Biographie

The Kings of Nuthin

Torr Skoog: Chant
Zack Brines: Piano
Liam Crill: Batterie
Necro: Washboard
Trafton Waldrop: Guitare
Tomas Lorieaux: Basse/Contrebasse
Hayden Cummings: Saxophone tenor
John Nachez: Saxophone bariton

The Boston Blackouts devient The Kings of Nuthin l’été 1999. L’octet mêle punkrock, tatouages, alcools, ryhtm & blues, bastons, sueur et cigarettes, avec une réputation de Bad Boys signé sur un label de Bad Boys, bannis de pas mal de clubs en raison de la faune qu’ils attirent et des affres du combo sur et hors scène (vol, destruction…). Le décor est planté. Ces gars-là ne s’adressent pas aux kids, ces gars-là emmerdent les kids…Les Kings, comme on les appelle dans le quartier, jouent dans la même cours que les Dropkick Murphys, Mighty Mighty Bosstones, US Bombs…Reniflez un bon coup, sentez comme ça fleure bon la sueur et l’authentique.

Chronique

13 / 20
1 commentaire (16/20).
logo amazon

Punk Rock Rhythm And Blues ( 2005 )

C’est fou comme Boston regorge de groupes aussi géniaux qu’atypiques! The Kings Of Nuthin fait parti de ceux-là. Voix rocailleuse, rythmes chaloupés, hochements de tête avec béret vissé sur la caboche, slap basse, les 'rois' de Boston blasphèment jour et nuit la tombe de l’autre King pour le bonheur de tous les fans de rock trempé dans différents bains : rockabilly, punk-rock, R&B d’origine (Rythm & Blues), country et ska. "Here We Are Nowhere" emprunte allégrement aux ambiances de n’importe quel tube de Dropkick Murphys ; "If I Were You" fait même penser à une reprise débridée de la sitcom anglaise Benny Hill, la tracklist est pour moitié des chansons originales et pour l’autre moitié des reprises décadentes empruntant aussi bien au Blues des 50’s qu’au rock des 70’s en passant par le punk du début des 80’s.

La diversité des instruments (piano, cuivres et washboard) apporte un vrai son 'spécial' aux Kings, on rêve tous de finir dans un bar enfumé avec ce type de groupe, capable de vous réinterpréter n’importe quel standard de manière déjantée jusqu’au bout de la nuit, tant que la bière coule... C’est un poncif, mais ce type de groupe gagne à être v(éc)u en Live. Leurs performances sont explosives, les musiciens sont hors pairs bref, le spectacle est assuré.

A écouter : Over the Counter