Albums du moment
Pochette Street Heat
Pochette Necroceros Pochette Vivre Encore
Chroniques
Pochette Ultrapop
Pochette Tonic Immobility
Pochette animus
Pochette W Śnialni
Pochette I
Pochette Silent Running Pochette Stillness

logo When We Fall

Biographie

When We Fall

Tim Flinth - batterie
Peter Henriksson - guitare
Hakan Ljunggren - guitare
Daniel Ohman - chant
Staffan Persson - basse

When We Fall se forme en 2003 à Gothenburg (Suède) sur les cendres du groupe de skate punk Bowser, avec l'adjonction de membres de The Whole Nine Yards et de Noir.
Une démo quatre titres est enregistrée en 2004 sous la direction de Oscar Karlsson. Le groupe participe ensuite à une compilation, Tearing Down The System, qui sort chez Buzzbox Records en 2005. Cette même année When We Fall réalise son premier ep, cinq titres, A Cry In Despair, produit par Danny D. et Emanuel O. Le ep sort durant l'été via le label suédois The Emo Foundation et est réédité en 2006 chez Panic Records (U.S.A.). Le groupe effectue de nombreux concerts en Europe et joue natamment avec Shai Hulud, Strike Anywhere, Comeback Kid, Champion, Misconduct et Ignite.
Le premier album de When We Fall, We Untrue Our Minds, sort début juin 2008 via I For Us Records (Belgique).

Chronique

We Untrue Our Minds ( 2008 )

Après A Cry In Despair où l'influence de Comeback Kid restait pregnante, le groupe suédois livre son premier album, We Untrue Our Minds, marqué par une nette évolution musicale dont les prémices étaient déjà perceptibles sur le titre éponyme du ep. Mais When We Fall ose cette fois s'aventurer dans les galeries sinueuses de l'innovation.

Sur un solide soubassement hardcore old/new school rapide, puissant, agressif aux mélodies recherchées, toujours proche de Comeback Kid ou With Honor ("Restore And Erase -Erase And Restore"), se déploient des passages pop-punk notamment sur les refrains ("Summer Dying Fast", "Carry My Heart - Carry My Stone", "Killing Anna"), des couloirs veinés de sonorités emo parsemés de claviers, rappelant Thrice ou Underoath ("End Serenading"), où se décèlent au détour d'une courbe des beats électroniques. Puis, dans ce dédale, s'ouvrent des traverses aux consonnances pop-rock ("An Act Of Culture"), surgissent de gracieuses allées où les délicates résonnances d'une guitare et d'un accordéon nostalgique, rehaussées d'un clavier, invitent, dans les réminicences du sillage de Suis La Lune, à de profondes rêveries mélancoliques ("No Eyelids Can Make This Picture Fade Away","Sunny Tiny Spirits - Lost And Grand").
Labyrinthe musical aux variations extrêmes, rythmé de back vocals solides, enveloppé d'une voix superbement nuancée et maîtrisée, s'épanouissant dans un chant clair, doux et mélodieux aux accents emo jusqu'à celui éraillé, rageur, écorché et arraché d'un hardcore sombre et torturé dans l'esprit de Ruiner.

Surprenant et étonnant, parfois déroutant!

When We Fall soulève l'intérêt, faisant preuve d'une réelle envie d'explorer de nouveaux sentiers. Empruntant à de nombreux courants du hardcore, que certains pourront trouver antinomiques, le groupe tente un pari audacieux et ambitieux. Certes, l'amalgame n'est pas encore parfait et l'album manque parfois d'homogénéité et de maturité, la formation étant en phase de recherche, mais l'inspiration et le talent sourdent de chaque titres, foisonnants, vibrants, promettant l'étincelle d'originalité qui pourrait faire de When We Fall un groupe à forte identité.

Tracklist : 01. Restore And Erase / Erase and Restore ; 02. Summer Dying Fast ; 03. Cold Iron Death / Perish Me If I Defy ; 04. An Act In The Culture ; 05. No Eyelids Can Make This Picture Fade Away ; 06. Carry My Heart / Carry My Stones ; 07. Killing Anna ; 08. End Serenading ; 09. Dear Nobody ; 10. Sunny Tiny Spirits / Lost And Grand.

A écouter : Sunny Tiny Spirits-Lost And Grand, No Eyelids Can Make This Picture Fade Away
When We Fall

Style : Hardcore mélodique
Tags :
Origine : Suède
Site Officiel : whenwefall.se
Myspace :
Amateurs : 0 amateur Facebook :