S.U.P (Supuration) (Par Mails) Mars 2006 Lille/Montpellier

Tu disais lors d'une interview, que vous aimiez le changement, et qu'il fallait éviter les répétitions dans la création... En général dans chaque interview, je commence par une présentation du groupe.  Cette fois ci je vais donc changer, et te demander simplement aujourd'hui qu'est ce qui te rend heureux?
A vrai dire, comme pour tout le monde cela dépend des périodes...En ce moment, je pencherais plus sur le fait de voir mes amis et ma famille se sentir bien. Il y a des hauts et des bas. Avoir l'opportunité de créer demande beaucoup de sacrifices personnels. Ces sacrifices, parfois me rendent heureux et parfois non. Il faut aller de l'avant et ne pas se poser la question de savoir si on est heureux dans la vie. Si on se pose cette question c'est qu'il est déjà trop tard. Pour certaines personnes la vie est trop courte et pour d'autres trop longue. Je m'efforce de ne pas me poser cette question qui met en doute les efforts que j'ai fourni depuis l'age de 14 ans.

Tu travailles dans Sup/Supuration depuis plus de 15 ans c'est bien cela? Et au jour d'aujourd'hui, ce 'travail' reste pour toi, et les autres membres du groupe un investissement considérable de temps, d'argent, ... Qu'est ce qui fait que vous ayez encore 'l'envie' de continuer? Et n'est ce pas difficile de mêler une vie active qui sert de gagne pain, avec un groupe aussi prolifique ?
Nous sommes des passionnés, sans rentrer dans les détails et sans vouloir démotiver certaines formations musicales hexagonales, il faut voir les choses telles qu'elles sont: Avec les nouvelles fonctions liées directement ou indirectement à Internet les ventes de disques se sont effondrées ces cinq dernières années, pour pouvoir continuer à faire de la musique, il ne faut pas baisser les bras. La musique reste un art ; je souhaite bonne chance à tous ces groupes qui croient dur comme fer qu'ils deviendront "célèbres" et "riches" c'est tout le mal que je leur souhaite. Nous ne sommes pas dans ce cas de figure. Une chose est sûre c'est qu'il faut s'accrocher sans se mentir à soi même  et cela sera de plus en plus dur...

Tu penses que certaines musiques sont réellement en péril en France ? Mais est ce du à la difficulté actuelle de se révéler en tant que groupe 'hors norme’, à la politique commerciale des labels, ou qu'au fond il n'y a jamais vraiment eu de culture "métal" ici?
La France restera la France, la culture "métal" comme tu dis y est pauvre, cependant le métal n'est pas en péril, il n'y a pas de "norme" ou "hors norme" dans la musique qui est universelle à mes yeux. De nombreuses formations fournissent beaucoup d'efforts malheureusement pour leur propres bénéfices personnels (ce qui est navrant...). Laissons le temps au temps: on ne triche pas avec les années qui passent on verra bien...Et il n'y a pas que le métal dans la vie, tout le monde et beaucoup de français se foutent de la gueule de la Belgique point de vue musique, nous qui sommes proches de la Belgique, je peux certifié que certaines formations belges dépassent de loin, d'un point de vue artistique ou d'humilité certains groupes français...Le principal dans tout cela c'est que tout le monde s'y retrouve, je ne veux de mal à personne, je ne fais que constater certains faits qui parfois me "pincent" le coeur.

Avec ton recul, est ce que tu vois une évolution dans le traitement de la musique en France? (Asso, Label, Subvention, public, salle). Qu'est ce qui a changé ? Ou pas?
Certaines personnes y mettent beaucoup du leur pour faire avancer les choses (labels ou autres assos..) mais il faut voir les choses en face nous ne sommes plus dans les années 90, mais le grand changement n'est pas pour tout de suite il faudra attendre....Tu connais beaucoup de vielles bouquineries? bientôt il faudra chercher les albums des groupes que tu aimes chez les collectionneurs comme des vieux livres plein de poussières...je ne te raconte pas le prix qu'il va falloir payer...Pour l'instant il faut attendre.

