Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories

logo Track A Tiger

Biographie

Track A Tiger

Kristina Castaneda : Chant
Mike Ciuni : Batterie/Percussions/Piano/Timpani
Patrick Melvin : Chant/E-bow/Guitare
Jim Vallet : Chant/Guitare/Banjo/Basse/Clavier/Percussions/Buddha Machine
Aaron Wilkins : Basse

Track A Triger démarre en août 2003 en tant que projet solo de Jim Vallet (Head Candy). Le bonhomme commence par enregistrer quelques titres acoustiques chez lui, avant que Jim Viner, lui aussi membre de Head Candy, vienne jouer de la batterie sur 7 morceaux. Puis, c'est au tour de Kristina Castaneda, nouvelle rencontre faite à Dubuque (Iowa), de venir apporter sa touche vocale à 4 titres. Sans oublier la contribution des multiples instruments cités dans le line-up. Les pistes sont donc mixées en juin 2005 au Rove Studio de Paul Oldham (Bonnie Prince Billy, Will Oldham,...) et aboutissent à la sortie d'un premier album, Woke Up Early The Day I Died, paru en février 2006 via Future Appletree Records (Driver Of The Year, Tenki,...). Le line-up se consolide alors en prévision d'une tournée débutant en avril 2006, et TAT echaine rapidement avec la composition de son second effort dès le mois de juillet, et ce jusqu'en janvier 2007. La sortie de We Moved Like Ghosts se fait le 22 mai 2007 via Deep ELM Records (Free Diamonds, Sounds Like Violence,...) et, entre temps, le groupe recrute deux nouveaux membres à temps plein, à savoir Sandy Kim au clavier/chant, et Tony Sackett à la basse.

Chronique

We Moved Like Ghosts ( 2007 )

Si la compilation This Is Indie Rock témoignait de l’intérêt que porte Deep Elm au Rock dans son immensité, et dans sa diversité, le label, avec cette nouvelle signature, s’attache à explorer un genre qui n’avait, jusque là, jamais figuré en bonne place dans son catalogue. Cette erreur est donc réparée avec l’édition du second effort de Track A Tiger : We Moved Like Ghosts.

Sans détour et en toute honnêteté, le pari était osé vu les dernières sorties très rock du label, et pour le coup il valait vraiment la peine d'être tenté. Même si les premières écoutes de l’album sont pour le moins spectrales, sans réelle accroche pour l’auditeur, avec une légère insistance, les mélodies insidieuses parviennent aisément à atteindre leur objectif : notre âme. Celle-ci se fera l’écho de ces arrangements à la fois croustillants et méticuleux dont foisonne We Moved Like Ghosts. Une orchestration qui, malgré ce que pourrait laisser paraître le line-up quant à la quantité d’instruments usités,  ne fait en aucun cas dans la démesure, dans la débauche de moyens ; l’album est une véritable pièce d’orfèvrerie, où chacun des instruments se fait une place discrète mais importante, au même titre que l’amitié qui se veut la pierre fondatrice du groupe. C’est donc autour de l’entente gracieuse des voix de Kristina et Jim qui, lui-aussi, est loin de se mettre en avant de façon outrancière, que s’accordent pincements cadencés et roulements lascifs, le tout bercé par des ambiances un brin psychédéliques. Malgré la plénitude apparente de cette oeuvre, chacun de ses éléments y apportent une spécificité bien particulière, grâce au plaisir communicatif de comparses de longue date. Ainsi, les amis de TAT font tour à tour une apparition justifiée : Anna Steinhoff (Mira Mira,...) son violoncelle "Saint About To Fall"), John Peacock (The Roadrunners) son pedal steel ("Sometimes Love Runs Out"), Pat Stolley (Marlboro Chorus, Struggle In The Hive) sa voix ("I Speak To You With A Single Heart"), Jeff Wichmann (Robot USA, The Multiple Cat) sa trompette ("Not Far From This Anger", )  sans oublier la majestueuse section cordes de Kristian Svennevig ("Without Fail") et les quelques petits mots en français de Nitya Vismanath ("Light", "All These Accidents"). Exquis…

De plus, l’album n’étant pas excessivement long, à peine plus d’une trentaine de minutes, jamais il ne s’embourbe et son écoute en devient d’autant plus aisée. Celle-ci sera donc d'autant plus recommandée aux mélomanes friands des gourmandises de Denison Witmer et de, là-encore, ses amis de longue date (The Innocence Mission, Sufjan Stevens), ainsi que de Great Lake Swimmers ou Cassino. A apprécier en toute tranquillité…

Télécharger : "Light".

A écouter : "Don't Make A Weapon"; "Light"; "All These Accidents"; "Summer's End"
Track A Tiger

Style : Folk Pop
Tags : -
Origine : USA
Site Officiel : trackatiger.com
Myspace :
Amateurs : 0 amateur Facebook :