Albums du moment
Pochette Quadra
Pochette Lokabrenna Pochette The Fallen Crimson
Chroniques
Pochette Hällas
Pochette Carnivore
Pochette Bloem
Pochette Sisyphus
Découverte
Pochette What's Hidden Devours

Future Par mail, juin 2015

Il y a quelques semaines, Metalorgie vous proposait en exclusivité l’écoute du premier album de Future, Horizons. Nous avons été plusieurs à être séduits par la Cold Wave du trio parisien, faite d’ambiances froides et de rythmiques parfois endiablées au doux parfum des 80’s. Avec toute la courtoisie et l’élégance qui me caractérise, j’ai grillé la politesse à mes confrères et amis de la rédaction, en contactant le groupe pour une interview à la fois, décalée et drôle qui nous en apprend beaucoup sur la relation qui existe entre la Cold Wave et le Metal.



Salut les Future, merci d’accorder un peu de votre temps à Metalorgie. Dans un premier temps, vous pourriez vous présenter ? Vous et le groupe ?

Brice : Salut moi c'est Brice et je fais de la guitare, car j'aime bien ça la guitare !

Pauline : Pauline, je suis au synthé, dernière arrivée du groupe.

Yann : Moi je tente de faire de la basse et je chante. On a commencé le groupe il y a deux ans, tous les deux comme des grands avec Brice.

 

Récemment vient de sortir votre album Horizons, qui était en écoute sur notre site. Il s’agit d’ailleurs de votre premier longue durée, pourquoi ce titre, Horizons ?

 

Brice : Ça sonne bien je trouve, mais c'est vrai Yann pourquoi on a choisi ce titre ?

Yann : Lorsque Pauline nous a rejoint, la première chanson que nous avons composée ensemble était "Horizons", c’est sans doute ça… Après sur toutes les démos, enregistrements, on appelait notre album comme ça, ça sonnait bien et c’est resté.

Pauline : Oui on trouvait que ça sonnait bien et ça reprend l'un des titres qui incarne l'esprit de l'album je pense. 

 

À son écoute on perçoit de multiples influences, comme The CureClan of Xymox, Joy Division. Je me trompe ? Si oui, je vous en prie, corrigez-moi !

 

Brice : Oui on écoute tous ce genre de musique même si en soi je n'ai pas vraiment fait attention à quelles influences on pouvait ajouter au fur et à mesure des compositions. Je pense surtout qu'on a bien entendu des univers communs mais aussi différents. Ouais là je parle pour ne rien dire. En toute franchise, oui j'écoute beaucoup les Cure, Joy Division mais aussi Michel Polnareff. Il a bercé mon enfance et ma chanson préférée c'est "Dans la Rue". Je l'assume totalement.

Yann : La vache, Michel Polnareff quand même...

Pauline : Nous avons clairement des influences Cold, Darkwave, Post-Punk aussi. Ce sont des influences qui me suivent depuis longtemps personnellement, mais je ne pense pas que ces influences se retrouvent dans notre musique délibérément, ça infuse on ne sait trop comment.

 

Personnellement j’ai toujours trouvé que la Cold Wave et le Metal ne sont pas si éloignés, et qu’ils se complètent même. Vous en pensez quoi ? Vous écoutez certains groupes de Metal ? 

Brice : Ouais c'est vrai ça ! Enfin pour être honnête je n'écoute pas du tout de Metal mais je m'en suis aperçu en allant voir des groupes de Cold Wave en concerts que le public était relativement le même finalement.

Pauline : Oui tout à fait, il y a des atmosphères, un esprit et des sonorités qui sont assez proches. J'écoute pas mal de Metal, beaucoup de Black, de Death, et de Doom, ça fait partie de mes influences majeures. Récemment on m'a fait découvrir le groupe Indian, j'aime la radicalité, la violence qui s'en dégage, leur album From All Purity est tellement sombre que cela en est étourdissant. 

 

L’ambiance générale de l’album est très froide, elle reflète vos personnalités ?

Brice : Franchement je ne sais pas. T'en penses quoi Yann ?

Pauline : A vrai dire on est pas si froids que ça, surtout lorsque l'on est ensemble, ce serait plutôt l'inverse même. Mais oui on a tous plus ou moins un côté froid, et ça doit ressortir lorsque l'on joue ensemble.

Yann : Moi je te trouve assez froid comme mec Brice, on se disait ça la dernière fois avec Pauline.

