Découverte
Pochette Pyre Builders

Biographie

Yann Tiersen

Multiinstrumentiste, Yann Tiersen évolue très vite dans les milieux artistiques du cinéma et du théâtre. Son premier album, La Valse des monstres (1995) regroupe une partie de son travail composé dans ses jeunes années. Très tôt, le cinéma s'inspire de ses morceaux, Rue des cascades figurant, par exemple, au générique de La Vie rêvée des anges.

C'est en 1998 qu'il se fait connaître du grand public, grâce au titre Monochrome chanté avec Dominique A. Sa tournée hexagonale, et son apogée aux Transmusicales de Rennes lui apportera une première reconnaissance critique. Le deuxième tournant de la carrière de Yann Tiersen se produit en 2001 avec, coup sur coup, la sortie de L'Absente et de la BO du film de Jeunet Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain, alternant piano et violon, et qui se vendra à plus de 700 000 exemplaires et se verra couronnée des Victoires de la Musique de la meilleure BO de film la même année. Ses pièces pour le cinéma l'amèneront par la suite à composer les mélodies de Good Bye Lenin! (2003) et Tabarly (2008).

N'hésitant pas à puiser chez ses invités l'énergie nécessaires à ses ritournelles rock, les sorties de Tiersen voit défiler Shannon Wright (à l'occasion d'un CD partagé), Bertrand Cantat, Dominique A, Miossec, Elizabeth Frazer (Cocteau Twins), Matt Elliott et Syd Matters, entre autres. Ces deux derniers feront d'ailleurs partie des 16 musiciens présents lors de La Route du Rock, en 2010, pour présenter le dernier album en date du breton, Dust Lane.