logo Viande

Biographie

Viande

Viande est au départ un duo de Death Metal fondé à Chambéry en 2013 et constitué de J (Chant / Basse), B (Guitare). Ils enregistrent une démo en 2015, puis l'ep À La Mort ! qui sort en 2017 chez Impious Desecration Records. M (Batterie) rejoint le duo en 2018 et le désormais trio compose leur premier album, L'Abime Dévore Les Âmes, qui parait en 2022 chez Transcending Obscurity Records.

Chronique

L'Abime Dévore Les Âmes ( 2022 )

Presque dix ans d’existence pour que le groupe de Chambéry livre ici son premier album au nom évocateur : L’Abîme Dévore Les Âmes, signé sur l’excellent label indien qui à force de sorties vraiment qualitatives commence à asseoir son nom dans le paysage des musiques extrêmes, à savoir Transcending Obscurity Records. En sortant ce premier effort, Viande s’inscrit dans la continuité des groupes qui déploient un Death Metal noir, poisseux et nauséeux plongé dans les marécages de formations telles que Dead Congregation, Incantation ou même Portal.

De fait, ne vous attendez pas à trouver ici un disque à riffs et breaks dévastateurs façon Obituary, on y est très loin. Par contre si vous cherchez un disque à ambiance et purée de pois (c’est pour mettre un peu de légumes dans le plat) vous êtes au bon endroit. En dehors du premier morceau, Les Dents Du Souffre, plus Death Metal dans la forme avec des parties de guitares reconnaissables, façon riffs d’Immolation version caverneuse et empoisonnée, ô combien excellentes et distinctes, le reste de l’opus est un amalgames de sons, de textures et une chute dans une mélasse insoupçonnée. En réalité L’Abîme Dévore Les Âmes ne ressemble pas moins qu’à un disque de Dark Ambient / Indus / Noise bouffé par du Death Metal et c’est en cela que Viande tire son épingle du jeu et sort du lot des formations de groupes de Death Metal classique, qui elles, ne s’éloignent d’un centimètre des lignes de flottaisons. 

C’est pour cela qu’un morceau comme Miroir Décharné, bien plus claqué sur ce modèle et trop classique pour attirer l’attention, laisse un peu de marbre. On appréciera d’avantage Le Souffle Des Os beaucoup plus dans un feeling Of Feather And Bone de Death Metal caverneux et malfaisant, surtout dans son ralentissement. C’est ce qu’on aime le plus chez Viande, c’est son aspect glauque et poisseux qu’il distille dans ses compositions à la structure Death Metal mais insufflé d’intentions Noise, Indus et expérimentales bizarres et tordues qui agrémentent à l’œuvre de ce supplément d’âme et de personnalité. C’est dans ce magma poisseux et infâmes qu’on se sent « le mieux » : Traitre à La Vie ou Langue De Brume dans son traitement très Doom Metal en sont de bonnes réussites.

Viande livre là un premier effort convainquant, mais on sent encore la marge de progression, où l’on verrait bien leur Death Metal complètement noyé de machines et effets bruitistes, comme si Godflesh venait à joue du Death Metal. C’est sans doute là où il y a une carte à jouer, mais on n’y est pas encore. Toujours est-il que L’Abîme Dévore Les Âmes est très qualitatif et sans doute beaucoup plus personnel que d’autres formations du style qui se contentent de réutiliser des gimmick à l’envie. C’est le genre de formation qu’on a envie de suivre et de voir dans quelle direction ils iront ensuite.

Viande

Style : Death Metal
Tags :
Origine : France
Facebook :
Bandcamp :
Amateurs : 2 amateurs Facebook :