Niveau international est ce que Sup/ Supuration s'exporte ? Dans quels pays ? Des retours ?
lus ou moins, nous avons des contacts intéressants, mais la musique de S.U.P n'étant pas commerciale et plus ou moins difficile d'accès, il est parfois compliqué de faire comprendre les choses à certaines personnes, nous ne sommes pas des putes qui allons changer notre façon de voir la musique, ou nos fringues pour aguicher le client , la musique de S.U.P est à prendre ou à laisser. Nous avons collaboré à 2 courts métrages franco argentins pour les bandes originales de ces films, ces courts métrages sont diffusés au canada, et une boite australienne a acheté un de ces courts métrages, nous ne gagnons pas d'argent  là dessus, mais ce n'est pas notre but...ce qui est cool c'est que la musique de S.U.P soit diffusée un maximum. « Dépêche toi de vivre et dépêche toi de mourir». Bientôt un long métrage (nous l'espérons..) cela reste de bonnes expériences. En ce qui concerne la distribution à l’étranger, holy records a plusieurs plans sur les autres continents mais c'est pas mon problème, je ne suis pas VRP de S.U.P, je ne vais pas aller chez les gens avec un flingue pour dire "si t'écoutes pas t'es morts..." et faire du porte à porte toute ma vie j'ai d'autres projets musicaux plus intéressants que ça!

Un long métrage…, ce n'est pas la première fois que vous travaillez du côté du 7éme art. C'est assez peu commun pour un groupe de musique, d'être aussi prolifique niveau images. Quel rapport vous avez avec ce monde des images ? Et y a t-il des influences spéciales ?
Nous n'avons pas d'influence "spéciales", nous aimons les choses qui sont esthétiques à nos yeux. Pour le moment nous avons travaillé sur deux courts métrages: "insanity" et "le sang du châtiment", depuis 2001nous travaillons nous mêmes sur nos clips et autres courts métrages persos qui certainement sortiront sur un dvd en 2006, il en est de même pour le dvd de la holy party2005, nous nous sommes occupés du montage nous mêmes. C'est une chose qui nous plait, cependant cela demande beaucoup de temps et d'investissement. Comme beaucoup d'autres nous manquons de moyens mais tout vient à point à qui sait attendre...

Lors de la sortie de « Incubation », votre avant dernier album, vous vous étiez reformé sous le nom Supuration. Aujourd’hui vous revenez avec SUP. est ce que Supuration est définitivement « fini », ou il sera possible dans le futur que cette formation soit de retour pour des concerts, ou d’autres albums?
Nous n'en savons rien pour le moment, cela a été une bonne expérience pour nous, SUPURATION c'est terminé pour le moment mais quelques chansons subsisteront lors de nos futurs concerts....

Il existe bon nombres de sites du groupe : http://www.supuration.com/ , http://www.sphericalunitprovided.com/ , http://sup.danstesoreilles.com/ , http://sup.free.fr/ (peut être j'en oublie ?). Est ce que tu pourrais m'expliquer cela? Vous aimez bien disperser des infos de ci delà, j'ai l'impression, comme un jeu de piste. Je me trompe?
exact, les personnes qui nous entourent et qui soutiennent le projet sont de tout coeur avec nous, ce qui nous fait énormément plaisir....il faut disperser la musique et les oeuvres au travers de divers websites, après tout, Internet c'est fait pour ça non? et de toutes façons on ne peux plus faire sans donc...

Toujours en parlant du site, vous avez justement avec la sortie de IMAGO refait entièrement votre site http://www.sphericalunitprovided.com. En naviguant dessus j'ai découvert des vidéos médicales. Encore des indices ?
ah, ah ah, tu as lu les textes de imago? je suis sûr que tout le monde a autour de lui quelqu'un qui souffre de quelque chose....c'est inacceptable à notre époque, nous rappelons juste que nous sommes tous mortels et très sensibles aux maladies quelles qu'elles soient. Profitons de la vie ...
   
Ces vidéos sont bien la preuve que vous n'aimez pas donner les choses « toutes crues ». Il semblerait que depuis le début, vous aimez ne pas décortiquer vos travaux, vous êtes plutôt ce genre de concepteurs qui aiment à faire fonctionner les méninges de l'auditoire, sans pré mâcher. Un peu comme un film de Lynch en quelques sortes. Chaque détail est là pour une raison très précise, mais probablement beaucoup de ces détails échapperont à celui ou celle qui regarde, qui écoute. C'est pas un peu « frustrant » quelque part d'être des fois mal compris, voire même complètement mal interprété ? Qu'est ce qui fait que vous aimez à être aussi « labyrinthique » ?
Bien entendu qu'il est parfois "frustrant" de ne pas être compris, et le fait de jouer une sorte de partie d'échec a grande échelle est quelque chose qui nous attire, cela dit, la musique reste la musique et c'est qui importe le plus pour nous, ce qui vient ensuite c'est que du bonus...lol

