La Sélection #6 : Dream Theater commenté par Miguel Espinosa (Persefone) par email, 2018

Dream Theater est un groupe qui divise les gens, étant perçus tantôt comme des pionniers au génie incontestable, tantôt comme des techniciens froids et surestimés. Quoi qu'on en dise, le groupe en est à 33 ans de carrière cette année et prépare son quatorzième album à l'heure où ces lignes sont écrites. Forts de ces acquis et de cette volonté, Dream Theater n'a jamais cessé d'aller de l'avant, de tenter de nouvelles choses, malgré des épisodes qui auraient pu avoir raison du groupe. Parmi ces moments-clés, le départ brutal du batteur historique Mike Portnoy en 2010. Depuis, ce dernier à formé Sons Of Apollo avec Derek Sherinian, un autre ancien de Dream Theater. Ce nouveau groupe jouera justement prochainement en tête d'affiche du Very Prog Festival à Toulouse, auquel participera aussi Persefone, autre référence du Metal Prog moderne. L'occasion pour nous de contacter les Andorrans pour soumettre leur claviériste Miguel "Moe" Espinosa à l'exercice de "La Sélection".




Ton avis général sur Dream Theater :

Dream Theater est un des rares groupes dont on attend qu'ils soient source d'inspiration. Depuis leurs débuts, ils ont définis ce qu'était et ce que devait être le Metal Progressif. Ils ont souvent tenté de nouvelles choses, et essayé de surprendre les fans à chaque fois que ça leur a été possible. De Images And Words à Black Clouds And Silver Linings, il y a une évolution constante qu'on peut aimer ou pas, mais qui est bel et bien là. Puis, avec le départ de Portnoy, ils ont non seulement perdu un batteur d'exception mais aussi un producteur tout aussi exceptionnel, à mon avis. J'ai essayé de les suivre après, mais leur capacité à surprendre (dans le bon sens) a disparu, je trouve. Aujourd'hui, je pense qu'ils n'offrent plus vraiment quelque chose de nouveau, d'autres groupes le font pour eux désormais.

Le meilleur album : Scenes From A Memory - Metropolis part II (1999)



Je suis un peu partagé. J'ai découvert Dream Theater avec Images And Words, et logiquement, j'adore particulièrement cet album. Il a été une énorme référence pour ce que nous voulions (et ne voulions pas) dans Persefone. Quand on pense « Prog », on se penche sur les vieux albums de Dream Theater, tout simplement. Mais l’album, THE album, c’est Metropolis Part II : Scenes From A Memory. Jordan Rudess donnait un renouveau au son du groupe, et combiné à l’inspiration particulière qu’ils avaient à l’époque, ça a abouti à un album parfait, qu’aucun groupe ne peut surmonter, à la fois pour son aspect musical mais aussi pour l’impact qu’il a eu. Pour reproduire ce genre d’événement, il doit y avoir une infinité de facteurs à prendre en compte. Certaines des chansons les mieux écrites du monde sont dans cet album.

L'album pour découvrir : Metropolis Part II : Scenes From A Memory (1999) / Train Of Thought (2003)



Tout dépend du background musical de cette personne. Si elle aime les choses très progressives, alors sûrement que Metropolis Part II : Scenes From A Memory serait une bonne initiation. Mais si elle aime la musique plus rentre-dedans, mieux vaudrait commencer par Train Of Thought. Pour quelqu’un qui chercherait un truc moins réussi, alors The Astonishing ! (rires)

Le disque pour approfondir : Images And Words (1992) / Awake (1994)



Je suppose qu’essayer de s’intéresser aux origines du groupe serait une bonne suite si la personne qui découvre veut vraiment aller plus au fond des choses. Ça donnerait probablement une bonne idée de qui ils sont, et de quelles étaient leurs idées à l’époque, comment ils ont avancé depuis. Donc, Images And Words et Awake.

Le titre qui t'as le plus marqué : The Spirit Caries On (sur Metropolis Part II : Scenes From A Memory (1999))

Il y a plein de chansons que j’adore vraiment. Metropolis Part I, Lines In The Sand, The Dance Of Eternity, The Count Of Tuscany... Mais pour être franc, celle qui me parle le plus est The Spirit Caries On. C’est la seule chanson qui me fait pleurer. La musique, l’ambiance, la puissance des mots choisis... Ça me touche réellement et je la réécoute régulièrement. Parfois, on la met quand on est dans la voiture avec mon épouse, on aime chanter ensemble par dessus !

L'album découvert sur le tard : Falling Into Infinity (1997)



Falling Into Infinity. J’aimais tellement le jeu de Kevin Moore, que lorsqu’il a quitté le groupe j’ai refusé l’idée que Dream Theater ait un nouveau claviériste et j’ai été assez bête pour ne pas écouter les albums qui ont suivi. Ça m’a fait rater quelques unes de leurs meilleures compositions. Derek Sherinian a ajouté sa patte caractéristique dans la musique de Dream Theater et les morceaux qu’il joue sont incroyables. Avec Persefone on joue juste avant Sons Of Apollo lors du Very Prog Festival, avec Sherinian et Portnoy justement. Je me demande s’ils vont reprendre des titres de cette époque.

