Albums du moment
Pochette Necroceros
Pochette Vivre Encore
Pochette A Spectre Is Haunting The World Pochette Only Human Crust

logo Three feet cats

Biographie

Three feet cats

Né en 1999 de la rencontre entre l'extravagant Troy (chant) et le sculptural Arno (ex-trombonne devenu bassiste début août 2002) et de leur envie commune de se liguer contre la montée du rap. Le split du groupe Utopy leur offre d'abord Yoran (au départ batteur puis guitariste), puis Richard à la batterie. Ensuite, le petit frère d'Arno, Clément (sax) entre dans le groupe suivi de Ben (trombonne) qui complète la section cuivre. Dès lors peut enfin démarrer leur aventure jusqu'au star system du pays de Gex. Après quelques concerts dans leur contrée et plusieurs visites en Suisse, le groupe se met à tourner dans le continent croisant sur leur route des groupes comme Capdown, Uncommonmenfrommars, Hateful Monday, NRA,Guerilla Poubelle ou encore Sinsemilia. C'est en 2004 que le label genévois GPS Prod leur permet de sortir leur premier Cd formating rising generations quelque part entre le skapunk et le punk rock mélodique qui ravira les fans de Mad Caddies, Catch 22 et consort.

Chronique

14 / 20
1 commentaire (11.5/20).

Formating rising generations ( 2004 )

Voilà une sortie que j'attendais depuis bien longtemps. Après avoir longuement savouré les premiers mp3 du groupe "Identity Crisis" et "Not much whatever" qui sonnaient déjà bien skapunk péchu et travaillé, me voilà en possession de ce Formating Rising Generations. L'artwork est très beau, on sent beaucoup de travail au niveau de la réalisation de l'artwork général du disque et de la pochette qui représente des bébés nus branchés dans une salle vide et froide. Une pochette qui traduit à la fois le titre du cd et certaines des paroles (comprenez par cette pochette que nous sommes tous des clones conformes à une certaine norme).
Fraichement signé sur le label suisse GPS Prod, dont l'album des 3 feet cats est la seconde sortie, on est content pour eux qu'ils aient pu se trouver un label pour (enfin) sortir une galette qui commençait à se faire attendre (et à se faire désirer).
L'introduction de l'album est dans la lignée de la pochette, ténébreuse, mystérieuse voir triste avec ces bébés qui pleurent et ce violon, rajoutés à ça des hurlements et une guitare lourde sur la fin de l'intro, on se demande en quoi le groupe peut être catalogué comme un groupe de ska. Et bien de ska ils n'en ont pas tant que ça, on s'en rend compte dès la deuxième chanson qui amorce un album de punk rock mélodique cuivré avec des petits passages ska, mais le ton dominant de l'album est bel et bien ce punk mélo castré avec du ska, du métal, du hardcore, de la pop ou encore de l'électro sur "Spin cycle"! Il est donc assez difficile de leur coller une étiquette tant leurs compos sont variées. Ca fait plaisir de découvrir un groupe français usant des cuivres sans pour autant être catalogués comme un groupe de punk-ska festif à l'instar des Wake'n Bake, Freygolo ou encore de leurs voisins de Mister Mc Fart.
Les paroles sont intelligentes, les excellents "Identity crisis" ou "Brain Washed" traitent de l'image que les médias ou l'argent nous imposent, on retrouve souvent des textes sur des choses de la vie, des critiques sur la faiblesse humaine. Le groupe ne s'engage pas dans la politique mais plutôt contre la conformité comme ils le disent eux-mêmes.

Three Feet cats vont sûrement gagner en maturité avec ce premier opus, en particulier au niveau des cuivres qui sont par moment un peu trop en retrait bien qu'au final ils apportent une touche importante aux chansons.
Mes coups de coeurs reviennent à "Falling down", une chanson assez technique avec de nombreux changements de tempo, une voix tantot mélo tantot hardcore, des choeurs sur les passages hardcore et de très jolies thèmes cuivres; les chansons qui ont longtemps été en téléchargement sur leur site sont des perles comme "Identity crisis" qui à un petit côté Catch 22 à la française et qui a l'un des rares passages festifs de l'album avec toujours ce ska-hardcore et ces montées de rythme; et "Not much whatever" qui est l'autre chanson disponible depuis pas mal de temps sur leur site et qui a aussi son petit ska et un solo de trombone qui adoucit la chanson. Les nouvelles compos (comprenez par nouvelle celles qui n'étaient pas sur leur site) sonnent beaucoup plus ska-hardcore que les anciennes plus skapunk voir par moment ska pop comme la derniere chanson "Beauty of the eye candy" qui termine cependant assez violemment. Les voix dans l'ensemble sont bien entrainantes, j'ai un petit faible pour les passages plus énervés où le chant sonne par moment Rise Against ou les chansons hardcore de Belvedere.
La production, quant à elle, est de très bonne qualité, il faut dire qu'elles ont été enregistré dans des endroits différents (NSR avec Laurent Nafissi, Wood studio de Genève, Nerves studio et Class'rock) et que le groupe a pris du temps pour que ce "Formating rising generations" sonne comme ils le souhaitaient, cela contribue à la diversité des sons et des chansons.
Pour un groupe qui n'a pas encore une grande popularité sur notre territoire (il me semble qu'ils sont plus connus en Suisse où est basé leur label et où ils ont souvent joué avec des groupes comme Capdown, NRA, Seven hate, Kobayes, Donkeyskonk) ils sont quand même le groupe français le plus écouté sur purevolume.com! C'est pour dire qu'ils ne sortent pas de nul part!
Et en bonus à Formating Rising Generations, un clip vidéo de "Beauty of the eye candy" (qui chez moi est à l'envers lol) montrant le groupe en répéte et en concert.
En tout cas je vous conseille vraiment cet album si vous aimez aussi bien le punk rock mélodique aux accents européens, le skapunk ou le skacore, vous n'en serez que conquis !

T

A écouter : Falling Down ; Identity Crisis
Three feet cats

Style : Ska / Punk
Tags : -
Origine : France
Site Officiel : 3feetcats.com
Amateurs : 7 amateurs Facebook :