Albums du moment
Pochette Street Heat
Pochette Necroceros Pochette Vivre Encore
Chroniques
Pochette Ultrapop
Pochette Tonic Immobility
Pochette animus
Pochette W Śnialni
Pochette I
Pochette Silent Running Pochette Stillness

logo Vile

Biographie

Vile

Vile est composé d'ex-membres de différents groupes hardcore (1789, Absolute Disorder, Mad Cow Can Kill...) qui se sont réunis en 1997 Après différents problèmes de line-up et les contre-temps qui en découlent, Vile sort une première demo 6 titres Sorrow...I en mars 1999, notamment grâce à l'aide apportée par l'association Turning Squares) Le groupe fait ses premières véritables apparitions scéniques (entre autres aux côtés de Lofofora...) et change de chanteur peu avant l'enregistrement de son nouveau cd Empire Down. Toujours autoproduit, ce 5 titres est plus pro, plus aboutit que Sorrow...I

Chronique

Empire Down ( 2001 )

Après une courte intro planante, limite angoissante, on entre dans le vif du sujet... Petite mélodie d'introduction à la guitare façon acoustique qui, allez savoir pourquoi!, me fait penser à de la musique andalouse gentillette... Ce petit riff en retrait débouche sur... un gros cri bien gras à souhait et à plein volume! Là, grosse claque pour moi: une voix surpuissante à la This Day Forward qui semble venir de la gorge, un bon son bien gros et surtout étonnament bon pour une autoproduction! "Power" résume bien le style de Vile. Une rhytmique béton, bien puissante et qui fait indéniablement, tout de suite penser à Slayer de par le son et le riff en lui même, les notes de gratte... Cette ressemblence assez frappante qui se retrouve sur tous les titres du cd (sur les riffs saturés et clairs style intros du fameux groupe trash de la Bay Area) est selon moi le seul défaut du groupe. A part ça c'est du tout bon: les musiciens sont expérimentés, les 2 guitares se complètent parfaitement, la double pédale présente sur quelques parties arrache tout... Tout est là pour que Vile puisse démontrer la puissance dont il sait faire preuve (puissance qui d'ailleurs flirte parfois avec les limites du death metal).
Mais voilà, s'il n'y avait que ça, Vile serait un énième combo hardcore sans originalité comme on en entend si souvent. Or, le quintet a plus d'une corde à son arc et à l'agressivité dominante, Vile rajoute de succulentes mélodies tout simplement sublimes; Elles sont aussi bien insérées dans les riffs hardcore qui démontent les oreilles que dans des breaks calmes à l'acoustique et elles sont parfois accompagnées par une voix claire. Ces passages plus mélodiques apportent résolument un grand plus aux compos et rapprochent ainsi Vile de groupes comme Poison The Well, Converge, Shai Hulud ou plus particulièrement Recover. Ainsi, même si les morceaux sont définitivement hardcore, on peut aisément leur trouver un petit côté emocore. La fin de "Fear of Tomorrow" termine magnifiquement cet album sur ce côté là justement.
Vile, comme vous l'aurez compri, est un groupe que j'affectionne tout particulièrement. Les 5 garçons savent mélanger la puissance absolue, sombre, qui vous donne la pêche et vous fait remuer votre popotin, et la mélodie recherchée qui leur évite de tomber dans le piège de la banalité! En plus les thèmes abordés et la vision du groupe face à ces thèmes sont loin d'être stupides. Un grand coup de chapeau à ces messieurs et bonne continuation!

A écouter : Escape to nowhere ; Power ; Impotence to give