Albums du moment
Pochette Fossil
Pochette Playful Winds
Pochette The Quiet Earth Pochette Impera
Chroniques
Pochette Zeit
Pochette Nera
Pochette Ecstasies of Never Ending Night
Pochette Myopia
Pochette Inward Pochette Esquive les Ruines

Chris Edrich, ingé-son pour Leprous, Shining, The Ocean...


Cette interview a été réalisée dans le cadre d'un dossier sur la sonorisation en concert, intitulé "Ouais, mais le son était horrible...".


© Paul Di Giacomo

Déjà commence par te présenter. Depuis combien de temps fais-tu de la sonorisation de concerts, as-tu travaillé pour des salles/orgas ou groupes en particulier ?


Salut, je suis Chris Edrich ! Mes premiers contacts avec l'univers du son remontent à 2004, en enregistrant mon groupe de l'époque, X-Vision, puis les groupes des copains, et en allant faire des petits concerts dans les bars qui se sont transformés en vrais shows à force d'en faire, et c'est vraiment devenu mon métier depuis 2008-2009.
J'ai tourné avec pas mal de groupes de la scène du grand Est de la France (Smash Hit Combo, TessMy Only Scenery, Mypollux...) avant de bouger dans le reste de l'Europe et j'ai maintenant la chance que ça se passe un peu partout dans le monde...!
Au niveau groupes, je tourne régulièrement avec The Ocean (Allemagne), Shining (Norvège), Myrath (Tunisie), Klone (France), Kadinja (France), etc. Par le passé, j'ai travaillé avec Mnemic (Danemark), Hacride (France), Hatesphere (Danemark), Silver Snakes (USA), Intronaut (USA) et plein d'autres... Et là je te réponds depuis le bus de tournée de Leprous (Norvège) avec qui je fais 38 dates en Europe en ouverture de Devin Townsend Project !

Je ne travaille quasiment jamais pour des salles de concerts, je fais très peu d'accueil à part pour un super festival à Casablanca (L'Boulevard Festival) ou de temps en temps Chez Paulette (salle mythique nancéienne !), donc je me concentre plus sur l'aspect artistique du métier, même si ça a tout de même son lot de technique...!

Quels devraient être les réflexes à avoir pour un spectateur qui veut avoir le plus de chances d'avoir un bon son en concert/festival ?

Il y a tellement de paramètres qui entrent en compte dans le "bon son", que je ne pense pas que ça ne dépende que du comportement des spectateurs... Après, avec un peu de bon sens on peut optimiser son expérience! Souvent, être au centre c'est ce qu'il y a de mieux, ne serait-ce que pour profiter de la stéréo quand le technicien son l'exploite (on a deux oreilles, il faut en profiter!) Le meilleur réflexe serait, si possible, de se balader pour trouver les bons spots, et puis ça permet d'avoir différentes perceptions du même concert, ça enrichit l'expérience !

On m’a un jour dit que se placer à la table de mixage était à peu près toujours la meilleure solution pour avoir le meilleur son à un concert. Es-tu d’accord ?

Ça serait super si c'était toujours vrai, ça simplifierait mon travail, héhé !
Malheureusement, les salles de concert et les clubs ne sont pas toujours parfaits, et il arrive que la table de mixage soit très mal placée, soit pour augmenter la capacité d'accueil de la salle, soit parce que les personnes qui ont décidé du placement de la régie n'ont pas beaucoup réfléchi... C'est donc au "soundguy" de se bouger pour écouter comment ça va sonner là où se trouve la majorité du public et d'essayer de s'adapter au mieux aux conditions du lieu...

La règle serait-elle donc de ne rien prendre pour acquis sur le son en concert, et de ne pas hésiter à bouger dans la salle pour essayer différents spots ?

La règle, c'est qu'il n'y a pas de règle ! C'est de la musique, donc oui ne rien prendre pour acquis c'est un bon départ ! Et se bouger pour trouver le bon spot qui te convient c'est cool, et vu que c'est subjectif chacun trouve son truc et on se prend pas la tête (sauf si ton spot est au milieu des moshers et autres Bruce Lee discount, là bonne chance...!)

Pourquoi le volume est-il systématiquement (sauf exception) très fort alors qu'on sent qu'il pourrait souvent être baissé, sans pour autant nuire à l'immersion dans le concert ?

