Albums du moment
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette Nighttime Stories Pochette Sphere
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo Unearthly Trance

Biographie

Unearthly Trance

Unearthly Trance se forme la même année que le bug le plus célèbre de l'histoire : en 2000 à New York City. Le groupe se lance dès ses débuts dans une musique lourde inspirée par le Sludge, le Doom et le Drone en conservant l'attitude agressive des formations de Hardcore originaires de la grosse pomme.
Après plusieurs démos, le groupe sort son premier album en 2003, Season of Seance, Science of Silence, chez Rise Above Records puis, toujours chez ces derniers, In The Red dès l'année suivante. Les américains en profitent pour tourner de par le monde avec des formations comme Pelican, Sunn O))) ou Morbid Angel

En 2008, la signature du groupe chez Relapse Records leur permet de sortir deux albums en 2008 et 2010 ainsi qu'un nombre non négligeable de splits avec Volution, Minsk, Ramesses et The Endless Blockade. Le groupe annonce pourtant sa séparation en 2012 par besoin d'aller de ralentir leurs activités musicales.

En 2015, leur retour est annoncé mais il faut attendre 2017 pour que Stalking The Ghost voit officiellement le jour, sortant chez Relapse Records. 

Chronique

14 / 20
2 commentaires (15.5/20).

Stalking The Ghost ( 2017 )

Sept ans sans nouvelles, c'est long et ça laisse la place à pas mal de doutes. Vont-ils un jour revenir ? Et si jamais c'était le cas, est ce que ça sera toujours comme avant ? Pourtant, quand Unearthly Trance a annoncé son grand retour, pas une seule trace d'inquiétude mais plutôt une confiance aveugle dans ces trois gaillards injustement sous estimés qui enregistrent dans leur coin de sacrés morceaux de haine, de noirceur et de lenteur. 

Stalking The Ghost
 est, une fois encore, le fruit d'un inceste entre Doom, Sludge et Hardcore haineux, celui que Neurosis pratiquait à ses débuts par exemple. Rythmique lourde et martelée, vocaux hurlés et fuzz dans le rouge, tout semblait bien parti pour que ce disque ressemble à la ribambelle de ceux qui sortent aujourd'hui et que le groupe lui-même nous avait offert par le passé. Mais ce petit dernier sait cultiver ses différences : moins frontal et diabolique que les précédents, il laisse passer de nombreux rayons de lumière (Lion Strength). Abandonnant les plongées Drone qui les caractérisait par le passé, Unearthly Trance semblent désormais se tourner vers des riffs plus mélodiques et immédiats à l'image du morceau Scythe qui résume à merveille ce léger virage. 

Et ces changements font du bien : on ne retrouve pas le trio là où on l'avait laissé mais plus loin sur le même chemin boueux, avançant à son rythme. Tantôt lent et écrasant (Invisible Butchery ou The Great Cauldron), tantôt rapide et entraînant (Into The Spiral), Stalking The Ghost est surtout un disque qui nous prouve que Unearthly Trance sait évoluer et régresser en même temps : plus efficace, moins expérimental, plus frontal, moins haineux, plus varié sans renier son héritage. S'il n'égale pas In The Red, il se place en sérieux concurrent pour le poste de dauphin dans une discographie qui compte quasiment autant de perles que d'albums.

A écouter : Si vous aimez "Famine", vous aimerez l'album.