Albums du moment
Pochette Quadra
Pochette Lokabrenna Pochette The Fallen Crimson
Chroniques
Pochette Hällas
Pochette Carnivore
Pochette Bloem
Pochette Sisyphus
Découverte
Pochette What's Hidden Devours

The Armed European tour 2019 durant la tournée en direct et juste après par mail

Nous avons rencontré The Armed durant leur tournée récente en Europe et leur avons posé quelques questions. Nous avons par la suite gardé correspondance afin de compléter ce que nous n'avions pas pu faire, faute d'organisation en direct. C'est Randall, frontman du groupe qui se prête à l exercice.

Vous venez donc d’achever votre première tournée en Europe, comment ça s’est passé ?

Ça a été une expérience fantastique ! C’était génial d’avoir pu jouer ce set de chansons devant un tout nouveau public pour nous et on a été impressionnés de votre combien les Européens ont été réceptifs.

Dans la chronique d’Only Love, j’ai tenté de décrire votre style comme étant du Post Hardcore Electro Grunge – d’acronyme PHEG, qu’en dis-tu ?

Hah ! Ce n’est pas comme ça que je l’aurai décrit, mais à bien y réfléchir ça se tient ouais !

Où souhaitez-vous partir musicalement parlant ? Plutôt vers l’exploration ou plutôt vers une définition de ce que vous faites à l’heure actuelle ?

Nous souhaitons clairement explorer de nouveaux horizons. La musique Rock et particulièrement le rock agressif à tendance à se limiter à un tout petit registre, et est très pauvre en termes de vocabulaire sonore. Nous souhaitons être les pionniers en matière de découvrir de nouvelles voies , d’explorer ces émotions et d’étoffer la palette musicale du genre. Beaucoup de musique qui se qualifie aujourd’hui  comme expérimentale a tendance en fait à stagner dans des chemins qui ont été balisés par des groupes d’il y a une vingtaine d’années. Et ce qui était à l’époque expérimental nous parait désormais comme attendu voire convenu. En plus, la tendance est aujourd’hui au minimalisme et ce n’est pas notre vision des choses, nous pensons que la subversion dans cet art ne se limite pas aux drops rythmiques, aux breakdowns et aux accords triton.

Le mix final d’Only Love est plutôt Inhabituel, quel à été le cheminement créatif derrière ?

Je ne pense pas que le processus ait vraiment été différent d’autres albums dans le procédé d’élaboration. Only Love a été mixé par Kurt Ballou (NDLR : guitariste de Converge et également patron du God City Studios), il a fait son boulot, nous l’a envoyé, on lui a fait des retours en échange, des ajustements ont été faits et ainsi de suite jusqu’au résultat final. S’il parait différent auditivement c’est un atout pour moi car l’idée était de créer une expérience accablante et immersive. Qui plus est, je pense qu’en dehors du milieu metal hardcore qui a tendance à être très linéaire, la sonorité du mix choque moins car on trouve pléthore d’approches différentes qui ne se limitent pas un un « bon » mix et un « mauvais » mix.

Depuis la sortie de votre album éponyme, tous les visuels du groupe évoquent la thématique de la marginalité. Est-ce que ça reflète votre vision de ce monde qui est nôtre sur l’intolérance vis-à-vis de ceux qui sont différents et ne cherchent pas à se conformer ?

Nous essayons de créer des visuels aussi réfléchis que notre musique et qui viennent appuyer nos intentions donc oui, et si ça apparaît comme étant dans la marginalité alors encore une fois c’est que nous sommes sur le chemin sur lequel nous souhaitons être. Nous avons notre propre voie qui dénote des autres et qui exprime notre propre définition artistique qui parait donc marginale.

Est-ce, de fait, une forme de refus de cette société ?

Non je ne pense pas. Je pense que The Armed est en quelques sortes le miroir de cette société dans laquelle nous vivons, plus comme un témoignage journalistique de celle-ci.

Est-ce également pour cela que vous avez souhaité collaboré avec Tommy Wisseau ?

Oui ! Tommy reflète définitivement certains aspects de la société. Certaines pulsions, ambitions et préoccupations issues du désir de vivre le rêve américain. Nous sommes tous de très grands fans de Tommy et nous voyons des parallèles immenses entre ce qu’il fait et ce que nous faisons. Il n’a jamais attendu que quiconque veuille de ce qu’il faisait. Il a eu une vision et l’a basiquement imposée au monde sans jamais chercher à se compromettre artistiquement, ce, malgré vents et marées. Que vous pensiez que le résultat final soit au rendez vous ou non, on ne peut qu’être admiratif devant cette démarche.

Tu es fan de The Room ? Quels autres films sinon ?

