Albums du moment
Pochette Fossil
Pochette Playful Winds
Pochette The Quiet Earth Pochette Impera
Chroniques
Pochette Zeit
Pochette Nera
Pochette Ecstasies of Never Ending Night
Pochette Myopia
Pochette Inward Pochette Esquive les Ruines

Power Trip - Riley Gale Persistence Tour, 2018

Derrière la scène où le soir venu les musiciens se produiront, se trouve en réalité une grande salle de sport, divisée en trois terrains, un de volley, un de gymnastique, et un de basket. En début d'après-midi, en attendant notre interlocuteur, parti faire une sieste, s'organise une partie de basket à huis clos, puis c'est finalement dans les vestiaires aménagés en loges, quelques heures avant le concert que Riley Gale, chanteur de Power Trip nous accorde une interview.

Metalorgie : Riley, merci de nous accorder cette interview !

Riley Gale : Pas de problème

A l'heure actuelle vous avez sorti quelques démos, un split et seulement deux albums et pourtant vous tournez à l'international avec des groupes tels que Napalm Death ou Hatebreed. Comment est-ce qu'un "petit" groupe du Texas arrive si loin ?

Ça fait déjà dix ans qu'on existe, qu'on joue, qu'on travaille, qu'on tourne beaucoup et qu'on essaye de devenir un meilleur groupe et ça commence à attirer l'attention des gens. On est vraiment très vigilants quant aux tournées qu'on choisit de faire. Particulièrement depuis qu'on a commencé des tournées de plus grosse ampleur, on fait attention avec quel groupe on partage l'affiche et quel type d'audience ira à ces shows car c'est important pour nous de nous exprimer devant le public qui saura apprécier notre musique. On a commencé notre première grosse tournée américaine avec Lamb Of God et Anthrax donc a été une grande chance pour commencer. Ma théorie à propos de nous, c'est à partir du moment où tu écoutes de la musique lourde, que ce soit tout le temps ou même un tout petit peu, je pense que tu y trouves ton compte. Il y a des passages catchy, d'autres plus simples, d'autres encore plus travaillés. Donc quand on arrive devant une audience, certains apprécieront plus tel ou tel passage et au final ils aimeront bien, ou du moins ils diront "ce n'était pas nul". Après il y a sûrement des gens qui ne nous aiment pas, mais ça fait partie du jeu. J'ai toujours pensé qu'on avait la capacité de fédérer un large public et maintenant qu'on a l'opportunité de faire ces grandes tournées, ça a plutôt tendance à prouver ma théorie et c'est génial !

Pour l'année 2017, votre album Nightmare Logic a été nommé cinquième meilleur album de l'année par la rédaction. J'imagine que ça vous fait plaisir ? Ça et anecdotiquement remporter le titre de meilleur album de l'année de Loudwire, Revolver et être dans le top 10 de Rolling Stones magazine bien sûr.  

Ahah ! Et bien merci ! Evidemment ça me fait plaisir que l'on soit sur toutes ces listes de meilleurs albums de l'année, mais pour moi, à vrai dire peu importe. Beaucoup de mes albums favoris n'y figurent pas.

Lesquels ?

Déjà l'album de l'autre groupe de notre batteur : Impalers. Ils ont fait un album qui s'appelle Cellar Dweller. C'est excellent, dans un esprit Punk Motörhead très rapide. On a également gagné le grand prix Loudwire pour la meilleure chanson de l'année et c'était très cool de le recevoir, même si je n'avais jamais entendu parler de Loudwire avant, mais ma famille était très fière de moi. Mais tu sais, dans l'ensemble tout ça c'est extrêmement cool, on n'avait pas pour projet de sortir l'album de l'année, on était tous très satisfaits de notre résultat et tout ce qu'on a eu, c'est un cadeau en plus. Tu sais, quand j'ai commencé à faire de la musique, mon rêve c'était d'avoir un groupe assez populaire pour pouvoir être invité en Europe quelques fois et aller au moins une fois au Japon et en Australie, donc tout ce qui s'est passé ces dernières années en terme de popularité du groupe c'est la cerise sur le gâteau. Tant que les gens continuent à nous apprécier ça me va, on n'a jamais forcé les choses, ni les gens à nous apprécier et si un jour ça arrive et qu'on ennuie le public, on fera probablement quelque chose d'autre, je ne sais pas... mais à l'heure actuelle, c'est ma vie et j'adore ça !

