Albums du moment
Pochette Glow On
Pochette Wildhund
Pochette Anabasis Pochette In Transmission
Chroniques
Pochette Exhumed Information
Pochette Savigaila
Pochette How To Tune A Parrot
Pochette Lower forms of life Pochette Welcome To The Nightmare
Découverte
Pochette No Way

Titre : The Eternal Drift's Canticles Année : 2016
Nombre de titres : 5

Tracklist
01. Mankind Seppuku 
02. Self Inflicted Mutalitation 
03. Dark Matter Crisis 
04. Glowing Shadows 
05. Jupiter's Coven
Acheter : logo amazon
Labels : Head Records , Lost Pilgrims Records , Throatruiner Records
Collection : 3 membres possèdent cet album.
Moyenne lecteurs : 17/20 (6 avis dont 3 avec commentaire)


Les membres qui ont aimé The Eternal Drift's Canticles aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

lapierre 18 / 20 Le 26/01/2020 à 08H59

Après avoir découvert Verdun grâce à leur dernier album je me suis penché sur les précédents, que dire... C'est vachement bien construit, c'est noir, c'est oppressant... Rien que la première chanson (Mankind sepukku) c'est une tuerie... très bon album bien que découvert tardivement

Rov 19 / 20 Le 21/03/2017 à 21H43

Un album qui demandera sans doute à être d'avantage apprivoisé avec le temps - même si cela semble bien difficile tellement l'ensemble est de très haut vol -, mais en tout état de cause, c'est une révélation, un morceau de bravoure avec de multiples riffs uniques et poussés à l'aliénation. Un album qui met en transe et rase tout, sublime mélange de musique dévorante et de voix déchirées, avec de temps à autres, l'incursion du personnage central, japonais, au ton artificiel et lointain qui évoque tout son trouble. Inoubliable !

ecO_logik 17 / 20 Le 07/06/2016 à 13H55

Je suis en parfait accord avec la chronique! Cette album est la baffe de ce début d'année dans le domaine des musiques ralenties et psychédéliques! C'est long, douloureux et anxiogène! Avec ce premier album nous montons d'un cran par rapport à leur précédente production (qui était de très bonne qualité d'ailleurs). La plus grande avancée se situe au niveau de la voix qui est par moments plaintive et par d'autres dans une souffrance ultime!
Mention spéciale pour la dernier track et son éclair de "lumière". Cet ultime assaut vous fera partir très loin dans l'obscurité et le silence oppressant de l'espace! Bon voyage (sans retour)!