Titre : Define The Great Line Année : 2006
Nombre de titres : 11

Tracklist
1) In Regards To Myself
2) A Moment Suspended In Time
3) There Could Be Nothing After This
4) You'Re Never So Inviting
5) Salmarnir
6) Returning Empty Handed
7) Casting Such A Thin Shadow
8) Moving For The Sake Of Motion
9) Writing On The Walls
10) Everyone Looks So Good From Here
11) To Whom It May Concern
Acheter : logo amazon
Labels : Emi Music , Tooth & Nail Records
Collection : 4 membres possèdent cet album.
Moyenne lecteurs : 16.6/20 (5 avis dont 4 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Les membres qui ont aimé Define The Great Line aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

jayhope 17 / 20 Le 31/12/2010 à 00H42

Premier album que j'écoute d'Underoath et j'ai pris une claque. Une vraie de vraie. Pas celle que vos parents vous donnent lorsque vous avez fait une connerie. Non ! LA claque musicale ! La claque qui vous fait prendre les tripes et vous glace une partie de votre cerveau, vous met en mode "off" et pompe toute votre énergie. Que dire de plus ?
Cet album fut un moment de pur plaisir; je suis passé par tous les états et malgré la déroute de la première écoute, j'ai découvert un groupe qui maitrise très bien son sujet.
Vive Define The Great Line !

ALEX57380 14 / 20 Le 19/11/2008 à 14H39

De bonnes chansons bien structurées(ou destructurées) avec des passages vraiment inoubliables (ce chant sur le pont de Returning Empty Hands) et d'autres passages malheuresement inutiles et basiques.
Le problème c'est qu'aux bons passages bien metalcore avec de bons riffs se succèdent d'autres riffs basiques.
En bref,l'album n'est pas assez varié mais il reste plutôt bon face aux autres ersatz.

Bleedingroath 18 / 20 Le 23/03/2008 à 20H51

J'ai adoré cet album. Je l'ai trouvé moins "Emocore" que les précédents. Et ça fait du bien.
A écouter d'urgence: Returning Empty Handed.

chimaira10 16 / 20 Le 25/12/2006 à 12H12

Je ne connais pas les albums précédents mais j'ai adoré "define the great line", qui me fait beaucoup penser aux débuts de Hopesfall. Puissante et destructurée, leur musique provoque aussi de l'émotion dans des passages qui sont pour moi, presque inoubliables.