Toutes ces récompenses et ces gratifications doivent vous mettre pas mal la pression pour le troisième album ?

Oui, en fait... on n'est pas dans l'optique d'écrire un troisième album. On a énormément travaillé sur celui-là et je ne dirai pas qu'on est à court d'idées, mais faire un troisième album ce ne serait pas ce qu'il y a de plus judicieux à l'heure actuelle. On a eu des bons retours sur le premier, pour le deuxième ça a été encore meilleur, mais le troisième ce sera l'album qui prouvera qu'on est fait pour durer, qu'on en a encore dans le ventre. Si on fait un troisième album un peu moyen, ça va être le moment pour nous où tout va se ralentir, pas la fin, mais quelque chose de pas agréable et qui va compliquer les choses. Donc oui, le troisième album ça va être énormément de pression, mais on n'est pas encore là pour le moment.

Il semble y avoir beaucoup d'effets dans les guitares et dans la voix. Comment est faite la recherche sonore et dans quel but ?

Blake a son idée précise sur la manière dont il veut que sa guitare sonne, sur le matériel qu'il utilise et sur ses sonorités, ses accordages, et on le laisse tous faire parce que c'est son domaine, son hobbie, sa manière d'appréhender les choses et on est tous très satisfaits de son travail. Pour moi... Je pense que je ne suis pas le vocaliste le plus puissant donc j'apprécie d'avoir un peu d'aide sur les effets. Mon chant ne rend pas bien sec, sans effet en fait. Sur mes albums favoris, à chaque fois il y a beaucoup de reverb, c'est un peu une constante dont je me suis aperçu, qu'elle soit naturelle avec la pièce du studio dans laquelle la voix a été enregistrée ou rajoutée artificiellement après, tous mes albums favoris ont ce dénominateur commun. Pour nous, ça nous aide beaucoup dans ce qu'on veut rendre, ça produit une atmosphère plus noire, plus oppressante. D'ailleurs il y a moins d'effet sur Nightmare Logic que sur le précédent. Sur le premier je n'avais pas du tout confiance en moi et n'aimais pas ma voix, aujourd'hui je suis un meilleur vocaliste que ce que j'ai été et je m'appuye plus sur ma voix. Il y a plus de moi dans cet album alors que sur Manifest Decimation les effets prenaient vraiment le pas. Ceci dit on a laissé cet effet reverb sur ma voix dans le deuxième album parce que c'est un effet qu'on juge utile pour ce qu'on veut transmettre.

Parmi tous ces groupes avec qui vous avez tourné, lequel t'as le plus marqué ?

Oh, ça c'est dur comme question ! Je dirais Obituary. On a fait une tournée américaine avec eux et c'est une influence majeure pour nous. John Tardy est une très grande influence personnellement pour moi. Ça ne s'entend pas forcément car nos voix et nos chants sont différents, mais il a une manière d'être et une manière de faire dont je m'inspire et  j'ai un immense respect pour lui. J'ai d'ailleurs un immense respect pour tout le groupe qui a su rester intègre. Ils font encore tout eux-mêmes, n'ont pas besoin de technicien guitare, de technicien batterie, d'untel ou untel. Ils viennent avec un ami à eux qui tient le merch et c'est tout. Trevor, le guitariste, s'occupe encore de tout ce qui est management, booking... c'est vraiment un groupe DIY. Tous les membres du groupe sont extrêmement cool qui plus est, on s'amuse toujours beaucoup avec eux et en plus, ils faisaient partie de ma liste des groupes avec qui je voulais jouer quand j'étais plus jeune. C'était vraiment mon groupe préféré. Il y a Cannibal Corpse également juste derrière, Rob Barrett est vraiment quelqu'un de très très drôle. Sur cette tournée on est dans le bus avec Madball et Born From Pain. On connaissait déjà les Madball, mais rencontrer les Born From Pain est également un plaisir. Ce sont des gens très intelligents. En fait à bien y repenser, comme Barney de Napalm Death qui est également très intelligent et a été bienveillant vis-à-vis de nous, il nous a dit "un jour ce sera vous qui nous embarquerez en tournée et pas l'inverse". Donc ce genre de mots, ça fait vraiment très plaisir. Mais oui, si je devais en retenir trois groupes, ce serait Obituary, Cannibal Corpse et Napalm Death. Pour l'heure c'est encore un peu trop tôt de juger, mais ça se passe très bien, on s'entend facilement avec tout le monde et on aime bien se faire des amis en tournée, donc ça ne peut qu'aller.