Bien sûr, nous adorons tous The Room dans le groupe. Sinon pour ce qui est du reste, il existe une vaste gamme de goûts cinématographiques différents entre nous et ça va du cinéma expérimental, prétentieux, audacieux et indépendant aux gros blockbusters de l’été bien mainstream. Mais pour donner une idée, je pense qu’environ 80% d’entre nous mettraient un Star Wars dans leur top 5.

Aux USA il n’existe pas de traduction de nanars. Ce sont des films qui sont tellement mauvais qu’ils deviennent bons, et c’est devenu un véritable genre à part entière en France.

C’est vrai ? Ahah ! J’adore ! Nanar ? Quel mot fantastique !

Sinon,je serai curieux de connaitre la genèse de Parody Warning ...

En fait il n’y a pas vraiment de différence avec la méthode d’élaboration des autres chansons, que ce soit dans l’écriture ou l’enregistrement … A un moment c’est vrai, le début était beaucoup plus chargé, on a tendance à être un groupe très « maximaliste ». Et au final avoir une autre guitare qui appuyait, rendait les choses plus banales, plus communes  d’une certaine manière, on a donc décidé de diviser une mélodie sur deux guitares réparties en pan gauche et droite et on a gaté (NDLR : limité certaines fréquences du son) à mort pour créer cet effet ping pong de l’enfer au début. C’est un des rares cas de « moins veut dire plus » pour nous.

Détroit est l’une des scènes metal les plus prolix et importantes au monde, ça fait quel effet d’en faire partie ? Concrètement c’est comment ? Plutôt compétitif ou plutôt bon enfant ? La scène est relativement unie ou plutôt distante ?

Oh putain ! euh … Je pense qu’historiquement il y a eu des musiciens EXCEPTIONNELS qui sont issus de cette scène de Détroit. Ça c’est clair et net ! Pour ce qui est de la scène actuelle, du moins celle de tous les jours, … j’en n’ai aucune idée. Pour être plutôt honnête on n’est pas vraiment très populaires à Détroit ! Haha ! Cependant nous avons un noyau dur de fans incroyables la bas, mais je pense qu’idéologiquement on ne s’apparente pas vraiment à la même psychée musicale qu’on trouve la bas et qu’on ne nous considère pas non plus comme partie intégrante de celle-ci. On n’est pas vraiment en harmonie avec le truc punk qu’il y a la bas, on est trop bizarres pour les keupons et trop metal pour les bizarres. Enfin ce n’est que mon avis. Mais bon, on avait quand même notre salle de répètes de l’autre coté du couloir de Negative Approach et juste à coté de Wolf Eyes et rien que ça c’était franchement super cool !

Mon petit doigt m’a dit que vous avez piégé Ben Koller, le batteur de Converge pour qu’il enregistre des parties sur Only Love, c’est vrai ? Comment vous avez fait ?

Hahahaha, putain mec ! Ce n’est que trop vrai malheureusement ! Kurt nous a quand même sacrément aidés sur ce coup là ! En fait, d’une part, on lui a fait croire qu’il allait avoir finalement très peu de choses à enregistrer, bien moins qu’en réalité et qu’il y allait y avoir d’autres personnes impliquées dans le projet alors qu’en fait elles n’avaient rien à voir dans l’histoire.  Et d’autre part, Kurt lui a filé plein de trucs sur lesquels bosser en lui disant que c’était pour le prochain Converge qui allait sortir à l’époque, et pour rendre les choses plus crédibles on avait modifié certains de nos riffs pour qu’ils sonnent plus comme Converge pour ne pas éveiller les soupçons, ce qui fait qu’au final il a enregistré carrément plus de choses qu’il n’était sensé faire à l’origine, parce qu’il pensait enregistrer du Converge alors qu’en fait c’était du The Armed ! Et franchement c’était sale de faire ça à un de mes batteurs favoris au monde.

En France on entend parler de manière plus ou moins abstraite du shutdown aux USA, est ce que vous l’avez subi directement dans votre vie de tous les jours ?  

Ah putain mec, c’est vraiment marrant que tu poses la question, je ne sais pas si c’est le fruit du hasard ou pas mais pendant le shutdown on a des tonnes de merch qui se sont perdues en transit avec USPS (NDLR : L’équivalent de La Poste aux USA). Une quantité vraiment ahurissante, crois moi ! Je ne sais pas bien si c’est une coïncidence ou pas mais le timing est tout de même curieux.

Sinon pour la suite ça donne quoi ? Vous avez déjà des nouvelles chansons ? Des nouveaux thèmes abordés ?

Oui. Je ne peux pas en dire trop mais on est déjà très avancés et on est tous très excites par ce qui arrive !

Super merci ! Randall c’est maintenant à ton tour de poser une question aux lecteurs de Metalorgie, les réponses seront directement sur le site !

Oh merde ! On est nuls pour ce genre de trucs, j’en sais rien … Quelle est votre chanson préférée de The Armed, et celle que vous aimez le moins ?

Maxwell (Mars 2019)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment