Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo Winterburst

Biographie

Winterburst

Winterburst prend forme avec l'arrivée de Vorender au chant en juin 2009, qui rejoint alors un ancien projet Metal réunissant Kyll et Jörm (Guitares), Freyr (Basse), Terias (Claviers) et Shainsaw (Batterie). Après un passage au studio Sainte-Marthe à Paris à la fin de l'année, une première démo est sur les rails mêlant les influences de ses musiciens pour un résultat entre Death Metal Mélodique et Black Metal Symphonique. Cependant en 2011 Freyr et Jörm quittent le groupe et sont remplacés par Lust et Six. Fort de ce nouveau line-up, Winterburst compose un premier album intitulé The Mind Cave qui sort en 2012. Terias décide à la fin de l'année de se consacrer à d'autres projets.

Chronique

Winterburst ( 2010 )

Trouver un bon groupe de Black Symphonique actuellement n'est pas une sinécure, et beaucoup d'entre vous me répondront que ce n'est pas faux. A partir de là, deux techniques s'offrent à nous. Soit l'on reste sur ses acquis en réécoutant sans cesse ses vieux Dimmu Borgir, Emperor ou Obtained Enslavement et à raison puisqu'aujourd'hui on a difficilement fait mieux dans le genre, ou bien on se penche un peu par hasard sur la première démo de Winterburst qui s'avère être une bonne surprise en la matière.

Déjà parce que Winterburst n'est pas exactement un groupe de Black Symphonique dans la plus pure tradition du style, même si c'est le sentiment qui prédomine à l'écoute de la démo. Le sextet parisien s'oriente régulièrement sur un Death-mélodique qui se retrouve autant dans le chant que dans les guitares nuancées par des sonorités Heavy. En fait le Black se retrouve en alternance dans les vocaux, dans les rythmiques ou dans les riffs. Les influences qui en découlent se deviennent assez nettement, notamment en ce qui concerne Immortal pour ce riffing tout droit issu du Pôle Nord ou le Death mélodique que ne renieraient pas les groupes suédois, la griffe de Dissection se répercutant sur ce six titres. Si c'est le combo auquel on fera necessairement le rapprochement, on pense également aux premiers disques de Dimmu Borgir pour faire dans la comparaison facile.

Ok, et là vous me dites qu'il n'y a rien de bien exceptionnel ou de nouveau dans le fait de créer un Black Symphonique enneigé et froid comme la glace, même marié à d'autres genres, et vous aurez raison. Car ce qui marque ici ce n'est pas tant le fait d'être surpris dans l'originalité, mais plutôt dans le talent de composition qui anime ce jeune groupe. Les claviers en ligne directrice des morceaux, sans pour autant poussés à l'overdose, sont soulignés de guitares incisives tantôt rapide, tantôt en mid-tempo pour instaurer des ambiances magiques. Un gros travail sur les deux instruments ont été effectué, avec des passages qui sonnent justes et sont toujours très appliqués. Mais Winterburst ne s'arrête pas là, puisqu'au niveau du chant c'est encore du très bon boulot avec des vocaux alternant entre Death et Black plus qu'honorablement maitrisés, même en clair (Circle Of Despair).

La principale chose à retenir de cette démo est que les français ont surtout le sens de la mélodie rendant l'écoute incontestablement abordable, même pour ceux peu habitués au Metal extrême. Chaque thème, chaque motif, semble y être dédié, ce qui est d'autant plus appréciable c'est que jamais un titre ne se casse la gueule à cause d'excès, de structures ou d'agencements gâchés. Bon point également sur les atmosphères très réussies avec un coup de cœur tout particulier à Enchronement Ceremony et ses motifs orientaux ou The Sign Of The Black Ivy et son allure romantique.

On chercherait bien un petit truc à critiquer sur cette première démo, mais il faut reconnaître que tout y est rondement bien mené. Pas une faute de goût, pas un passage bancal ou banal, chaque titre est parfaitement exécuté et mené d'une main de maitre. Avec une démo très prometteuse, Winterburst s'impose par une musique très inspirée et fournie d'une production professionnelle. Le genre de groupe qui mérite une reconnaissance dans le monde de Black symphonique et sur lequel on attend une suite encore meilleure!

A écouter : les six titres
Winterburst

Style : Black Metal Symphonique
Tags : -
Origine : France
Myspace :
Amateurs : 8 amateurs Facebook :