Albums du moment
Pochette Street Heat
Pochette Necroceros Pochette Vivre Encore
Chroniques
Pochette animus
Pochette W Śnialni
Pochette I
Pochette Silent Running
Pochette Stillness
Pochette La Joie Pochette Hategod Triumph

logo The Negation

Biographie

The Negation

The Negation se forme en 2011 dans la région Parisienne. Le groupe évolue dans un Black Metal au registre violent et nihiliste. Leur première sortie en 2013 Paths of Obedience leur donne l’opportunité de tourner avec Marduk ou encore Belphegor. En 2015 The Negation signe un deal de plusieurs albums avec le label français Kaotoxin Records et sort en juillet son second opus : Memento Mori.  

Chronique

Memento Mori ( 2015 )

The Negation. Ce nom ne résonne peut-être pas à vos oreilles, il en sera autrement dans un avenir proche. Si leur premier album, Path of Obedience est sortit dans un relatif anonymat pour le grand public en 2013, il a néanmoins permis aux Français de tourner avec Marduk, Belphegor et Inquisition. Memento Mori, seconde réalisation du combo, devrait les propulser vers plus de lumière.  

Le Black Metal est très certainement le style de l’Extreme le plus sulfureux et le plus enclin aux fantasmes, il se décline en une multitude de sous-genres, pas tous très sérieux d’ailleurs. Loin des clichés menant à l’antichristianisme, aux messes noires et autres absurdités folkloriques, The Negation puise sa musique dans la terreur et ce qu’il y a de plus mauvais dans l’être humain, les thèmes de prédilections sont la misanthropie, le nihilisme et la douleur sous toutes ses formes. Memento Mori est un album dont chaque titre est une véritable déferlante de violence, les riffs tranchants vous percutent telle une rafale de Kalachnikov, accompagnés d’un chant venu tout droit des abimes de l’enfer. Après une courte intro en guise de présentation, c’est l’attaque frontale avec The True Enemy, immédiatement suivit par Slaughter The Weak, aucun temps mort n’est accordé, si parfois le rythme « ralentit » un peu, c’est pour vous assommer d’une lourdeur malsaine avant de repartir de plus belle sur des tempos ultra rapides joints par de fulgurants blasts de batterie. Le choc est difficile à encaisser, il vous laisse groggy, sonné, complétement K.O même. C’est bien évidemment l’effet recherché par The Negation qui au travers de sa musique exprime des sentiments sombres, morbides, et ce, non sans la colère que va avec. 

Musicalement Memento Mori trouve ses racines en Scandinavie principalement. La puissance des riffs et la structure des morceaux ne sont pas sans rappeler par moment Marduk ainsi que de Dark Funeral, bien que l’idéologie entre ces groupes soient très différentes. Mais The Negation ne s’arrête pas là, parfois leur Black Metal se teinte de Death, comme sur A Prayer For The Ones I Will Have To Kill qui dégage un côté bien plus gras et « crasseux ». La production est de très bonne qualité, très cohérente avec la musique développée, les instruments tiennent leurs places, le son est également très bon, nous ne sommes pas dans un album de Black ultra underground enregistré dans un bunker, qui permet d’être estampillé « Trve ».

La petite surprise, si l’on peut l’appeler comme ça, est un invité de marque sur le titre Résistance, en la personne du Général de Gaulle. Notre ancien chef d’État n’est pas le seul représentant d’une des périodes les plus noires de l’histoire moderne, l’outro en propose d’autres, remis dans son contexte, tout prend son sens.

The Negation offre avec Memento Mori un second opus aussi terrifiant que convaincant, nul doute que nous n’avons pas terminé d’entendre parler d’eux, ça ne fait que commencer.

A écouter : Dans le noir total de préférence
The Negation

Style : Black Metal
Tags :
Origine : France
Bandcamp :
Facebook :
Amateurs : 2 amateurs Facebook :