logo Verheerer

Biographie

Verheerer

Verheerer est une formation Black Metal allemande qui voit le jour en 2008. Tardifs, les premiers morceaux du groupe paraissent sur leur premier EP Archar en 2015. Trois ans plus tard, c'est le premier album Maltrér qui sort chez Vendetta Records.   

Chronique

Maltrér ( 2018 )

Voilà une belle pochette rouge qui commence à tourner depuis quelques temps sur les Internets. Bah oui, tout est bon pour attirer le chalant, et cet artwork ostensiblement ésotérique et encapuchonné a de quoi flatter la rétine des adeptes de Black orthodoxe-sérieux-mystique-onnerigolepasavecceschoseslà. Et comme votre serviteur est le premier à tomber dans le panneau, aujourd'hui on parle de Verheerer

Nul besoin d'attendre longtemps pour entendre que ces Allemands produisent un Black Metal aux relents prononcés de Watain et Mgla, porté sur des mélodies fil rouge, et bien mises en valeur par la production. La guitare au centre, très naturellement, entraîne les compos et le reste suit sans broncher et sans écarts. Pas franchement original, Verheerer parviendra tout de même à attirer l’oreille des plus avides de 2010’s Metal Noir. Par ses ambiances soignées qui embaument l’encens à 10 km (oui, encore), ses chœurs monastiques (oh surprise !) et orgues incantatoires (Kultyst), Maltrér se nourrit de l’occultisme et de ses codes, il faut le dire, plutôt à la mode. Une fois traîné dans la crypte, le chanteur nous déballera des chants clairs jetés à bout de gorge façon Dysangelium (Anima Sola) avant de sombrer à nouveau dans les cris typiques du genre. 

Pas de perte de repère en vue donc, Verheerer nourrit son homme de saillies mélodiques et/ou légèrement dissonantes, ou se lance dans le bon riff fleuve Atmosphérique sur un Nachtfall très évocateur des Polonais sus-cités. On retrouvera même un groove pas vilain sur Vertigo, presque chaloupé  façon Death Metal sombre, et un bref riff-jacking du Hans Siste Vinter de Darkthrone sur Anima Sola. Pas de longueurs à déplorer non plus, puisque les six titres principaux font leur office, introduits par un Kultyst excellant dans ses patterns de batterie appuyés. Un savant dosage qui fera son effet sans fioriture et sans véritable supplément d'âme non plus. 

A l’image de Selbst, Uada ou autres Sinmara, Verheerer offre un Black Metal moderne bien produit et dans l’air du temps, sans se hisser parmi les fers de lance actuels comme Mgla ou Misþyrming. Les Teutons rejoignent une jeune arrière-garde plaisante et de plus en plus fournie, dont le défi majeur sera de se détacher de ses influences pour les albums à suivre.

L'album est en écoute sur bandcamp

A écouter : Kultyst, Nachtfall
Verheerer

Style : Black Metal
Tags :
Origine : Allemagne
Facebook :
Bandcamp :
Amateurs : 0 amateur Facebook :