Vous avez d'autres projets bientôt ? Une autre tournée peut-être ? Quelque chose d'autre ?

Après cette tournée on va avoir un mois de repos et on repart pour une tournée européenne de sept semaines en compagnie de Trivium pour qui on va ouvrir et Venom Prison encore en première partie avant nous. Ça va être une tournée très éprouvante qui va durer tout mars et avril, ensuite on va avoir une semaine de repos et on repart directement pour six ou sept semaines en Amérique du Nord avec Sheer MagFury et Red Death et bien heureusement par la suite c'est la fin de la tournée officielle de Nightmare Logic. On fera encore peut-être quelques dates cet été dans des festivals si on nous invite et avant la fin de l'année on aimerait bien aller soit en Australie soit au Japon, mais ça va s'arrêter réellement en juin pour nous. Donc en juin, on commencera à penser au troisième album. Commencer à éventuellement y penser... avec l'accent lourdement mis sur éventuellement.
(Pour le détail des dates francophones avec Trivium :
- le 10 avril au Geneva de Genève
- le 13 avril au Bataclan
- le 15 avril au Trix d'Anvers)

En mai dernier, vous avez joué au Metalorgie Fest…

Oh oui ! A Paris. La fournaise ! Je n'ai jamais joué dans une salle aussi moite et aussi brûlante ! On se sera véritablement crû en enfer.

Exactement, c'est bien cette date là. Quel est donc ton meilleur souvenir de cette journée ?

Je ne sais pas exactement si on peut parler de meilleur souvenir à proprement parler, mais il s'est passé quelque chose d'extrêmement marquant pour moi ce jour là. Dès que je suis sorti du bus, une femme est arrivé vers moi et a voulu m'offrir son bébé. Elle m'a dit "est-ce que vous  pouvez le prendre s'il vous plait, je ne peux pas m'occuper de mon bébé, je suis trop pauvre, je ne peux pas, prenez le." Et je lui ai dit que je ne pouvais pas, que ce n'était pas possible, mais c'était un moment très éprouvant émotionnellement parlant et qui m'a brisé le cœur. Donc je dirai ça et le concert qui était irrespirable et incroyablement chaud. Ce qui est triste également c'est que nous n'avons pas eu le temps de visiter Paris et la France, c'est un endroit que j'apprécie tout particulièrement et un jour je visiterai la France car je suis ce courant philosophique post modernisme français dans ma vie de tous les jours et j'adore les dessinateurs, notamment de BD, les auteurs, les écrivains... J'adore par exemple Moebius, Jodorowsky, ces gens là, qui peuvent sembler classiques ou désuets, mais j'adore. Donc j'ai quelque part hâte d'être dans cette tournée avec Trivium pour pouvoir assouvir cette passion réelle que j'ai pour l'art français.

Il y avait, fut un temps, un autre groupe Texan fort connu…

Qui ça ?

Pantera.

Ah ! Oui, effectivement.

Est-ce que vous êtes, d'une manière ou d'une autre en contact avec eux ?

