Albums du moment
Pochette Nighttime Stories
Pochette Sphere
Pochette Spotted Horse Pochette Full Upon Her Burning Lips

Metalorgie, fanzine des années 80 Par Mail (Avril 2015)

Avant la démocratisation d'internet, il était plus difficile de s’informer sur les styles musicaux underground. Il existait bien quelques magazines (comme Enfer Magazine qui dès 1983 couvrait la scène Metal naissante), certaines émissions de radio libre et pas mal de fanzines (Hardos Mag, Alliage, Decibel Of Death, Decibel Storm… vous pouvez en retrouver d’ailleurs plein en lecture sur France Metal Museum, et plein d’extraits sur Born 666) mais on était loin de la profusion et de l'immédiateté actuelle.
Car aujourd’hui en 2 minutes vous pouvez découvrir un groupe grec et commander l’album. Imaginez ça sans internet, sans MP3 et sans possibilité d’écouter avant (OK, certes y’avait le minitel quand même ou l’audiotel [vous appeliez un numéro surtaxé pour écouter dans votre combiné un album]).

On a donc retrouvé Dominique, un membre d’un fanzine de l’époque, issu de Perpignan et nommé Metalorgie ! Et oui Metalorgie réalise une interview de Metalorgie. On a le même nom, les deux ont été créés dans le sud, mais il n’y a pourtant pas de lien entre eux. À part peut-être une envie de faire découvrir de la bonne musique et ça, dans des styles différents. En effet, le fanzine Metalorgie était surtout connu pour ses chroniques de Thrash et de Hardcore. Et même si maintenant le Thrash est plus assimilé au Metal, à l’époque c'était moins évident vu les racines Punks du style.
On a par exemple retrouvé la couverture du N°10 de Metalorgie avec du KreatorPrimal ScreamEvil Dead, Amebix, TestamentMortal SinRattus...

Salut Dominique, merci d’avoir accepté de répondre à nos questions après toutes ces années. Le fanzine Metalorgie a été actif à la fin des années 80, peux-tu nous dire quand tu as rejoint le fanzine et ce que tu y faisais ?

J’ai rejoint le fanzine au début des années 1980. Il avait été créé par Frédéric et Laurent (qui n’est pas resté) et je me suis assez rapidement investi dans la rédaction d’articles. Frédéric s’occupait alors de la mise en page. Nous décidions ensemble de la ligne éditoriale.

Un fanzine Metalorgie, ça contenait quoi? Chroniques, interviews, news, … et j’ai même vu que vous aviez un poster ?

Oui le fanzine, comme beaucoup alors, contenait les rubriques traditionnelles : chroniques, interviews, news, etc. Le poster avait été réalisé avec une photo inédite de Kerry King (Slayer), si mes souvenirs sont bons, durant la tournée européenne de Reign In Blood

Mise en page, édition, … vous faisiez tout ça comment?

Après mon arrivée, c’est un troisième gars qui nous a rejoint, Franck, qui a pris en main la mise en page et à apporter une forme plus professionnelle et soignée. Nous avons aussi eu recours à un imprimeur pour améliorer la qualité du fanzine.

Combien étiez vous à vous occuper de ce fanzine ?

A partir du numéro quatre ou cinq, je ne me souviens plus, nous étions trois : Frédéric, le membre fondateur, Franck et moi.

Vous éditiez à combien d’exemplaires environ et à quelle fréquence ?

Quelques centaines de numéro étaient produits. Les sorties étaient assez sporadiques mais nous tenions la ligne de sortir deux numéros par an.

Vendu à 10 francs, vous arriviez à rentrer dans vos frais ?

En général, oui, mais il y avait des hauts et des bas.

Comment quelqu'un pouvait se procurer un exemplaire du fanzine ? (j’ai même vu que vous affichiez le prix en dollar ?)

Le fanzine était vendu dans des magasins spécialisés, ici ou là, et nous vendions par correspondance, y compris au Canada ou nous avions un correspondant.

A l’époque comment te tenais-tu au courant des sorties, des nouveaux groupes, des concerts… ?

C’était la lecture de la presse française qui nous donnait une information de base. Justement, nous étions assez insatisfait de la presse Metal. Les infos venaient d’autres fanzines européens ou américains, ainsi que de nos correspondants aux quatre coins du monde.

Les labels / maisons de disque / groupes vous contactaient directement?

