logo Trenchgrinder

Chronique

3.5 / 5
3 commentaires (14/20).

Demo 2011 ( 2011 )

Tiens, puisque vous êtes dans les parages, vous prendrez bien une tranche de violence? Non? C'est bête parce que Trenchgrinder n'a guère autre chose à offrir.
Black Thrash, Death Metal, Grindcore, War Metal ou ce que vous voudrez, les natifs de Brooklyn ne s'encombrent à priori pas vraiment d'avantage de l'exactitude de l'étiquette que de varier les plaisirs: Trenchgrinder balance quatre titres velus et guerriers élevés au Bolt Thrower, au Tyrant et autres Lair of the Minotaur, relevés à la sauce crusty, déchirés de solis bordéliques et agressifs au possible ("Kerry King est tu là?") en une grosse poignée de minutes. En clair, cette démo n'est rien d'autre qu'un hymne à la brutalité en ligne droite gavé aux hormones, un plaisir coupable tel que l'on aime se les infliger de temps à autres et ce d'autant plus lorsque la bête se veut aussi solide. Car si Trenchgrinder la joue ouvertement en rase motte et au napalm, la pression exercée tout au long de cette première sortie est loin d'être fantasmée et, aidée par une production calibrée mais crasouille à souhait, devrait contenter plus d'un amateur de Metal hautement vindicatif à la recherche d'un shoot rapide de trve méchanceté musicale. La sauvagerie de "Rupture of time" en dispute la palme à la lourdeur destructrice des 9 minutes de "Destroyer Unmaker / Waking Terror" au point que lorsque "War to wage" vient tirer le rideau sans la moindre once de délicatesse - on notera tout de même le riff final, assez terrible et un peu inattendu - au bout d'une grosse vingtaine de tours de montre, le répit est aussi bienvenu qu'il vient couper un peu brusquement l'éradication en règle, appliquée, à laquelle le quatuor commençait sérieusement à nous faire prendre goût.

Trenchgrinder c'est sale, brutal, bas du front et totalement gratuit (je veux dire par là que ça l'est vraiment) mais salvateur ou, à défaut, au moins divertissant puisqu'aussi direct et immédiat qu'indéniablement maitrisé. Les allergiques complets au concept passeront certainement leur tour, préférant aller voir si l'herbe est moins cramoisie ailleurs. Les autres, en revanche, pourraient bien se surprendre à jouer le jeu et à se faire rétamer dans la joie et la bonne humeur. Un premier raid qui se conclut donc sur une victoire écrasante de Trenchgrinder. On attend maintenant de voir si les américains tiendront la distance.

Trenchgrinder

Style : War Metal
Tags : - - -
Origine : USA
Bandcamp :
Amateurs : 2 amateurs Facebook :