Non. Pas du tout. Aucun. En fait la scène Metal de Dallas est très ancienne et il y a un fossé entre les groupes de cette époque là et les groupes récents comme nous. Les fans également ont ce fossé générationnel entre eux et donc il y a une sorte de... méfiance ? Jalousie ? De la part de ces anciens groupes, enfin... pas de Pantera, bien sûr, mais des groupes qui les ont côtoyés à leurs débuts et notre génération à nous. Je ne sais même pas s'il reste un membre de Pantera qui vit encore au Texas... Si, Vinnie Paul en fait, c'est d'ailleurs lui qui nous a présenté lors de la cérémonie des Loudwire awards. Il nous a dit qu'il nous connaissait et qu'il aimait ce qu'on faisait, ce qui est un joli compliment, mais ça s'arrête là, on ne le connait pas plus. J'apprécie Pantera, mais dans le groupe, c'est peut être moi qui en écoute le moins. En fait je pensais que tu allais me parler de Devastation au départ, pour moi, c’est le meilleur groupe de Thrash Metal texan. L'album Idolatry est une merveille pour moi. C'est la meilleure musique qui vient du Texas pour moi, à moins que tu considères que Dirty Rotten Imbeciles soit un groupe texan. Parce qu'ils ont commencé à Houston avant de faire leur carrière en Californie.

Quelle est votre principale source d'inspiration qu'elle soit musicale et en général ?

Pour les paroles, c'est ma manière de voir les choses. J'essaye d'exprimer la manière dont j'appréhende le monde dont il est réellement. D'observer, comprendre et retranscrire la violence telle qu'elle est. La lutte déséquilibrée de pouvoir entre les riches et les pauvres par exemple et j'utilise pour illustrer ceci de nombreuses allégories et métaphores. Quand j'écris une chanson chaque mot à un sens et un sens caché. Je commence toujours par une phrase et je bâtis autour de celle là. Qu'est ce que cette phrase veut dire, puis celle-ci, puis qu'est-ce que le morceau dans sa globalité veut dire ? Et j'approfondis mon propos en y rajoutant de la matière. Bien souvent, mes chansons ont un seul et même thème en commun qui est qu'au final on se ressemble tous bien plus que ce qu'on veut croire ou ce que l'on pense, mais on choisit plutôt de se focaliser sur les choses qui nous divisent plutôt que de voir les choses qui nous rassemblent. C'est le vrai propos et la raison de la création de Power Trip : nous sommes à un endroit où il y a la place pour tout le monde quelle que soit sa classe, sa couleur, son identité sexuelle à partir du moment ou tu n'es pas un connard qui essaye d'imposer sa manière de voir les choses à tout le monde. On n'est pas là nous même pour imposer notre vision des choses, mais on part du principe que si tu as des convictions, tu es capables d'argumenter ton point de vue de manière rationnelle. Tu dois être instruit et éduqué pour pouvoir discuter sans avec besoin d'avoir recours à la force. Pour ma part je suis influencé par beaucoup de choses que je lis, beaucoup de choses que je regarde à la télévision. Parfois il m'arrive de voir des choses atroces, comme une tuerie de masse... et une phrase me vient en tête. Cette simple phrase devient une chanson entière. Il m'arrive aussi de lire un article sur la torture médiévale par exemple et je pense à une métaphore montrant que les choses n'ont pas tellement changé depuis ces sombres périodes. Personnellement je pense que l'humanité vit toujours des temps sombres et brutaux. En revanche j'essaye au possible de ne pas être influencé par d'autres groupes musicaux car je tiens à garder ma part d'expression personnelle sans être conditionné par untel ou un autre. Mon influence ce sont mes relations, mon cercle d'amis et savoir qu'on peut être différent sans avoir besoin de se juger ou de se diviser sur des sujets, mais que nos points de vue peuvent coexister dans ce monde.

En parlant de choses qui divisent... Il va bientôt y avoir un grand mur à la frontière sud du Texas, comment est-ce que, vous, Texans, voyez ceci et comment la population le vit-elle ?

