logo Westbound Train

Biographie

Westbound Train

Obi Fernandez : chant, trombone
Jesse Hayes : batterie
Johnny DeCarlo : guitare
Thad Merritt : basse
Rich Graiko : trompette
Gideon Blumenthal : claviers
Josh Cohen : saxophone

Le septet de Boston, conduit par les mains expertes de Obi Fernandez, est bien connu pour avoir écumé tous les bars et clubs de Boston et des alentours. En 2002, ils sortent Searching For A Melody (sur le label de King Django Stubborn Records, réédition en '03 par le non moins célèbre Megalith Records) et en 2004 Five to Two. (à l'origine sur leur propre label Relative Records puis réédité par Stomp Records). Ces gars-là font le pont entre les 60’s et aujourd’hui, en incluant des épices de reggae, soul et blues avec une touche de jazz et de country ici et là. 2 changements de line up interviennent ensuite: Josh Cohen prend le poste de saxophoniste puis Cory Williams est remplacé par Johnny DeCarlo à la guitare. Après avoir glissé une démo à Tim Armstrong lors d’un concert des Transplants, big boss les signe en 2006 et sort Transitions, dévoilant la grande maturité du groupe. Westbound Train a partagé la scène avec les gros calibres comme les Skatalites, Reel Big Fish, Toasters ou encore Mighty Mighty Bosstones.

Chronique

Transitions ( 2006 )

On ne dira jamais assez l’importance d’un label comme Hellcat dans le milieu underground, qu’il soit crétu ou roots. La dernière perle nous vient encore de Boston, un septet de ska qui répond au délicieux nom de Westbound Train qui vient de nous pondre une galette de 16 titres, dans un emballage appelé Transitions, qui va ravir tous les fans des Slackers, Toasters, Skatalites et autres ska-rocksteady…Ajoutez à cela un featuring de choix en nom et place d’Alex Desert de King Django/Hepcat.

Tout droit sorti des années 60, l’intégralité de l’album groove comme jamais, les cuivres viennent balader leurs mélodies au-dessus de tout ça, "Please Forgive Me" balance son ska dansant qui fera se déhancher plus d’un cul-de-jatte, alors que "I’m So Different" rend compte du pouvoir émotionnel et suave de ce genre musical, interprété avec talent par Obi Fernandez, tête pensante du combo. Laissez-vous porter par le solo de sax, et les choses deviennent d’une évidence rare, hochez de la tête sur les contre-temps, claquez des doigts sur les attaques de cuivres, ça y est, on y est, la Jamaïque est en vue. "Soul Revival" nous renvoi directement aux vieux sound-system qui braillaient dans les rues de Kingstown, Jamaïca, le clavier prend la main des retardataires, ça danse, ça s’enthousiasme, c’est réjouissant, c’est positif. "Fatty Boom Boom!" vous achèvera, le son est roots, quasi d’origine! On imagine des vieux ska-man dread locks au bas des genoux, se balancer d’un pied sur l’autre, en ryhtme, chanter "fatty boom boom…". ça sonne comme dans les années 60, la chaleur du vinyl, une place prépondérante est laissée aux instruments, ça sent la sueur des studios enfumés… "When I die" est d’une beauté nostalgique sans nom, les cuivres jouent tout en finesse, la voix claire, presque cristalline, nous raconte la vie comme elle va, les chœurs ajoutent à la douleur du souvenir. Aucun moyen de résister, succomber reste encore ce qu’il y a de plus honnête a faire…

Télécharger "Please Forgive Me" et "I'm No Different"

A écouter : Fatty Boom Boom, Im So Different
Westbound Train

Style : Ska / Reggae
Tags : -
Origine : USA
Site Officiel : westboundsound.com
Myspace :
Amateurs : 2 amateurs Facebook :