 

Pourquoi avoir choisi le format vinyle pour l’édition de Horizons ?

Brice : C'est un format qui est assez beau en soi. C'est gros, ça prend de la place sans en prendre et on peut y voir en détail l'artwork, la tronche du vinyle etc. Moi ça me fascine ! Mais on a fait des CDs aussi, faut le dire !

Yann : Oui notre label Requiem pour un Twister a édité des CDs et des vinyles !

 

Son artwork est magnifique, il est signé Marion Constantin, c’est une de vos proches ? Je ne peux m’empêcher de penser à la pochette du merveilleux Faith de The Cure, c’est un clin d’œil ou rien à voir ?

Brice : Oui c'est une vieille copine.

Yann : Oui, nous connaissons bien Marion, merci pour elle. Lorsque l’on a commencé notre collaboration, nous lui avions fait écouter les démos, parfois sans paroles, son imaginaire a fait le reste. Il faudrait lui demander pour Faith !

 

Comment se passe le processus de création et d’enregistrement chez Future ?

Brice : C'est super simple !

Pauline : Yann encadre, et chacun propose ses idées à partir d'une base. A distance ou en répétition, ça se passe assez naturellement.

Yann : Oui il n'y a pas trop de logique, tout se fait d'une manière simple, sur le moment, des fois en une prise, des fois en travaillant plus les morceaux.

 

Qu’en est-il de la scène ? C’est comment un concert de Future ?

Brice : C'est super violent !

Pauline : On aime beaucoup jouer sur scène, je crois que c'est ce que je préfère dans Future. Les morceaux se déploient, et quand on est ensemble on a une bonne énergie et je crois que ça se ressent. Enfin surtout, on s'amuse beaucoup.

Yann : On essaie de donner beaucoup d’énergie !

 

Vous n’avez pas de batteur, c’est un choix ou c’est difficile d’en trouver un qui correspond aux critères de votre style ? 

Brice : C'est super chiant !

Yann : On est très bien tous les trois ! Nous n'avons pas cherché à avoir de batteur pour l'instant.

 

Comment vous est venue l’envie de monter un groupe de Cold Wave ? C’est une musique qui n’est plus trop « tendance ». Vous l’avez découverte grâce à vos parents ? Frères et sœurs ? Moi c’est mon cas ! (Rires) 

Brice : Je dirais que c'est un mélange de nous trois. C'est beau.

Yann : Oui, c'est beau ce que tu dis Brice,

Pauline : Le projet existait déjà et Brice et Yann jouaient depuis plus d'un an je crois quand je les ai rejoints. Mais alors pour la Cold, ça remonte à mes années collège où je commençais à geeker pas mal, j'écoutais les grands classiques comme The Cure, Joy DivisionSiouxsie and the Banshees, puis un jour j'ai découvert Bauhaus. Je me rappelle aussi avoir trouvé des albums de Dead Can Dance et Cocteau Twins en fouillant dans les CDs de ma mère à cette époque. 

 

Quels sont vos projets pour 2015 ? Concerts ? Une Tournée ?

Brice : Oui on aimerait bien faire une tournée en automne 2015. On n'en a jamais fait et je pense que ça pourrait être vraiment sympa.

Pauline : Oui ça serait vraiment cool même, c'est toujours une expérience marquante de partir jouer dans une autre ville.

Yann : Si tu as des plans, tiens nous au courant !

Allez, je l’ose : Vous le voyez comment votre futur ? 

Brice : Je suis sûr que Yann va te dire avec un "E"

Pauline : Ouais, il va certainement dire ça.

Yann : Et non ! On va travailler de nouveaux morceaux, les tester en live, pour préparer une prochaine sortie !

Il est temps de se quitter, ce fut un plaisir ! Un dernier mot pour nos lecteurs ?

Brice : auf wiederseheeen !!

Yann : Je pensais que tu allais dire Good Bye Marie Lou, perdu.

Shades of God (Juin 2015)

Partager :
Kindle
A voir sur Metalorgie

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

Martial75Le Lundi 29 juin 2015 à 11H10

"Comment vous est venue l’envie de monter un groupe de Cold Wave ? C’est une musique qui n’est plus trop « tendance »."

C'est une blague ? The Soft Moon, A Place To Bury Strangers, Agent Side Grinder, Cold Cave, Rendez-vous, Beach Fossils, Jessica93, Ceremony... des groupes Cold wave/post-punk/shoegaze, il en pleut ces dernières années...