Albums du moment
Pochette A Spectre Is Haunting The World
Pochette Only Human Crust Pochette Glow
Découverte
Pochette Moozoonsii

Biographie

Theme Of Laura

Membres de la scène d'Erstein (I am John Spartan, Chaos Is, Iblylom), Theme Of Laura – Greg, Jules et Stef – répète depuis de longues années déjà mais n’a pas voulu sortir ses premiers efforts à la va-vite, juste pour être dans l’ère du temps. En deçà des modes, des hypes et des appels d’air, le groupe a juste choisi le bon moment – le sien – pour venir à la lumière, quand les textes et la musique ne faisaient enfin plus qu’un. Cela a donné une Demo autoproduite en 2011 sorti via Dream Comes True.

Chronique

15 / 20
2 commentaires (14.25/20).
logo album du moment

Demo ( 2011 )

Talent, authenticité et mise à nu sont souvent les ingrédients qui conglomèrent pour donner naissance aux plus belles œuvres. Cette première Demo possède une parcelle de chacun de ces éléments.
 
En guise de portraiture à présenter à tous ceux qui ignorent la nature de son art musical, Theme Of Laura convoque l’ensemble de ses inspirations le long de 5 titres explosifs et racés : 1000 Travels of Jawaharlal, Daitro, Amanda Woodward, Rataxes, Leatherface. Patchwork d’influences ? Puzzle mal assorti ? Nullement. Theme Of Laura est un héritier, pas un épigone. De Leatherface, il emprunte une rythmique punk très rare pour le genre ("Des portes ouvertes") ; de 1000 Travels of Jawaharlal, un urgentisme rudoyant ; et de la scène french way of emo un chant écorché et une incarnation de la fièvre juvénile et vindicative. La Demo va donc d’emblée dans le dur ("Un Océan"). Rien de contenu dans le siphon. Tout dans l’éclat, entre le postillon et la rupture de corde vocable ("De belles parures"). Punkement.

Survient alors le moment de grâce, l’édifice qui permet de se retourner et de se dire à jamais : nous n’avons pas combattu en vain. "Maitriser l’impermanence" (quelle beauté rien que dans ce titre). D’ores et déjà destiné à garnir l’anthologie française du screamo. Oui ce titre mérite un paragraphe à lui seul. Pour son texte, sa sensibilité, son agencement, son arpège d’intro digne du "Tigersuit" de Raein, ses lignes de guitare mélodieuses, ses breaks, ses cris prolongés, sa batterie pleine de sueur, son goût d’amertume et son parfum de mélancolie déployée.  Et puis pour cette phrase "Comme si vivre heureux était évident".

En 5 titres seulement, Theme Of Laura parvient à dessiner un autoportrait saisissant qui laisse la place aux nuances, aux clairs-obscurs et aux touches fauves. Le message tout en intelligence et en mise à distance sur "la scène" en sus, l’artwork classe au possible l’enrobant, Theme Of Laura fait une entrée fracassante dans la nébuleuse emo-hardcore hexagonale et laisse le mot de fin à Charles Bukowski et à Fernando Birri:
"Alors à quoi sert l’utopie ?
A ça : avancer.
"

En écoute sur MS, sur bandcamp ou sur purevolume. En libre téléchargement ici.

A écouter : "Maitriser l'impermanence"
Theme Of Laura

Style : Punk Rock / Emo
Tags : -
Origine : France
Myspace :
Amateurs : 10 amateurs Facebook :