...Il va peut être y en avoir un prochainement, effectivement... Je pense que le Texas peut redevenir son propre pays bientôt, je ne sais pas... Hier après midi, je parlais à ma copine Lucy, c'est la chanteuse du groupe Primal Rite et je lui ai demandé si d'après elle on avait franchi la limite de non retour et si on pouvait encore sauver notre société ou si on était baisés pour de bon. On a parlé de stagnation musicale, du fait que les films ne sont plus aussi bons qu'avant et d'autres choses encore.... tout ceci sont les signes du déclin d'une civilisation. Cette foutue stagnation... C'est très flippant, et il y a beaucoup de scientifiques qui ont remarqué ces signes et qui ont fait des analogies avec d'autres civilisations

Comme les Romains.

Oui, exactement, tout particulièrement Rome qui avait des technologies anciennes très pointues et sophistiquées qui ont été perdues pendant très longtemps. A l'époque ceux qui avaient le pouvoir avaient déjà anticipé cette chute qui allait arriver et s'étaient gavés de ressources, précipitant la chute des autres et c'est exactement ce à quoi on assiste aujourd'hui. Parce qu'ils savent que cette société est au bord du précipice. Je ne pense pas en revanche pas que l'humanité touche à sa fin. La majorité de la population sera surement éradiquée, mais on survivra. Et donc ces gens riches pensent que s'ils possèdent toutes ces richesses, cet argent, cette nourriture et qu'ils se réfugient dans des arches ou des bunkers secrets, ils survivront. Mais ils survivront à quoi ? Dans quoi seront-ils demain en sortant de leur bunker ? Dans une merde nucléaire qui aura annihilé tout ce qu'ils ont connu. Enfin, je ne sais pas vraiment comment les choses se dérouleront, je ne sais pas s'il y a encore plusieurs chemins possibles... Beaucoup de choses me font peur à de nombreux niveaux et je pense qu'on assistera de notre vivant à un bouleversement majeur. D'ailleurs certains de nos morceaux parlent de ça également. Comment rester positif et comment essayer de prolonger cette relative vie que nous connaissons.

Sur un sujet plus léger, est-ce que le nom de Power Trip est une référence à l'équipe de catch WWE de Triple H et Stone Cold Steve Austin ?

Alors non, pas du tout ! Non. J'ai juste trouvé le nom Power Trip très percutant et ce n'avait jamais été utilisé par un groupe très connu donc voila. Il y avait déjà eu un groupe de Rock des années 80 qui s'appelait comme ça, mais ça n'a jamais rien donné de concret donc on l'a utilisé. C'est tout. C'est en deux mots, c'est simple, efficace. Voila. Des gens nous ont déjà demandé s'il y avait un rapport avec l'album de Monster Magnet ou cette équipe de catch, mais non.

Je suis sûr que tu as déjà entendu parler du "Big 4". Donnes moi trois autres groupes avec qui former un "Smaller 4".

Donc les groupes de ma génération... (longues hésitations) Je dirai probablement que les meilleurs groupes de notre génération sont... alors seulement des groupes de Punk / Hardcore qui ont réussi à capter un large public.... donc je dirai NailsCode Orange et Turnstile. Bien évidemment comme je le précisais, je mets de coté Terror, Hatebreed ou les groupes plus anciens de ce style qui cartonnent toujours, mais avec ces trois là on a plus ou moins tous commencés en même temps, plus ou moins grandi de la même manière, donc je dirai que c'est ça le Big 4 moderne, même si ne je sais pas si on pourra retrouver un jour des groupes de la trempe du Big 4. Ce sont pour moi les groupes qui continuent de porter le flambeau, de prouver au monde que l'on peut encore faire de la bonne musique originale et que ça vaut encore la peine aux jeunes de se casser le cul à apprendre la guitare plutôt que de se mettre derrière un PC, une platine et jouer au DJ.

Tu avais déjà dit précédemment que Sepultura était l'un de tes groupes préférés. Qu'est ce que tu apprécies tant chez ce groupe ?

Je pense que c'est un mix parfait de l'attitude Punk / Hardcore et de Metal. Ils ont des putains de riffs et ils sont spectaculaires ! Tout simplement. Ils ne tortillent pas du cul pour chier droit, "no bullshit" ça file et ça défonce, c'est tout. Du moins, avant… Après ce n'est plus pareil…  C'est dans cette philosophie là qu'on fait de la musique aussi, celle d'avant "no bullshit".

