logo Xnoybis

Biographie

Xnoybis

Formé en 2002, Xnoybis est un trio articulé autour de Benoît Courribet (Basse / Chant), Romain Leblanc (Guitare / Chant) et Julien Tardieu (Batterie), trois passionnés d'acoustique et de recherches sonores, domaines auxquels ils se consacrent professionnellement. L'origine du nom du groupe vient d'une influence double : Xnoybis est le nom d'une pièce pour violon du compositeur italien du XXème siècle Giacinto Scelsi, qui travaillait dans l'optique d'une immersion introspective dans le son. C'est également le nom d'un morceau du groupe culte Godflesh (qui s'est sans aucun doute lui aussi inspiré de Scelsi). Utilisant dans un premier temps des locaux de répétition du sud parisien, ils décident en 2005 de se baser dans l'Oise, afin de mieux travailler le son du groupe, qui s'avère être un paramètre capital de leur musique.

Après l'enregistrement, en répétition, d'une première démo, fin 2004, ils se lancent dans un projet studio d'une autre envergure. Fin mars 2006 ils s'enferment huit jours dans une maison isolée au pays basque en compagnie d'Alexandre Garacotche et de son impressionnant parc de micros et préamplis vintage. L'enregistrement se base sur une prise live du trio, aucune reverb artificielle n'est utilisée. Fruit de ces sessions, leur premier album Solace, entre Neurosis, Godflesh et Isis, paraît en 2007.
Trois ans plus tard, le désormais duo basse / batterie recentré sur Benoit et Julien, sort un ep nommé Meanwhile ainsi qu'un split avec Pord.

Chronique

13.5 / 20
0 commentaire
logo amazon

Solace ( 2006 )

Des semaines, que dis-je, des mois, que ce Solace me nargue, se plante devant moi froid et monolithique, me laisse sans voix, impénétrable et hermétique. Il faut dire qu'avec cette production étrange, semblable à aucune autre, Xnoybis ne facilite pas la tache. Aux ressentis du trio, elle représente un son presque idéal, très typé live, naturel au possible. Le son met en avant une basse ronflante mais aussi rasante et laisse la guitare en permanence au second plan. Perturbant. Puis pas tant que ça une fois qu'on se fait à la chose. Puis au final, ça en valait bien la peine car Solace cache bien son jeu. Un jeu tirant ses règles de la voute sonore de Godflesh, des tirades arides de Neurosis mais aussi des coups de lattes, secs et rudes de Unsane.

Sans pour autant atteindre le niveau de maitrise des ses ainées, Xnoybis prêche avec ferveur et se lance sans complexe dans des morceaux variés, alambiqués et porteurs d'une fureur certaine. C'est ainsi que les parties les plus appuyés, les plus incisives s'inscrivent parmi les moments les plus réussis de ce premier album. On retiendra en particulier les relents noise hardcore qui viennent rappeler à l'oreille les assauts mémorables de Tantrum et surtout qui laissent (enfin) la guitare s'exprimer pleinement. Pour le reste Xnoybis table sur des passages post hardcore bruts et bruitistes pas vraiment éloignés du début de Cult Of Luna, une certaine puissance et ampleur en moins toutefois. Enveloppée de secousses vocales façon Neurosis et de relents indus, l'atmosphère distillée par le combo est majoritairement dépressive et sombre. Pas aidée une seule seconde par un son manquant de vivacité, cette dernière tend à brider Xnoybis dans les moments creux qui se révéleront être autant d'écueils sur lesquels les plus intransigeants ou les moins persévérants viendront s'échouer.

Solace est un premier album DIY qui témoigne d'une réelle créativité et surtout d'un vrai talent de composition, il ne lui manque qu'une production à la hauteur de ses ambitions pour que son imperméabilité et son opacité ne lui portent pas préjudice et deviennent même des atouts. Quoi qu’il en soit, Solace devrait sans mal faire son trou chez les amateurs de Membrane ou Isis première mouture en plus des combos déjà cités.

A écouter : Skinned - Tabula Rasa - A Strategy For Soul Survival
Xnoybis

Style : Post-Hardcore / Noise Hardcore / Indus
Tags : - -
Origine : France
Site Officiel : xnoybis.com
Bandcamp :
Amateurs : 1 amateur Facebook :