Titre : Common Existence Année : 2009
Acheter : logo amazon
Collection : 5 membres possèdent cet album.

Moyenne lecteurs : 15.38/20 (4 avis dont 4 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Les membres qui ont aimé Common Existence aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

Petit nain des Îles 13 / 20 Le 25/11/2011 à 21H10

Sûrement l'album que j'aime le moins, non pas que les chansons soient mauvaises. Au contraire, il n'y a rien à jeter par contre il n'y a aucune cohérence. J'ai l'impression qu'ils avaient le cul entre deux chaises : retour à un post hardcore plus virulent ou bien la suite des expérimentations commencées sur le précédent album ? Malheureusement, ces deux facettes sont mal mélangées ce qui rend l'écoute assez difficile. A écouter chanson par chanson pour les apprécier à leur juste valeur.

Karma 16.5 / 20 Le 29/07/2009 à 11H18

Album très riche accompagné d'un excellente production! L'émotion et l'efficacité sont au rendez vous! Mention spéciale à "you were the cancer" et "circuits of fever"!

Euka 16 / 20 Le 09/04/2009 à 23H09

Très bon ce petit Thursday. J'ai été plutot décu par le live sorti il y a 2 ans, mais là, sous le charme.
Dès le premier titre, j'ai eu envie de me rouler en boule, le casque sur les oreilles, et de repasser le disque en boucle...

Bacteries 16 / 20 Le 09/04/2009 à 22H23

Rahhh, je l'attendais de pied ferme ce nouveau Thursday. Voilà déjà pas loin de dix ans que le groupe me ravi à chaque nouvelle livraison. Et point de déception sur ce nouvel album, les ingrédients sont là, mais toujours ces petits détails qui évitent la répétition (ces passages quasi Spocken Words sur Subway Funeral, hummm) et font de Thursday un groupe au son si particulier.
Immense coup de coeur pour "Friends in the Armed Forces", titre "tubesque" aux lyrics intelligente ("If you try to speak your mind they tell you to keep it to yourself because you’ve got friends in the armed forces") sur lequel on peut entendre Walter Schreifels (Youth Of Today, Gorilla Biscuits) et un feeling qui rappelle fortement Deftones.

Et quelle clôture sur You Were the Cancer! Un melting pot de la patte Thursday torturé dans tous les sens, grand.

Certes la surprise des débuts n'y ais plus trop, mais peu importe tant que c'est fignolé comme ça on en redemande.