Alors pour moi tout dépend de comment c'est mixé. Je fais une grosse différence entre "fort" et "agressif". J'essaye toujours d'avoir un mix puissant mais pas agressif, le but c'est de pouvoir écouter le concert sans bouchons, et quand j'arrive à ce que je veux le résultat est cool... Mais même à un volume qui paraît raisonnable, si la salle est petite ou mal traitée ça peut vite affoler les décibelmètres (ces jolis petits compteurs que vous voyez dans toutes les salles subventionnées de France).
La parade à ça, c'est de mixer super agressif, parce que les décibelmètres ne réagissent pas autant aux fréquences agressives qu'à celles qui rendent le son "plein", donc ça donne la sensation d'être plus fort mais ça ne l'est pas, c'est juste plus douloureux... Et donc ça n'a de résultat que pour les gros beaufs qui pensent que ça sonne mieux parce que ça sonne plus fort. Fumer les oreilles du public et détruire la musique de ton groupe c'est nul, je préfère mixer bien que mixer fort à tout prix!

Après il y a une nuance aussi à apporter : dans le cas de certaines salles trop petites et/ou qui ont une mauvaise acoustique, le son de scène (ce qui vient des amplis, de la batterie, etc) c'est au moins 50% de ce que le public entendra avant même que l'ingé son n'aie fait quoi que ce soit. Donc si le groupe joue très fort, ou si l'acoustique de la salle fait ressortir plus certains instruments (souvent les cymbales et la caisse claire si on a un cogneur à la drum !), on n'y peut pas grand chose... On peut toujours demander à des guitaristes ou bassistes de baisser leurs amplis, mais il n'y a pas de boutons de volume sur une batterie et dans le cas du metal on a pas envie de demander au gars de jouer moins fort, ça sonnerait peut-être mieux mais ça manquerait d'énergie et on se ferait chier autant que le groupe... Dans ces cas là je mixe fort, pas par choix mais parce qu'il faut s'aligner sur le volume des cymbales. J'aime pas mixer super fort, mais si je le fais pas ça sera aussi fort mais avec juste des cymbales, ça devient vite relou !



Pendant un concert, est-ce qu'il est plausible que que le son puisse être "objectivement" bon à un endroit (c’est à dire sans prendre en compte les différences de perception et les goûts de chacun en la matière) et qu’à trois mètres de cet endroit, le son soit complètement différent et/ou mauvais ?

Oui, c'est possible, suivant la config et le matériel de la salle, tout n'est pas toujours parfait... C'est normal que le son soit différent à différents endroits, mais dans les lieux bien conçus et avec du matériel bien calibré, le son est censé rester assez constant quelle que soit la place qu'on occupe.

J'ai constaté que les concerts avec un mauvais son avaient souvent trop de basse (que ce soit la guitare basse ou la batterie) et pas assez de guitare. Comment expliquer cela ?

Je pense que ça va avec l'inexpérience et/ou le manque d'envie de se donner du mal pour que ça le fasse... Encore une fois le réflexe un peu beauf c'est de se dire "s'il y a plein de graves c'est que le son est gros" donc on mixe kick et voix devant et on néglige le reste...

A quel point la configuration d’une salle, que se soit la sono, la table de mixage (et la connaissance qu'a l'ingé-son de ce matériel en particulier) et l’acoustique peut affecter le son ?

Ça change énormément de choses ! C'est comme demander à un pilote de course automobile "A quel point la voiture et le circuit affectent vos performances ? » Héhé !
Notre boulot c'est justement ça, essayer de dealer avec des conditions et du matériel différent tous les jours et essayer de donner un maximum de constance au son du groupe, même si c'est obligatoirement différent tous les soirs.

As-tu déjà «foiré» le son d’un concert parce que tu n'étais pas familier avec la table de mixage ou une configuration particulière de la salle ?

Pas trop à cause d'une table de mixage... Mais une acoustique de salle non-adaptée au style de musique qui y est programmé, c'est un truc contre lequel on peut pas toujours lutter... Donc oui ça arrive que malgré tous les efforts que je peux faire ça sonne pas terrible, mais ça ne fait pas forcément un mauvais show : même si ça fait partie du succès d'un concert, les gens ne viennent pas analyser le son et voir un ingé son, ils viennent voir des artistes et si eux sont bons, le concert sera bon, quoi qu'il arrive !