Oui, dès que le fanzine s’est installé dans le paysage musical, les maisons de disques nous envoyaient du matériel.

Je suppose que tu as assisté à quelques concerts avec des groupes devenus légendaires, ou disparus, as-tu en mémoire des concerts qui t’ont particulièrement marqués ?

Forcément beaucoup d'évènements ont été marquants. Personnellement, l’arrivée de Metallica a été un choc. Notamment, la tournée Ride The Lightning avec Tank en première partie, que j’ai vu à Montpellier était un grand moment. Je pense à Slayer sur la tournée Reign In Blood, à Possessed et Kreator. Toute la scène Hardcore américaine m’a beaucoup influencé : Black Flag, Minor Threat, Youth Of Today, Agnostic FrontCrumbsucker, etc. que j’ai suivi tout au long des années 1980. Les premiers festivals aussi, en Belgique, en Allemagne m’ont permis de voir surgir la scène scandinave. Nous avons été les tous premiers en France à faire un papier sur Mayhem


Maintenant, plus de 25 ans après, écoutes-tu encore du Thrash / Hardcore / Metal / … ?

Oui, je suis toujours fan de Hardcore. Reign In Blood tourne toujours sur ma platine. J’écoute beaucoup d’autres styles mais j’ai gardé un attachement indéfectible à la musique de mon adolescence.

Tu vas encore à des concerts du genre ?

Beaucoup moins, mais cela m’arrive encore.

Si oui : est-ce que l’ambiance ou la dynamique te semble la même qu’à l’époque ?

Non pas vraiment. A l’époque tout cela était nouveau. La scène américaine était peu suivie tout compte fait. Les concerts étaient de petite taille (on a du mal à faire comprendre aux jeunes générations que nous avons vu les groupes du big 4 dans des clubs). Les fans de Thrash / Death étaient souvent à part du public Hard-Rock traditionnel. Ils étaient plus proches des fans de punk et de Hardcore. L’ambiance était radicale. Aujourd'hui, je trouve l’ambiance plus cool, plus bon enfant. 

On te reparle encore de ce fanzine? (à part nous!)

Non pas souvent, si ce n’est des jeunes qui veulent me racheter mes disques. 

Savais-tu qu’un webzine nommé comme votre fanzine existait ?

Oui bien sur. Je vous lis souvent pour découvrir certains groupes.

Que penses-tu du revival Thrash ? (notamment avec des groupes comme Vektor, Municipal Waste, Havok, Evile, Suicidal Angels…)

Il y a de très bonnes choses, mais je reste marqué par les groupes de ma génération.

Et la scène Hardcore “actuelle”? (Defeater / ConvergeGet The Shot / Sick Of It All toujours vaillant…)
Je trouve les groupes dans ces styles souvent beaucoup moins bons que les originaux. Je préfère écouter les disques de Fugazi et des Dead Kennedys dont je reste un fan invétéré. 

Comment trouves-tu le niveau de la presse spécialisée actuel? (webzines / fanzines)?

Très professionnelle, très pointue. J’ose penser que nous avons débroussaillé un terrain que vous exploitez parfaitement aujourd'hui.  

Si tu devais refaire un média sur la musique underground tu choisis quoi comme support? Vidéo bloggeur? Blog? Fanzine? Webzine? Radio indé?

Je referais de la radio parce que j’ai toujours aimé ça. 

Dans ta vie professionnelle, tu sembles avoir gardé un goût pour les mouvements à la marge et l’écriture, est-ce que l’expérience Metalorgie t’a permis d’acquérir des compétences que tu as pu continuer d’utiliser?

Je suis enseignant chercheur et effectivement cet apprentissage du traitement des données, de l’écriture, de la réflexion, a joué un rôle important dans ma construction professionnelle. C’est indéniable.

Merci à toi, Metalorgie (du web) te remercie!


Un extrait trouvé sur 80's French Metal d'une page du fanzine :

Bacteries (Avril 2015)

Partager :
Kindle

Laisser un commentaire

Pour déposer un commentaire vous devez être connecté. Vous pouvez vous connecter ou créer un compte.

Commentaires

LeinatanLe Vendredi 17 avril 2015 à 09H31

Ouais les réponses sont plutot brèves! Super intéressant, c'est vrai que les choses ont bien changé depuis. Et c'est aussi difficile de dire comment ça va évoluer...

Baptiste08Le Vendredi 17 avril 2015 à 08H51

Pas très bavard le Dominique, mais chouette interview!