Albums du moment
Pochette The Waste Land
Pochette Total Dump Pochette Hier Déjà Mort
Chroniques
Pochette The Sublime
Pochette Pantophobie
Pochette Berserker
Pochette I, The Mask
Pochette Broken
Pochette Algorythm Pochette Traveler
Découverte
Pochette Nosebleeds

Dead Cross Hellfest 2018

Justin un musicien aux multiples projets (Retox, The Locust...) auxquels vient s’ajouter Dead Cross, nouveau groupe tout fraîchement signé chez Ipecac et qui compte dans ses rangs Dave Lombardo (ex-SlayerFantomasPhilm) et Mike Patton (Mr BungleFaith No MoreFantomasTomahawk). On a eu le privilège de le rencontrer alors que son groupe se produisait au Hellfest cet été.



Dead Cross est votre nouveau projet, créé il y a deux ans. Comment l'idée de créer Dead Cross est venue ? 

Aucun de nous n’a vraiment été invité, c’est arrivé sans vraiment le planifier. Dave Lombardo travaillait sur une session d’enregistrement pour notre ami Ross Robinson. Ross m'a demandé de jouer de la basse et a demandé à Michael Crain (Retox) de jouer de la guitare dessus. Donc nous étions tous les trois ensembles et Dave avait envie de commencer un nouveau groupe. On avait environ deux semaines d’enregistrement alors nous avons commencé ce groupe avec l'idée de monter un set en deux semaines et de jouer trois concerts. Nous avons donc recruté Gabe Serbian, qui est le batteur de The Locust, au chant. Nous avons immédiatement commencé à enregistrer et nous avions presque fini le disque mais Gabe a dû nous quitter. Donc, il est parti et nous avons fait venir Mike Patton, pour terminer le disque et nous l'avons sorti.

Votre ami Gabe Serbian qui jouait avec vous dans Retox et Head Wound City et qui joue actuellement dans The Locust a décidé de quitter le groupe. Comment avez-vous vécu son départ ?

Je comprends pourquoi il lui fallait partir. Il va avoir un autre enfant et a d’autres engagements envers sa famille. Evidemment, cela est plus important et vous ne pouvez pas faire ces deux choses en parallèle. Il semble avoir également quitté beaucoup de groupes tels que Cattle Decapitation ou Retox donc je suis un peu habitué (rires).

Comment Mike a-t-il été approché pour le remplacer ?

Mike nous avait déjà demandé si nous voulions sortir notre album sur Ipecac Recordings avant d’être dans le groupe. Donc, quand l'idée de le faire chanter est apparue, il était ouvert à cela parce qu'il a un lien avec Dave Lombardo dans Fantomas. Il a également sorti The Locust et Retox sur Ipecac Recordings. 

Donc la signature du groupe sur le label Ipecac Recordings de Mike était prévue avant son arrivée au sein du groupe ?

En quelque sorte. Nous n'avons jamais vraiment signé sur un label pour le moment. Nous avions même terminé l’enregistrement de l’album sans savoir qui le distribuerait, mais Mike a entendu parler du groupe. Il a écouté quelques démos brutes de nos enregistrements et a voulu nous signer. Mais non, je veux dire que ce n’était pas prévu jusqu'à ce que Mike rejoigne le groupe et qu’il ait enregistré le chant, les paroles. Nous nous sommes dit ensuite "Ok, sortons le sur Ipecac !".



Quelles répercutions ce changement a-t-il eu sur votre phase d'écriture de l'album ?

La musique était déjà écrite. Nous avons donc juste enlevé les parties de chant de Gabe et ajouté celles de Mike. Il n’y a donc pas eu de répercussion sur l’album. Mais nous venons juste de sortir un EP et cela a évidemment été écrit en gardant à Mike à l’esprit.

Comment s'est passé l'enregistrement avec Ross Robinson (Limp Bizkit, Korn, Deftones, Red Fang) ?