Vous répondez quoi en général à ceux qui vous considèrent comme l'élite cérébrale métaleuse ?  Vous au fond, vous vous considérez plutôt comment ?
Cela ne nous choque plus depuis bien longtemps, nous nous considérons comme des personnes "normales" qui évoluons dans le même sens que cela soit au niveau de la musicalité qu'au niveau cérébral....Nous ne pensons pas aller trop loin bien au contraire et je pense que ce n'est pas près de s'arranger...
 
Parlons d'Imago, … c'est le terme que vous employez dans votre nouvelle « histoire » pour définir la forme adulte des insectes endurant certaines métamorphoses. C'est une histoire d'anticipation, une drogue appelée "chrysalide" permet aux personnes dépressives, malades ou mourantes d'obtenir une complète régénération cellulaire, seulement, cette drogue à base de molécules de lépidoptères ne peut se prendre qu'une seule fois dans une vie, et dans "Imago" le personnage principal prend cette drogue pour la deuxième fois et à partir de ce moment, sa vie va se transformer en un véritable cauchemar… Une nouvelle histoire que l'on pourrait recouper en quelques sortes avec vos précédents albums, est ce que l'on peut considérer que ce sont : la condition humaine, l'introspection vos principales inspirations ?
Dans nos albums nous aimons raconter des histoires fantastiques ou de science fiction. Au travers de nos chansons nous parvenons à nous échapper de la vie ordinaire, c'est le but...notre façon de voir la musique et de faire ce que nous faisons est devenue naturelle depuis longtemps et je ne peux l'expliquer.
 
Si tu avais été le personnage de cette histoire, aurais tu pris la seconde dose ? Pourquoi ?
Je pense que oui, je ne suis pas très bien dans mon assiette en ce moment et je serais près à tout pour passer à autre chose rapidement, ce n'est qu'un état d'âme passager mais pour répondre à ta question, en ce moment oui.

Qu'est ce tu aimerais que l'on retienne de cette histoire, de cet album ?
Bien réfléchir avant d'agir car la "chrysalide" étant une drogue qui n'existe pas, d'autres drogues existent bel et bien  et peuvent être dangereuses pour certaines personnes. Par rapport à l'album on en reparlera dans quelques années...
 
La presse semble pas mal enthousiasmée par Imago, il y a de très bons retours un peu partout… Ce qui m'a le plus étonnée, c'est ce que j'ai pu lire de ci de là, Imago serait selon certains le premier album « chaleureux » de SUP.  Sup en 2005/2006 seraient ils plus « optimistes » ?
Optimiste? non, je ne crois vraiment pas, si certaines personnes trouvent "imago" plus chaleureux tant mieux, chacun voit midi à sa porte et c'est très bien comme cela...Room seven est un album plus chaleureux que "imago" par exemple!!!
 
Une voix assez différente de « Room 7 » ou « Anomaly », un synthé plus fignolé, bien plus mis en avant, j'imagine que cette nouvelle teinte a été créé pour être en adéquation avec votre thème – concept ? Vous vouliez rendre à cet album plutôt quelle atmosphère ?
Nous voulions rendre à cet album l'atmosphère qui est sur cet album, nous en sommes satisfaits. Nous voulions le rendre plus "cinématographique" en quelque sorte...
 
Personnellement le morceau imago m'a fait pensé au groupe Ange, et l'album dans sa globalité m'a pas mal inspiré des univers cold wave et doom. Sur votre forum, c'est le déluge de comparaisons je cite (entre autre) : Voivod, Pink Floyd, Radiohead, la B.O de requiem for a dream, et j'en passe… Quand vous composez, vous êtes plutôt du genre à être inspirés malgré vous, où vous aimez à faire des clins d'œil, ou c'est tout autre chose ?
Comme nous avons déjà du en parler un peu au dessus, nous avons pas mal bosser sur des musiques de courts métrages à droite à gauche, cela a forcement eut une incidence avec le travail que nous avons fourni sur "imago". Il est vrai également que d'une manière générale "imago'" est un album un peu plus "progressif" que les précédents...

