Albums du moment
Pochette Años En Infierno
Pochette Mestarin Kynsi
Pochette Naiv Pochette Ascension
Chroniques
Pochette The Baring of Shadows
Pochette Neon Noir Erotica
Pochette Eleventh Hour
Pochette La Battue
Pochette Necroscape
Pochette On Circles
Pochette Arkhipov Pochette Summerland
Découverte
Pochette Discography

logo The Knell

Biographie

The Knell

The Knell est formé en 1998 à Jerusalem (Israël) par Alec, vite rejoins par Noam. Le duo forme alors l'un des tous premiers groupes de Doom du pays. Ils enregistrent tous les deux une démo, Winter Shades. Après des changements de line-up en cascade et autres enregistrements ratés, la formation décide en 2003 de rester en stand-by pendant un moment. Jusqu'en 2005 en fait, où le groupe, avec un line-up stable composé de Noam (chant), Alec (guitare / basse), Alon (guitare), Ernst (claviers) et Nir (batterie), décroche un deal avec TotalRust Music. Harm, premier album d'une formation retrouvée, sort début 2007.

Chronique

Harm ( 2007 )

Après de nombreuses galères depuis la sortie de Winter Shades, voici enfin le premier album de The Knell, formation venant tout droit d’Israël qui, il faut bien l’avouer, fait figure d’illustre inconnue au moment où débarque Harm.

Autant le dire tout de suite, cet album est une bonne surprise ; le groupe évolue dans un Doom Death massif qui, même s’il rappelle inévitablement les premiers Anathema et My Dying Bride par moments, ne tombe pas pour autant dans le cliché et propose une musique assez raw, aux accents parfois Evoken-iens. Le tout est très bien fait, avec une voix intéressante qui sait œuvrer dans plusieurs registres, growl, hurlements ou murmures, un peu à la manière de My Shameful. En ce qui concerne l’instrumental, guitares et basse itératives et monolithiques sont soutenues par une batterie certes discrète mais efficace ; rien que du très commun finalement, mais bien exécuté, et c’est tout à l’honneur de la formation.

Le réel point fort de The Knell provient de sa capacité à créer une ambiance sombre, oppressante mais néanmoins emprunte d’une beauté toute mélancolique grâce à l’ajout de parties de piano et autres arpèges du meilleur effet (Black Veil (And Promise), Encounter of Flames, Angel Sobbing). Ainsi le groupe parvient à mixer éléments new school et old school pour un résultat honorable qui n’en fait pas une bête copie du glorieux Big Three. De plus, et contrairement à ce que certains auraient pu penser, il n’y a aucune influence orientale dans la musique de The Knell, qui se contente de jouer du Doom Death basique mais avec assez de personnalité pour se démarquer.

En conclusion, The Knell nous livre avec Harm un disque pas vraiment original mais dont la fraîcheur fait du bien aux oreilles. Voici donc un bon petit album de Doom Death qui saura séduire les fans comme les néophytes. Que demander de plus? Bien sûr, une évolution serait bien sûr souhaitable pour les futures sorties, mais pour l’heure, contentons-nous d’un autre très bon album en ce début d'année 2007.

Encounter of Flames & Black Veil (And Promise) sont en écoute sur le myspace du groupe.

A écouter : Black Veil (And Promise), Encounter of Flames, Jerusalem Frost, Angel Sobbing
The Knell

Style : Doom Death
Tags : -
Origine : Israël
Site Officiel :
Myspace :
Amateurs : 0 amateur Facebook :