Et tu préfères du coup les 3/4 derniers Sepultura ou Cavalera Conspiracy ?

Honnetement je n'ai écouté que Cavalera Conspiracy. Arthur, notre producteur et ami a également produit le dernier Cavalera Conspiracy qui est vraiment un excellent album et qui me fait beaucoup penser aux débuts de Sepultura. Je pense qu'ils ont compris qu'ils devaient retourner à leurs racines (roots), sanglantes racines (vous avez compris) pour s'exprimer pleinement et continuer leur aventure. Je sais que Max est un grand fan de Power Trip et je suis certain qu'il a fait appel à Arthur parce qu'il a apprécié, comme nous, son boulot sur nos albums. Arthur est très proche de Sepultura également, c'est une très grosse influence pour lui et je suis certain qu'il leur a dit qu'ils devaient sonner comme avant pour faire un super album. En tout cas j'adore cet album.

Sinon, mis à part la musique, as-tu d'autres passions ?

J'adore lire. Je suis également fasciné par la politique et ne rate rien de ce qui se passe dans ce milieu. Je pense que ce qui sépare réellement l'homme de l'animal c'est nôtre capacité à apprendre. Quand tu arrêtes d'apprendre, tu commences à mourir. Et il est impossible de tout savoir donc autant se cultiver. Tu sais, un mois je peux par exemple lire de la philosophie médievale, un autre mois j'ai envie d'en apprendre plus sur le cinéma italien du vingtième siècle et en ce moment par exemple, je suis a fond dans la BD. C'est passionnant, c'est facile à lire dans un tour bus, en plus ma vue décline beaucoup ces derniers temps, donc lire des petits caractères dans un format poche c'est compliqué dans un environnement qui bouge sans arrêt. Donc la BD c'est ma passion actuelle. On peut véhiculer des messages de grandes ampleurs et avec beaucoup d'impact par ce biais. Je lis actuellement une BD qui s'appelle Portraits Of Violence. C'est une super BD, je ne l'ai pas encore finie, mais pour tous ceux qui n'ont pas envie de se casser la tete à lire des grands récits philosophiques de Michel Foucault par exemple, c''est un bon moyen d'avoir accès à la philosophie post moderne qui je pense est la meilleure manière d'analyser notre monde si on veut essayer d'en comprendre et résoudre les problèmes. C'est un livre que je prêterai à mes amis une fois que je l'aurai fini, car c'est important de comprendre ces concepts. Il y a beaucoup de pensées et de philosophie dans cet ouvrage que je connaissais déjà, mais j'en ai découvert d'autres et je suis vraiment impatient d'en explorer de nouvelles. Sinon bien évidemment la musique est ma passion principale, et enfin j'adore l'univers cinématographique. J'ai toujours voulu être un réalisateur de films et peut-être qu'un jour viendra ou je me lancerai. On verra...

Dernière question : C'est à toi de poser une question aux lecteurs de Metalorgie et ils te répondront via le site.

Quelle est la pire chose que vous ayez jamais faite à quelqu'un ?
Comment j'ai les réponses ? Tu me les envoies ?

Non, ce sont les lecteurs qui répondront directement sur le site après cette interview.

Cool ! J'irai voir ça alors !

Tout est dit ! À vous de jouer ! Pour les anglophones, n'hésitez pas à répondre dans les deux langues.

Maxwell (Février 2018)

Photos par Anaïs E.

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

WaingroLe Jeudi 08 février 2018 à 13H32

Hey Riley,

If by any chance, as you said you would, you think about reading the scarce answers on this French site, here is mine

The worst thing I ever did to anyone was advising friends to watch the movie "Black Hat" by Michael Mann.
If, like many of us, you are a big fan of Heat and you dared to watch this huge pile of shit that is Black Hat, then you must suffer deep inside, thinking of my pals that witnessed the death of a great movie maker.