Un point peu souvent abordé : est-ce que le mauvais son n'est pas aussi parfois de la responsabilité des groupes, notamment dans leur manière d'utiliser leur matos quand ils jouent ?

Précisément, comme je te le disais juste avant : si le groupe est bon, le concert est bon et le son est bien meilleur. A l'inverse, si le groupe joue mal et sonne mal à la base, l'ingé son ne peut pas faire de miracle... La première règle en son (à part qu'il n'y a pas de règle...!), c'est "shit in, shit out"! Mais c'est aussi au technicien son de savoir communiquer avec les musiciens pour améliorer leur son à la source et s'assurer d'avoir de la meilleure matière première à travailler. Par contre si ça joue mal, c'est une autre histoire... Il y a plein de tricks pour sauver un mauvais groupe en studio, mais en live les possibilités de triche sont beaucoup plus restreintes (hors playback bien sûr !), ce qui donne plein de groupes qui font des albums énormes mais qui sont tout pourris sur scène...

Sans vouloir te demander de tirer sur tes collègues, est-ce que tu t’es déjà trouvé dans une situation du genre "Ce concert a un son qui pourrait sans doute être amélioré en faisant ça ou ça" ?

Bien sûr, tout le temps !!! Je pense que c'est inévitable, mais des fois le son est super et on se dit "j'aurais fait différemment mais ça marche aussi très bien comme ça", et on ferme sa gueule... Et aussi des fois on prend un rouste et on se dit "ça défonce ! l'enfoiré(e), comment il (elle) a fait ça !" Haha

On constate que le son est souvent moins bon en festival, que ce soit des groupes de mainstage ou plus extrêmes. Est-il possible d'avoir un bon son en festival quand on n'a une demi-heure de changement de plateau ? (Typique du Hellfest par exemple)
 
C'est ultra faisable ! Mais encore une fois ça dépend de la manière de voir les choses du gars qui est derrière la console... Certains ne veulent pas trop se fouler et vont se contenter de dégrossir sans affiner. C'est possible que le son ne soit pas magique dès la première seconde parce que c'est le premier moment où tout le groupe joue ensemble donc l'ingé son doit ajuster et ça peut prendre un certain temps suivant les groupes et le nombre d'instruments à traiter, la densité/complexité de la musique, etc. Mais logiquement, avec un bon groupe et un bon soundguy ça peut prendre assez vite forme, moi j'y crois !

Pour finir, quel sont tes meilleurs et pires souvenirs de son en concert et festival, et pourquoi ?

C'est que des bons souvenirs c'est de la musique, haha !
Plus sérieusement, pour le pire je dirais un concert avec The Ocean à Los Angeles en 2013, une salle correcte (The Lyric), mais un jeune technicien d'accueil imbuvable qui une fois la salle remplie ne voulait plus me laisser mixer, sous des prétextes à moitié foireux... J'ai beaucoup pris sur moi pour ne pas lui foutre mon poing dans la gueule, j'ai été voir le patron du club pour lui dire de dégager ce type sinon ça ne jouerait pas, et il l'a viré de la régie pour que je puisse faire mon job ! Je peux bosser dans toutes sortes de conditions merdiques, mais ça me fout hors de moi qu'on m'empêche de faire mon taf, j'aime trop ça pour laisser faire...!
Et meilleur il y en a vraiment plein, trop pour les mentionner tous... alors je vais pas chercher trop loin, ce soir on vient de jouer avec Leprous à Pratteln (Suisse), et je crois que jusque là c'est mon meilleur son de la tournée ! Le groupe a tout pété, les gens ont kiffé, moi j'ai eu des frissons pendant le concert et des compliments après, j'ai pas de quoi chialer !

Tu as quelque chose à ajouter ?

Merci aux courageux de s'intéresser de plus près au vaste sujet qu'est le son en concert, continuez d'aller voir des groupes et allez y même encore plus ! C'est pas toujours parfait mais c'est comme un resto entre potes, la bouffe ou le cadre sont pas forcément magiques mais c'est pas toujours de la faute du cuistot et au final ce qui compte c'est qu'on a passé un bon moment, non ?

Neredude (Avril 2017)

Neredude est sur Facebook

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Pas de commentaire pour le moment