Albums du moment
Pochette Spotted Horse
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Our Voices Will Soar Forever Pochette Back In Business
Chroniques
Pochette Algleymi
Pochette Carrion Spring
Pochette Downward Motion
Pochette Old Star
Pochette The Chosen One Pochette A Throne of Ash,

logo US Bombs

Biographie

US Bombs

Andy Dahill - basse
Curt Stitch - guitare
Jamie Reidling - batterie
Kerry Martinez - guitare
Duane Peters - chant

L'aventure US Bombs débute en 1994 autour de Duane Peters, champion de skate, Chuck Briggs (guitare), Kerry Martinez (guitare), Wade Walston (bassiste) et Chip Hanna (batterie). Après un premier album Garibaldi Guards sorti chez Alive en 1996, et Never Mind the Opened Minds sorti un an plus tard, le groupe fait un passage chez Hellcat pour l'enregistrement de War Birth. Mais c'est avec Back at The Laudromat en 2001 que les US Bombs connaissent la consécration.

Chronique

We Are the Problem ( 2006 )

Les mauvaises langues diront de US Bombs ce qu'elles disent déjà de Bad Religion. A savoir que, pour mesurer leur évolution, il est inutile de se procurer tous leurs albums. Un sur deux suffit. D'un autre côté, les esprits chagrins pourront leur rétorquer qu'ils ne sont pas du genre à se la péter et qu'ils pratiquent le style qu'ils maîtrisent le mieux. Tous auront sûrement raison.

Toujours est-il que, comme prévu,l'édition 2006 n'offre pas de grandes nouveautés en regard des précédentes. Bien campés dans leur look suranné, les US Bombs nous servent une énième déclinaison de leur street punk influencé par The Clash, Cock Sparrer ou Sham 69. Des mid tempos propres et bien exécutés, entraînés par des accords de guitares assez simplistes et faciles à retenir, agrémentés de mélodies omni présentes à la manière de Roger Miret & the Disasters, constituent le menu principal de cette nouvelle fournée. Peu de variations, pas de breaks, l'objectif principal n'est bien évidemment pas la prouesse technique ultime mais d'essayer de créer une osmose, une sorte de communion fraternelle autour de l'esprit punk. C'est en tout cas ce que l'on croit deviner à l'écoute des nombreux sing-a-long qui parsèment We Are The Problem.

Le moins que l'on puisse dire c'est que le but est loin d'être atteint. En effet, même s'il convient d'avouer que "Do It Again", "Hammered Again", et "Like You" fonctionnent à peu près bien malgré leur manque de génie, l'ensemble est grevée d'une atmosphère générale assez poussive et dépourvue d'énergie conférant à l'album un désagréable aspect vieillot que les refrains éculés de "We Are The Problem" et "Get Me Wrong" illustrent à merveille. Rien de comparable toutefois avec la ballade "Tonight" et le rock n' rollesque "Heartbreak Motel" qui remporte haut-la-main le pom-pom du morceau sans le moindre intêret.

Bref, on a beau avoir du respect pour les grandes figures de la musique punk - et Duane Peters en est une - impossible de voir autre chose que le produit d'un groupe ayant décidé d'expédier les affaires courantes. Sans être franchement mauvais, l'ennui pointe trop rapidement le bout de son nez pour que We Are The Problem s'éternise sur la platine. 

Télécharger : "Locked in my Skin", "Hammered Again"

A écouter : Do It Again, Hammered Again, Like You