Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories

logo The Pretty Reckless

Biographie

The Pretty Reckless

The Pretty Reckless est un groupe américain créé par l'actrice Taylor Momsen. Elle qui a débuté au cinéma enfant en jouant notamment avec Jim Carrey dans The Grinch, est surtout connue pour son rôle dans la série Gossip Girl. A la recherche de musiciens, Taylor Momsen s'est finalement entouré de Ben Phillips à la guitare, Mark Damon à la basse et Jamie Perkins à la batterie. Avant de faire partie de The Pretty Reckless, les trois hommes formaient le groupe Famous. Alors qu'elle n'a que 16 ans, le premier album du groupe sort. Light Me Up rencontre un beau succès notamment à travers la chanson Make Me Wanna Die qui apparaît sur la B.O. du film Kick Ass. Le groupe fait aussi la première partie de Marilyn Manson de février à mai 2012. En mars 2014 sort le deuxième opus de The Pretty Reckless, Going To Hell. Sexy et rebelle, Taylor Momsen s'est affirmée au fil des ans comme une petite Joan Jett et a mis définitivement sa carrière d'actrice entre parenthèses pour se consacrer à la musique. 

15 / 20
2 commentaires (10.5/20).
logo amazon

Who You Selling For ( 2016 )

Après deux albums plutôt sympas et possédant chacun leur personnalité, The Pretty Reckless nous gratifie à l'automne 2016 d'un troisième opus intitulé Who You Selling For. Ce disque ouvre de nouveaux horizons musicaux au groupe et affirme lui aussi sa propre identité.

Le single Take Me Down annonce la couleur : The Pretty Reckless joue du rock et le fait plutôt bien. Taylor Momsen n'en fait pas mystère "You know I gave my life to Rock n' Roll". Une chanson immédiatement assimilable, et un hit évident.  Néanmoins, là n'est pas le plus intéressant concernant cet album. Le morceau d'ouverture The Walls Are Closing In / Hangman découpé en deux parties offre effectivement du relief au niveau de la musique, avec une ouverture piano voix puis une seconde partie rock où le chant expressif et les arrangements font merveille. Quant aux paroles, il est tout de même question de mort par pendaison. Percutante, Oh My God sonne grunge avec des riffs acérés, un chant énergique et un refrain proche de Nirvana. C'est aussi la chanson la plus heavy du disque avec Living In The Storm, un morceau impétueux où les riffs dépotent comme le solo de guitare. 

Dans la suite de cet album, le groupe s'ouvre à des sonorités nouvelles. Il y a d'abord le blues de Prisoner où la belle Taylor se la joue indomptable "You can have my body / But you can't have me". Wild River renchérit avec un jeu de guitares funk et l'apport de chœurs gospel pour le côté soul. Back To The River enfonce le clou par ses arrangements un poil country. Avec ces pistes, on se rend compte qu'en s'essayant à de nouveaux sons, The Pretty Reckless se fait plus mature. Le groupe nous propose un autre morceau blues par excellence, Already Dead. La voix de Taylor Momsen, dont il faut rappeler qu'elle n'a que 23 ans, sonne étonnamment juste dans ce contexte, comme celle d'une femme nettement plus âgée. 

Le disque comporte aussi son lot de ballades avec notamment Who You Selling For et Bedroom Window. Taylor Momsen y expose ses fêlures, à l'image des paroles de ce disque qui tournent autour de la perte de l'innocence avec ses regrets et son amertume. Dans les mêmes teintes, The Devil's Back montre la nostalgie de la jeunesse et les blessures du temps, en une longue piste de sept minutes où le piano est roi ainsi que le jeu de guitare de Ben Philips. Enfin, Mad Love clôt Who You Selling For avec un groove funky et des chœurs à l'unisson. 

En résumé, The Pretty Reckless mélange plusieurs styles musicaux pour nous proposer une musique encore accessible, mais plus exigeante que par le passé. Le groupe se réinvente avec talent et nous embarque dans cette nouvelle aventure. 

15 / 20
2 commentaires (15.75/20).
logo amazon

Going To Hell ( 2014 )

The Pretty Reckless avait fait une belle impression avec son premier album. Light Me Up était un disque adolescent, frais et plutôt sympathique. Le groupe avait ensuite pu tourner notamment en première partie de Marilyn Manson. The Pretty Reckless semblait donc avoir fait son trou. Restait à confirmer avec ce deuxième opus, Going To Hell

La première chose qu'on remarque c'est évidemment la pochette du disque et les photos du digipack. La nudité de Taylor Momsen, avec un détournement de la sainte croix assez explicite, paraît ainsi aguicheuse voire même racoleuse. Et les gémissements de plaisir entendus en introduction soulignent un peu plus la volonté d'émancipation de la chanteuse. De plus le titre de ce disque, Going To Hell, confirme l'image sexy et rebelle que se donne la blonde. Mais que peut on dire de la musique après ça? 

Tout simplement que The Pretty Reckless muscle son jeu par rapport au premier album. Les riffs sont plus heavy et agressifs en particulier ceux des morceaux Follow Me Down et du single bien metal Going To Hell. Autre titre marquant, et second single, Heaven Knows et ses chœurs chantés par des enfants, rappelant un peu Queen et We Will Rock You. A chaque fois les paroles sont anticonformistes suivant le trip "live fast die young" et empilant par conséquent les clichés du rock, sexe, enfer, paradis et absolution. On a aussi droit à une vibrante et belle ballade avec House On A Hill, tandis  que Sweet Things oscille entre pure agression rock et passages plus calmes. Ces premières chansons sont vraiment bonnes et lancent idéalement Going To Hell

La seconde partie de l'album n'est pas en reste. Si Absolution garde une bonne tenue blues avec un refrain plein de sève, Blame Me est plus convenue. Le groupe se renouvelle aussi à travers Burn, une belle chanson façon gospel avec juste une guitare sèche et la très belle interprétation de Taylor Momsen. Quant à Why'd You Bring A Shotgun To The Party, elle aborde le thème des armes à feux aux mains des plus jeunes avec beaucoup de pêche. Fucked Up World constitue le troisième single extrait de l'album et s'avère une piste hard rock calibrée, mais ultra efficace. Autre signe de la variété de Going To Hell, la dernière piste Waiting For A Friend, acoustique, dépouillée et touchante. 

The Pretty Reckless se tire par conséquent du défi que représente un deuxième album avec beaucoup d'aplomb. Plus varié que Light Me Up, plus rock'n roll dans ses textes, parfois plus profonds qu'il n'y paraît, Going To Hell se révèle une galette punchy avec de vraies bonnes chansons à l'intérieur.

A écouter : Going To Hell, Heaven Knows, House On A Hill, Why'd You A Shotgun To The Party