logo Viking Skull

Biographie

Viking Skull

  Viking Skull voit le jour en 2002 à Corby autour de Roddy Stone (chant), Waldie (basse), Gordon Morison (batterie), et de Frank Regan et Darren Smith (guitares).
Un premier EP sobrement intitulé Chapter One sort rapidement et permet au groupe d’ouvrir pour HIM sur la tournée britannique de 2003.
  Le premier album de la formation arrive deux ans plus tard sous le titre de Born in Hell. On pense que les choses sont bien parties pour la bande, d’autant plus lorsqu’elle se trouve invitée à prendre part à une grande tournée en compagnie d’Alice Cooper et Twisted Sister. Malheureusement, le groupe ne pourra y participer faute de moyens. Viking Skull parvient néanmoins à glisser un titre sur la compilation Viva la Bands de Bam Margera et à participer au Download Festival de 2006, mais des tensions éclatent au sein du groupe, qui ne tarde pas à splitter.
  Cependant, Roddy Stone décide de reformer Viking Skull moins d’un an plus tard en compagnie de Waldie et des nouveaux venus Julian Cooper (guitare) et Jesse Margera (batterie, frère de l’autre). S’en suit l’enregistrement d’un album aux Etats-Unis en compagnie de certains membres de CKY, qui sort sous le titre de Chapter Two. L'album sera vendu en compagnie d'un EP, Blackened Sunrise
  2008 voit le groupe retourner en studio pour enregistrer ce qui deviendra son troisième album, intitulé non pas Chapter Three mais bien Doom, Gloom, Heartache & Whiskey, sur lequel Rich Vose et Dom Wallace sont aux guitares. L’album sort à la fin de l’année.

Chronique

13 / 20
1 commentaire (13/20).
logo amazon

Doom, Gloom, Heartache &Whiskey ( 2008 )

  Tiens, un disque pour l’été, même si dans la dimension Rock qui roule on parle de gonzesses, de  picole et de fun toute l’année. Vous l’aurez compris, Viking Skull ne fait ni dans la finesse ni dans l’élaboré, et la migraine est plus la conséquence d’une cuite monstrueuse au whisky (tiens donc) qu’à des troubles de l’âme.

  Donc, Rock and Roll comme on dit. Ou plutôt, Heavy Rock assez puissant avec une tendance au groove pas dégueu’ (Doom Gloom Heartache & Whiskey, In for the Kill), le genre de trucs entendus des dizaines de fois mais qui passe toujours bien quand on n’a pas des masses envie de s’investir outre mesure dans l’écoute. Ici, on se contente de hocher la tête au rythme endiablé d’In Hell par exemple - sans doute le meilleur titre - mais sporadiquement hein, faut pas déconner, il fait trop chaud pour faire le con. Evidemment, rien ne retient vraiment l’attention, on sait tout de suite qu’on ne tient là rien de révolutionnaire, mais le fun est bien là, et les titres s’enchaînent sans encombre, le principal pour un disque sans prétention.

  Globalement, l’album passe tout seul, il faut dire qu’il n’est pas monstrueux, à peine trente-cinq minutes. Mais bon, ce n’est pas plus mal, car déjà là on frise l’overdose. Le climat ne se prête en effet pas vraiment à se faire trop longtemps maltraiter les tympans à coups de grosse voix virile, de riffs bien gras et de batterie martyrisée. Déjà qu’à la base tout se ressemble (Start a War, Hair of the Dog, Double or Quits…), un peu plus et on aurait l’impression de n’écouter qu’un seul et unique titre. Fort heureusement, le groupe sait introduire de subtiles mais néanmoins salutaires variations qui permettent de respirer, telles que le ralentissement de tempo sur In Hell ou 19 Swords ou encore l’intro à la guitare sèche de Shot Down par exemple.

  Finalement, cet album n’est qu’une bonne grosse ode au whisky et à la déconne (le final Drink quoi, un peu l'instant Southern Rock du disque), le genre de disque qui ne passe véritablement bien qu’en été, en fond sonore si vous n’êtes pas du genre Pina Colada, un vrai mec quoi. Yeah. Dans le même genre, rappelons l’existence des Frenchies de The Buffalo’s, chroniqués en ces pages (coup de pub discret et savamment placé).


"Gotta drinky drinky drink till we shit our pants"

Tracklist: 01. Start a War, 02. Doom, Gloom, Heartache & Whiskey, 03. In Hell, 04. Hair of the Dog, 05. Shot Down, 06. Double or Quits, 07. In for the Kill, 08. 19 Swords, 09. Drink.

A écouter : Gloom, Doom, Heartache & Whiskey, In Hell, Shot Down