Le disque le plus sous-estimé : Octavarium (2005)



Sans hésitation, Octavarium ! Il y a vraiment d’excellents titres dans cet album. Il faut simplement l’écouter avec différentes oreilles car les titres ne se ressemblent pas tous. Panic Attack, Octavarium, ou The Answer Lies Within sont de très très bons morceaux. J’ai beaucoup aimé l’ambiance proche d’un Muse qu’il y a dans certaines pistes. Il y a aussi un titre très émouvant sur les victimes du Onze Septembre.

Un album live à retenir : Live At Budokan (2004)



Live At Budokan ! Le show est impressionnant, l’interprétation aussi... A ce jour encore, en regardant ce DVD, j’apprends toujours des choses que je veux ensuite appliquer aux concerts de Persefone.




-----





English version.

Dream Theater is a band that frequently divided people, as they were sometimes seen as brilliant pioneers, sometimes as cold and overrated virtuosos. Nevertheless, the band is celebrating their 33rd birthday this year and is working on their fourteenth album. Thanks to this determination, Dream Theater always moved forward, tried new things, despite some unexpected turns of events. One of these tragic moments was Mike Portnoy's brutal departure in 2010. Last year, the iconic drummer started Sons Of Apollo with Derek Sherinian, another former Dream Theater member. This new band will soon headline the Very Prog Festival in Toulouse (Fr.), and Persefone (another great reference of the modern Prog scene) will join the party. This is the perfect occasion for us to ask their keyboardist Miguel "Moe" Espinosa about what he thinks of Dream Theater in this new episode of "The Selection".



As a prelude, how would you describe Dream Theater carreer as a whole ?

Dream Theater is one of those chosen bands that are expected to inspire. From their very beginning, they defined what progressive metal was. They were all the time looking for something new and trying all the time to surprise their fans. From Images and Words to Black Clouds and Silver Linings there's a constant evolution that you might love or not but that is there. In my opinion, with Portnoy, they not only lost an amazing drummer but a producer. I tried to follow them afterwards, but their ability for surprise for good got lost in my opinion. Now I don't think they are offering anything new and some other bands are filling those shoes.

What is your favorite Dream Theater album (and why) ?



I have mixed feelings here. I discovered them with Images and Words, and as a consequence, I love that album. It put a bar on what was good and what wasn't for the music we (Persefone) wanted to do. When thinking on progressive, we look at old Dream Theater. But the album, THE album, is Metropolis part II : Scenes From A Memory. Rudess new addition to the band gave a fresh new side to their music and that, combined with some sort of inspiration they had by that time, ended up on a fabulous album that will be difficult to top by any band in the future, musically, and because of the repercussions it had. There must happen a complex combination of factors to achieve something like that again. Some of the best songs ever written are in that album.

What is the Dream Theater album you would recommand to someone who doesn't know them yet ?



It all depend on they music background that person has. If he loves progressive music, probably Metropolis part II : Scenes From A Memory will be a good start. But if he is onto something heavier, maybe Train Of Thought will do a better trick. For someone looking for something cheesier, he can go with The Astonishing hahaha.

And after that one, which one would you recommand to dig deeper into DT ?



I guess trying to know the roots of the band is a good follow-up for any listener who wants to dig deeper. It will give a better sense of who they are and what they were pursuing back in the day. So Images And Words and Awake

What is DT's song that evokes the most things for you, which is the most important to you?

There are a lot of songs I really love. Metropolis part I, Lines In The Sand, Dance Of Eternity, The Count Of Tuscany, but to be true, the one that really got deep into me is The Spirit Carries On. The only song from them that put me in tears. The music, the vibe, and the powerful lyrics. It really touches me deeply and I come back to it from time to time. Even when I'm in the car with my wife, we both love to sing along with it!

What Dream Theater album did you (re)discovered recently (or long after its release)?



Falling into Infinity. For that time I loved Kevin Moore's work in the band and when he quit, I hated the idea of a new keyboardist, so I was stupid enough not to listen to their upcoming albums, missing some of their best songs. Derek Sherinian put his signature on their music and the songs he played in are incredible. I'm willing to see if Sons Of Apollo play some of those songs when they play at Very Prog Festival, right after our show with Persefone.

What is their most underrated album according to you?



Octavarium!! There are great songs in there. You only need to check that album with different ears. Panic Attack, Octavarium or The Answer Lies Within are great songs. Also I loved the Muse vibe in some of them! Even they have a really emotive song to remember the victims of 11th of September 2001.

What is your favorite live-album by Dream Theater ?



Live at Budokan! Amazing show, amazing perfomance,... To this day we still learn from that show!

Zbrlah (Octobre 2018)

Les précédents volets de "La Sélection" :
Episode #5John Coltrane commenté par Christian Vander (Magma)
Episode #4 : The Melvins commenté par Atsuo et Takeshi (Boris)
Episode #3The Cure commenté par Neige (Alcest)
Episode #2Ministry commenté par Fabien W. Furter (Wheelfall)
Episode #1Ulver commenté par Aymeric Thomas (Pryapisme)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment