Chroniques
Pochette Bottle It In
Pochette Existential Void Guardian
Pochette Trash Generator
Pochette Belzebubs
Pochette Remarkably Human
Pochette The Mirror Pochette Eternal Return

logo Valve

Biographie

Valve

Valve est un groupe de Sludge / Doom / Hardcore parisien formé fin 2010, qui a partagé la scène notamment avec Ramesses, Year Of No Light, Oathbreaker, Celeste, Raein, Plebeian Grandstand. Après la parution en 2012 de leur démo éponyme, 2015 verra la sortie de leur premier album, Apnée, marquant une évolution à mi-chemin entre un Sludge sombre, lourd et oppressant et un Hardcore chaotique et agressif.

Chronique

15 / 20
1 commentaire (16.5/20).

Apnée ( 2015 )

Cela n’a échappé à personne, depuis quelques années le Sludge Metal connaît un réel engouement, énormément de groupes s’engouffrent dans ce sillon, et ce, avec plus ou moins de réussite. Valve fait parti de cette scène qui propose un Sludge alliant la lourdeur du Doom et la violence du Hardcore. Après une démo éponyme en 2012 plus orientée vers Post-Rock, les Français reviennent avec de toutes nouvelles ambitions matérialisées par leur premier full-length, Apnée

Oppressant et violent à la fois, Apnée se structure un peu comme une aventure composée en cinq actes où l’atmosphère est froide, presque vicieuse. L’entrée en matière est difficile, Lapsit Ex Illis écrase littéralement par ses riffs lourds accompagnés d’un chant hurlé très malsain qui met mal à l’aise, le titre est long, plus de 7 minutes, très monochrome, où viennent se mêler parfois quelques dissonances qui résonnent très forts et accentuent le sentiment d’oppression. On se dit alors que Valve va nous emmener sur un terrain Doom assez dépressif, puis vient le titre éponyme qui, lui, est nettement plus varié. À la lourdeur du Doom s’ajoutent des excès de rages, des plans Hardcore violents, rapides, matraqueurs, les attaques sont agressives et débarquent sans crier gare, l’ambiance tourne à la folie. 

Après les deux premiers titres, on se retrouve un peu dérouté et sonné par deux assauts aussi différents que complémentaires. Et bien Valve va continuer son travail d’usure mentale, Odds est un break venu de nulle part, si l’on peut dans un premier temps voir cette piste comme du remplissage, histoire de gagner quelques minutes sur la gallette, on s’aperçoit vite qu’il n’en est rien. Ce morceau à la limite de l’ambiant et du drone est une sorte de répits salvateur annonçant la pièce maîtresse de l’album : Une Carcasse Vide De Vie Et De Sens.

Pendant plus de 13 minutes aussi dépressives que captivantes, l’auditeur se perd dans des méandres jusqu’ici inconnues de sa personnalité. On en devient statique, spectateur d’une lente et longue agonie, l’introspection est douloureuse, le headbang lent, frénétique, nous sommes plongés dans une léthargie que seule de brutales accélérations stop. Tout en maîtrise Valve évite le piège du morceau dont la longueur est répétitive, et installe un chaos au fil que s’égrainent les minutes. Si vous avez survécu à l’expérience proposée par Une Carcasse Vide De Vie Et De Sens, 777 finira de vous achever, il sonnera le glas de toutes formes de vies et d’espérances qui éventuellement pouvaient encore exister chez vous. 

Avec Apnée, Valve s’impose comme un candidat sérieux aux places de choix dans la scène Sludge hexagonale, l’album est solide et bien construit, de quoi leur mettre un peu pression pour la suite.

A écouter : Oui, sauf si vous êtes sous Prozac
Valve

Style : Sludge / Hardcore
Tags : -
Origine : France
Bandcamp :
Facebook :
Amateurs : 1 amateur Facebook :