C'est super ! Ross est une personne brillante. C’est un moment très spirituel lorsque vous enregistrez avec lui, il est capable de trouver quelque chose qui est caché dans votre tête et de faire ressortir des émotions et de l’énergie sur des auxquelles les gens normaux ne se concentrent pas vraiment. Par exemple, j'ai enregistré avec lui pour Head Wound City. Le guitariste Nike Zinner jouait sa partie pour l'album et Ross est entré et l’a arrêté en lui criant « Allez !! Vas-y franchement ! » alors qu’habituellement dans un studio d’enregistrement, vous pensez jouer assis et concentré mais je pense que sa méthode est cool parce que beaucoup de gens ne font pas ainsi. Lorsque vous vous trompez, Ross pense que c’est une belle chose qui vous amènera vers un nouveau palier pour créer quelque chose de nouveau. En le reconnaissant vous allez de l’avant. Ce sont des choses que les autres producteurs ne voient pas forcément.

Certains projets de Mike Patton et  DaveLombardo t'ont-ils influencé à un moment et lesquels ?

Bien sûr ! J’ai grandi avec Slayer, j'adorais ce genre de groupes quand j'étais enfant. Mr Bungle était probablement l'un de mes projets de Patton favoris, mais quand ces deux-là (Mike et Dave) se sont réunis pour Fantomas, c’est devenu vraiment spécial. Ce groupe signifie beaucoup pour moi, musicalement et artistiquement. Puis, avec The Locust on a fait une tournée avec eux. Pour nous c’était en quelque sorte logique de tourner ensemble ! J'aime beaucoup Mr Bungle mais Fantomas mais est plus obscur, étrange et avant-gardiste.

Il y a-t-il du nouveau chez Retox ou chez vos autres projets ?

Oui il y a du nouveau à venir ! Retox travaille sur un nouvel album, très lentement. Depuis que Michael Crain et moi avons commencé à tourner avec Dead Cross, nous sommes très occupés. Dès que cette tournée sera terminée, nous allons reprendre l’écriture. J’ai aussi un autre projet qui s’appelle Planet B et qui ressemble à une sorte de hip-hop électronique sur lequel je chante et qui sortira un album en 2018.



Ta manière de composer diffère-t-elle d'un projet à l'autre ?

Ouais complètement ! Mais ça dépend du projet. Pour Retox, je chante et dans Dead Cross, je joue de la basse, donc ça va différer. Je suggère toujours des idées de paroles ou des titres de chansons pour Dead Cross. Mais même avec Planet B qui garde en quelque sorte une structure Hip-Hop, je pense différemment. Je réfléchis à comment ça doit rimer et ce à quoi je veux que ça ressemble en fonction des mélodies spécifiques, au refrain... Pour Retox, la structure est différente, c’est plus bizarre mais ça permet en quelques sortes d’être plus créatif.

Il y a quelques années, vous avez joué dans le film L'Incomprise d’Asia Argento. Peux-tu nous parler de cette expérience?

Bien sûr ! Je l'ai rencontrée via un ami en commun et elle m’a demandé de jouer dans son film. J'en ai été honoré. C'était génial de travailler avec elle, c’est une personne brillante et super talentueuse. Elle est très créative. Elle peut aller voir un acteur qui a un script à suivre et lui dire : « Pour cette fois, ne suit pas le script et fait plutôt ceci sans en parler aux autres. » Ça les surprend et ça crée quelque chose de vraiment unique. C’était cool aussi de travailler avec Charlotte Gainsbourg bien sûr. D'ailleurs nous avons participé au la bande originale du film avec Gabriel Serbian et c’est ce qui est à l'origine du groupe Planet B.

As-tu vu le discours d’Asia en clôture du récent festival de Cannes et qu’en as-tu pensé ?

Oui je l’ai vu, c’est comme pour le mouvement #metoo que je supporte évidemment. C’est vraiment dingue à quel point ces femmes sont fortes et comment un public mesquin cherche à empêcher toutes ces femmes de manifester et de vouloir faire évoluer les consciences. Elle a la possibilité de donner à son public la force et le courage de parler ouvertement. Je pense que ce qu'elle a dit à propos de Weinstein lors de cette cérémonie était génial.

As-tu eu le temps de jeter un œil à l’affiche du Hellfest et quels concerts aimerais-tu voir ?

J’ai hâte de voir Neurosis. Je suis également fan d’Ice-T (Body Count) et de Dälek. La plupart des groupes de cette scène (The Valley) sont assez fous. J’aurais aussi adoré voir Converge et Judas Priest mais ils jouaient hier malheureusement.

nonohate (Septembre 2018)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Manuh.o.z.Le Mardi 11 septembre 2018 à 19H23

Typo au long de l'article c'est Gabe Serbian (Gabriel) et non Gade :)