale ou un sample et à jouer une tonalité ou un accord et ça les chante. La mienne est très complexe et utilise des moteurs syllabiques, ce qui signifie qu'on peut écrire des syllabes, former des mots et les écrire de telle manière que, lorsque vous jouez les accords sur le clavier avec les harmonies chorales, elles chanteront les phrases ainsi que les harmonies. C'est très créatif et ouvert, il y a des possibilités d'expression infinies à cet égard, tu sais. Beaucoup de gens ne comprennent pas ça, ils pensent que ce sont uniquement des samples de sons provenant de samplers old school des années 80 et 90 et qu'on les joue de manière ponyphonique. Mais la technologie actuelle est incroyable.

As-tu prévu de rééditer Ark et Eye of the Hunter en vinyle?

Bon, ils ne sont disponibles qu'en CD en ce moment. C'est difficile à savoir: combien devrions-nous   presser et combien se vendraient ? C'est quelque chose que je vais probablement examiner lorsque je sortirai mon troisième album. Je pourrais très bien aller à  Beggars Banquet, 4AD et Cooking Vinyl pour voir si nous pouvons faire quelque chose collectivement et rééditer ces albums sur vinyle. Comme tu le sais probablement, j'aime le vinyle, je pense que c'est un médium fantastique et c'est une bonne chose de le voir de le voir revenir avec des ventes importantes.

Certaines chansons de ton catalogue restent inédites comme Impaled Man, Tree of Life, Love on the Vine. Envisages-tu de les sortir ou resteront-elles des chansons de scène?

Oui, ça circule gratuitement sur Internet. Je n'ai pas de projets pour ces chansons. Tu sais, si ces chansons n'ont jamais été intégrées dans un album, c'est parce que nous avions considéré qu'elles n'étaient pas assez bonnes pour figurer sur un LP. Cela dit, il y a des chansons que j'ai reconsidérée pour la tournée de Dead Can Dance, comme Orion, que nous n'avons jamais sortie sur album, juste pour une John Peel session. J'ai réfléchi et je me suis dit « c'est en fait une très belle chanson » et nous allons la jouer pendant la tournée. Il est donc toujours possible de regarder en arrière et améliorer et réarranger ce qui, à l'époque, était considéré comme pas assez bon. Tout change, les perspectives changent. En d'autres termes: il ne faut jamais dire jamais. [Rires]

Qu'est-ce qui a motivé l'idée de jouer ces chansons que, pour certaines, vous n'avez pas jouées depuis plus de vingt ans?

J'ai réalisé que cela fera bientôt quarante ans que nous nous sommes formés. Nous avons pensé qu'il serait vraiment agréable de célébrer la musique que nous avons créée au cours de toutes ces années. Et nous avons également compris que beaucoup de gens apprécient notre musique mais n’ont jamais eu l’occasion de nous voir dans les années 80 ou 90, ni même de nous voir en concert. Nous avons pensé qu'il serait bien de retravailler ces chansons et voir si nous pouvons revigorer les mêmes énergies qu'elles avaient, avec l'intensité que nous avions dans les années quatre-vingt. Faire quelque chose de différent, quelque chose de thématique pour les concerts. Nous nous sommes rendus compte que Dionysus était trop court et nécessiterait de nombreux interprètes pour le faire en direct, ce qui est devenu peu pratique. Nous avons donc proposé cette alternative qui, en fait, est bien meilleure, de toute façon.

Lisa a tourné avec le Mystère des Voix Bulgares depuis quelques années, et il y a une interview dans laquelle elle dit les avoir vu en concert au début de votre carrière à Londres. Il semblerait que ce concert a été une illumination pour elle sur le plan du chant et de l’utilisation des harmonies vocales. Ce collectif a-t-il eu le même genre d'impact sur toi et ton approche vocale? Je sais qu'il y a des harmonies bulgares sur Dionysus par exemple.

Pour ce concert, ce n'était pas vraiment Le Mystères des Voix Bulgares. Je m'en souviens bien, c'était au Hackney Empire Theater et c'était le Trio Bulgarka qui y avait joué, qui était constitué des trois principales chanteuses du Mystère et quelques autres musiciens. C'était fantastique. Cela nous a montré à quel point la voix humaine peut être belle, les harmonies... Ce sont des close harmony que nous n'avons pas l'habitude d'entendre en Europe occidentale. Oui, elles ont évidemment eu une grande influence sur la technique de chant de Lisa. Elle a adopté leur technique et l'a adaptée dans son propre style de chant. Et sur Dionysus, comme tu l'as dit, j’ai utilisé l’outil syllabique dont nous avons parlé précédemment pour les organiser en gamme et en quart de tons. Elles utilisaient cet intervalle de quart de ton qui est très très rapproché. Je les ai arrangés pour les harmonies sur le mouvement The Invocation, par exemple. J'ai passé beaucoup de temps à construire ces harmonies correctement, pour sonner comme des voix bulgares. Cette partie du monde a d'anciennes traditions remontant à la Thrace, Alexandre le Grand et aux Grecs anciens. Toute cette région est très importante pour le paysage dionysiaque.

 As-tu déjà entendu parler de Steven Wilson?

Oui, je l'ai d'ailleurs rencontré.

Eh bien, il nous a dit qu’il avait eu envie de collaborer avec Lisa sur une chanson, mais ça ne s'est pas fait. Peut-être que tu pourras passer le mot à l'occasion.

Mais a-t-il demandé à Lisa si elle était intéressée?

En fait, je n'en suis pas certain. Je sais qu'il a demandé à Liz Fraser mais elle a toujours refusé. Dernière question: Dans une interview précédente, nous avions parlé du fait que Dead Can Dance travaille avec Live Nation et de leur pratique illégale concernant la revente de billets. Avez-vous engagé des discussions avec eux?

Non, aucune.

Neredude (Mai 2019)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment