Titre : Eve Année : 2010
Nombre de titres : 5
Collection : 8 membres possèdent cet album.

Moyenne lecteurs : 17.36/20 (7 avis dont 6 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Laisser votre avis

Commentaires

Sarcophagus 19.5 / 20 Le 15/09/2013 à 23H09

J'ai découvert Ufomammut et le doom en particulier grâce à cet album. Que dire j'ai reçu une des plus grosses claques de ma vie en écoutant
EVE. C'est lourd comme c'est pas permis sur un CD (La fin de part II à la part III la vache la lourdeur). On se fait piétiner tout le long de l'album. Les rares pauses sont tellement planante et psyché qu'elle provoque une oppression dingue (et ce chant hurlé punaise). A chaque fois que je le réécoute c'est comme si c'était la première fois (je revis toute les même sensations). J'ai écouté tout le reste de la discographie il reste pour moi le meilleurs de ce groupe déjà mythique selon moi.

Et en concert je vous dis même pas l'ambiance. Tout s’amplifie que ce soit la lourdeur des riffs ou les passages psychédélique. Rien qu'en y pensant à leur concert j'en ai des frissons. Un Incontournable du genre.

[email protected] 15 / 20 Le 06/08/2013 à 00H03

Lourd à souhait, hypnotique, ambiant, martien !
Il est trop unique ce groupe !

Wish_you 17 / 20 Le 05/01/2011 à 18H06

Un voyage mystique et rugueux avec des poutres de riffs !!

Aeternam-Nivs 17 / 20 Le 15/12/2010 à 21H16

Apparemment cet opus n'a pas fait l'unanimité...moi j'ai vécu et je vis encore à chaque écoute un vrai voyage méditatif.

Chabbath 18 / 20 Le 11/11/2010 à 11H33

Patience, patience. Cet album se découvre et se dévoile à la condition sine qua non suivante :
La posture de l'auditeur ne doit pas être expectative, mais méditative. On ne comprendra jamais cet album si on se bute à rechercher - et attendre à la manière du Chien qui trépigne d'impatience avant de dévorer sa gamelle - les volutes sonores déjà écumées sur les albums précédents. Et je les comprends ceux qui attendent, ceux qui veulent bouffer du lourd, mais patience.
Patience et le plaisir n'en sera que grandit, porté sur des cimes durement arpentées d'une montagne pachydermique où la semblante régularité de la courbe cache une inclinaison toujours plus abrupte et violente. Tout est là, dans la découverte effrayante et déconcertante d'une explosion de fureur maitrisée et grandiloquente, qu'on pensait à tort - dans notre naïveté boulimique - étouffée par le précédent opus. Patience, écoutez, et ne vous morfondez pas dans cette attente languissante et destructrice.
Seule l'Attente (à tort traduit "espérance") fut restée prisonnière de la boite de Pandore. Alors n'allez pas rouvrir la boite, ce serait un gâchis déplorable.

Meuric 16 / 20 Le 22/05/2010 à 02H07

Toujours plus loin, toujours plus fort. EVE est la fin d'une époque pour Ufomammut qui a pondu là le meilleur album de sa (pour le moment) courte carrière. En réalité je n'imagine pas comment ils pourront repasser derrière, sauf par du changement, tant cet album possède de qualités.
Tout est bon, de la prod plus dynamique et profonde que celle d'Idolum, jusqu'au songwriting plus minimaliste et allant à l'essentiel que jamais.
L'essentiel, voilà ce qu'Ufomammut a capté avec cet album : la crème d'un doom/stoner au relents psyché.