D'ailleurs que représente le "bruit" que l'on entend à la fin de Imago ? A t-il lui aussi une signification particulière ?
C'est le dernier son de l'homme devenu hybride, c'est également la raison pour laquelle la chanson "imago" est une chanson instrumentale, plus aucun son humain n'est perceptible, même dans les chansons qui précèdent l'instrumentale on peut encore entendre une voix dite "normale" car nous entendons la pensée du personnage, mais à la fin , lui même ne peut plus se rendre compte de ce qu'il est devenu....
 
Si Imago devait être un long métrage? Vous choisiriez quel réalisateur (A. Hitchcock ? D. Lynch ? Q. Tarantino ? M. haneke ?) Vous choisiriez quels acteurs ? … Et quels décors  ?
Réalisateur: E.elias Merhige
Acteur: Edward Norton
Décor: huit clos
 
Vous avez travaillé avec Matthieu Carton pour la conception artistique et le layout du digipak de "Imago". Il avait déjà travaillé pour vous pour l'album de SUPURATION "Incubation". Dans une interview de Holy records http://www.holyrecords.com/interview/sup.htm  tu dis je cite «  Je pense que le visuel de "Imago" est l'un des plus beau que nous n'ayons jamais eu ». Si j'en crois les retours, l'avis est complètement partagé. Et plus généralement concernant vos artworks généralement ça passe ou ça casse. Vous qui ne laissez jamais rien au hasard, qu'est ce qui vous captive, et vous intéresse dans le travail de Mathieu Carton ?
Son travail nous plait et c'est une raison suffisante pour que nous puissions continuer à travailler avec lui, cela dit, le boulot de Thierry petit sur "angelus" est fantastique!!! Matthieu Carton nous surprend les premiers et c'est ça qui est bon pour nous!
 
Sur http://www.eklektik-rock.com on peut lire «  SUP est un groupe qui divise. Et dans les grandes largeurs qui plus est. Il semble en effet qu'on doive l'« adorer » ou le « détester ». Et bien je prends la plume aujourd'hui pour dire qu'on peut aussi tout simplement aimer et respecter ce groupe, sans tomber pour autant dans la frénésie collectionneuse (et tout à fait respectable du reste) qui habite nombre de fans du groupe. » Il est rare de lire quelqu'un de pondéré concernant vos créations, et comme le stipule assez pertinemment mon cher confrère, avec vous c'est la loi du tout ou rien. J'imagine que je ne suis pas la première à poser la question, mais avez-vous déjà peut être trouver une raison à cela ?
Non, nous ne faisons pas de mal aux autres nous voulons juste que personnes ne nous fasse de mal sinon, ça part vite en live comme on dit...lol. La raison à cela est peut être que nous nous efforçons à ne pas suivre les modes et les tendances...je ne sais pas c'est peut être à toi de me le dire...lol
 
L'album date déjà de quelques mois, et les dates de concert restent encore assez rares. Comment cela se fait –il ? Est ce une volonté assumée de votre part, ou tout simplement une question d'argent, de temps, une conjoncture difficile ?
Nous sommes un peu pris par le temps ces derniers temps, mais tout rentrera dans l'ordre bientôt...
 
Y a t-il un ou plusieurs groupes avec lesquels vous aimeriez partagé une tournée ?
Avec énormément de groupes!! Mais les tournées coûtent très chères et il faut bien réfléchir avant de se lancer.
 
Quelle serait pour toi une tournée idéale pour SUP?
Une tournée effectuée par téléportation lol.
 
Vos projets pour le futur à court, moyen, et long terme ?
Plein de bonnes choses, les premières dates de concerts sont dispo sur notre site Internet www.sphericalunitprovided.com et nous bossons sur plusieurs projets différents dont un dvd qui sortira peut être à la rentrée prochaine mais cela ne dépend pas de nous.

Ton dernier film vu ? Ton dernier livre lu ? Ton dernier album écouté ?
Film: underworld evolution
Livre (en cours): le souffle des dieux
Album: un dimmu borgir de 2001

Quelque chose qui te passe par la tête ... ?
Je n'ai pas encore trouvé le nom du prochain album.
 
La dernière question récurrente à Métalorgie. Que penses tu du surimi ?
Ca dépend de la préparation...lol

Buffet Froid (Avril 2006)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment