Albums du moment
Pochette Quadra
Pochette Lokabrenna Pochette The Fallen Crimson
Chroniques
Pochette Hällas
Pochette Carnivore
Pochette Bloem
Pochette Sisyphus
Découverte
Pochette What's Hidden Devours

logo Toshes

Biographie

Toshes

Toshes est un quartet en provenance de Londres. Crée en 2012, le groupe va rapidement composer quelques morceaux dans une veine rock psychédélique nourri par de multiples influences des années 70 à nos jours. Toshes ne tarde pas à sortir un premier EP autoproduit en juin 2013.

La suite ne tardera pas à débarquer puisqu'un premier album, We Are The People, sort l'année suivante, dans une veine plus "catchy", toujours en autoproduction absolue.

line-up :
Pm - Voix/Guitare
Pete - Batterie/Voix
Max - Guitare
Jeff - Basse

13.5 / 20
0 commentaire

We Are Other People ( 2014 )

Re-bonjour. Découverts en 2013, les Toshes, énergumènes masqués partiellement vêtus d’un vert profond, délivraient un premier EP fort créatif augurant de belles choses pour la suite. Cette suite la voici, sous forme d’album entier, et on peut valider la transformation de l’essai, malgré encore quelques ajustements à envisager.

We Are Other People développe ici naturellement son sujet d’obédience rock n’ roll, toujours dans une optique de fusion des genres, où l’on croise autant de parties métallisées que de structures funky, le tout dans un emballage popisant du plus bel effet. A ce propos le chant – au timbre assez similaire à celui de Wes Borland (Black Light Burns) – est autrement plus assuré, pété de variations tout à fait appréciables, idem pour la production, claire et aérée. En fait la progression est effective sur tous les plans et instruments, à commencer par cette basse rondelette et imparable, ou cette guitare aussi moelleuse (All I Want, le sexy Slow Down) que bruyante et sournoise (Helltrip, Snakes Orgy, l’excellent Psychosurgery, ou le final stoner Smoker Man), le frappeur se contentant de correctement faire le taf bien que son engin sonne parfois comme une boite à rythmes. Et c’est précisément à ce moment que l’on va évoquer les ajustements cités plus haut. L’ensemble est de bonne tenue, l’objet est équilibré, calibré, mais sans doute un peu trop. Un aspect légèrement mécanique qui finit par délaisser quelque feeling sur le bas-côté. C’est dommage car l’écriture est là, manque encore la grinta, un brin de folie qui pousserait le quartet à s’extirper d’une certaine zone de confort.

Toshes
livre tout de même un premier LP convenablement achalandé, qui plus est peu de temps après les prometteurs débuts. Reste à lâcher un peu plus les chevaux en studio, car ces nouveaux morceaux devraient largement faire la différence en direct, là où les Londoniens sortent de leurs gonds, là où ils expriment au mieux leur "green rock".

Intégralement et librement dispo via Bandcamp.

A écouter : All I Want, Psychosurgery, Slow Down, Smoker Man.

The Mask We Wear EP ( 2013 )

Bonjour, voici Toshes, récent quartet londonien qui vient de sortir son premier EP. Les gars de Toshes sont jeunes mais font référence aux gloires du passé par un rock psychédélique balayant ses influences des seventies aux nineties, de Black Sabbath à Nine Inch Nails, en passant par Deep Purple, The Clash ou encore Bob Marley.

Un premier effort studio ambitieux, qui ne s’éparpille pas pour autant et propose quatre titres aux sonorités bigarrées mais cohérentes. Alors que Dealer Of Despair fait remuer les organes sur un rock n’ roll festif et ténébreux, un brin garage, Adrenaline diffuse sa basse rondelette et son rock lourd, Precious Junk expire ses volutes de fumée empruntes de fuzz et d’hallucinations sans conséquences teintées de reggae skaïsant, et The Tribe continue sur la lancée psyché en faisant danser la guitare sur des aigus cristallins. La voix changeante rappellera autant Ozzy que David Bowie, Roger Daltrey (The Who) ou encore Mike Patton (Mr Bungle, Faith No More). Une maîtrise impressionnante pour un début. Il en va de même pour l’instrumentation, étonnamment variée. Bien que la batterie et la six cordes soient succinctement maladroites, cela n’entache pas l’ensemble qui reste tout à fait enthousiasmant. La basse – rondelette et groovy à souhait – contribue quant à elle fortement à la qualité de The Mask We Wear. Les Toshes tombent le masque et mettent directement les pieds dans le plat d’un psychédélisme renouvelé, imprégné de nombreuses inspirations passées ou plus actuelles. On a déjà hâte d’entendre ce que ça peut donner sur un long format.

EP en écoute sur le site officiel.

A écouter : dans une grotte.
Toshes

Style : Rock Psyché / Fusion
Tags : - - - - -
Origine : Royaume-Uni
Site Officiel : toshesland.co.uk
Facebook :
Amateurs : 3 amateurs Facebook :