logo The Halo Effect

Biographie

The Halo Effect

The Halo Effect est formé en 2019 à Gothenburg en Suède par Mikael Stanne (Chant - Dark Tranquillity, ex In Flames) et Niclas Engelin (Guitare - ex In Flames) dans l'optique de jouer du Death Metal Mélodique à l'ancienne. C'est ainsi que le duo s'entoure en 2020 de Peter Iwers (Basse - ex In Flames), Daniel Svensson (Batterie - ex In Flames) et Jesper Strömblad (Guitare - ex In Flames, ex Hammerfall, ex Nightrage) pour la composition de leur premier album, Days Of The Lost. Celui-ci parait en 2022 chez Nuclear Blast Records et témoigne d'un mélange entre Dark Tranquillity et In Flames et surtout d'un amour pour le Death Metal Mélodique des années 90.

Chronique

15.5 / 20
0 commentaire
logo amazon

Days Of The Lost ( 2022 )

Lorsque l’on a vu l’annonce pour ce nouveau projet qu’était The Halo Effect, deux choses nous enthousiasmaient beaucoup. Le fait de voir Mikael Stanne (Chant) de Dark Tranquillity sur un nouveau groupe, mais aussi accompagné d’anciens musiciens d’In Flames dont essentiellement Jesper Strömblad le guitariste capable de pépites que sont WhoracleColonyClayman ou même Reroute To Remain. C’est donc les yeux pleins d’étoiles qu’on se lance sur ce Days Of The Lost, en espérant avoir une collaboration digne de ce nom de musiciens talentueux et puis revenir sur un Death Metal Mélodique façon Gothenburg à l’ancienne.

Days Of The Lost confirme avec bonheur tout le bien de ce dont on pouvait attendre de ce genre de projet. Il est extrêmement mélodique, mais dans le bon sens du terme, avec des morceaux comme le titre éponyme dont on reconnaît immédiatement le touché et le son de guitare de Jesper Strömblad avec ce côté In Flames à l’ancienne, puissant, accrocheur et efficace. Ce sont des adjectifs certes galvaudés, mais qui ici prennent leur sens et c’est complètement ce dont on attend de ce type de projet. Il faut dire que Mikael Stanne assure au micro, en usant surtout du chant grave, mais se révèle convainquant sur tous les morceaux et n’use que peu de chant clair (In Broken Trust, A Truth Worth Lying For sont des exceptions) et même là, c’est utilisé avec parcimonie et ça fonctionne très bien avec un refrain imparable sur ce dernier titre notamment. 

The Halo Effect c’est aussi cette manière d’amener des choses très épiques comme Feel What I Believe (encore une fois difficile de ne pas penser à du vieux In Flames) et ce n’est pas un reproche car ça fonctionne à fond et ça en fait un des meilleurs morceaux de l’album. Gardez en tête que vous aurez ce triptyque lors de l’écoute de ce Days Of The Lost : mélodique, épique, mélancolique. Un côté mélancolique illustré par Last Of Our Kind avec ces violons en particulier. Sans compter qu’on a de potentiels tubes tels que Shadowminds en ouverture ou bien Conditional qui se situe dans le mariage parfait de mélodies et riffs mémorables et chant impeccablement calé à l'ensemble. Peut-être bien qu’il fallait enfin la réunion d’ex In Flames et d’un Dark Tranquillity pour obtenir cela. Pour raviver la flamme d’une époque perdue.

C’est simple, The Halo Effect livre là un album de Death Metal Mélodique comme on n’en attendait presque plus. Pas que ça révolutionne le genre, loin de là, mais les suédois ont réussit à capter ce qui faisait la sève du style et ce dont on parlait plus tôt, des riffs efficaces, de bonnes compositions, de la mélodie, quelques tournures mélancoliques ou épiques et on est en plein dedans. Ca semble simple dit comme ça, mais eux arrivent à le faire et c’est hyper appréciable d’entendre un groupe faire davantage du In Flames que In Flames lui même. Ce que The Halo Effect propose également c’est de conjuguer toutes ces composantes, sans pour autant en faire du revival ou copier / coller de Death Metal de Gothenburg un peu naze.

Dix morceaux excellents, bien plus enthousiasmants que les dernières sorties d’In Flames depuis dix ans. On a envie et plus besoin de ce types de disques. Donc longue vie à The Halo Effect et on espère que ce ne sera pas qu’un projet en one-shot. Parce qu’ils sont au dessus du panier, bien meilleurs que des Arch Enemy et In Flames récents ou groupes de Death Metal Mélodique qui n’ont pas grand chose de neuf à proposer. Même si The Halo Effect ne révolutionne rien, ou ne fait pas bouger les lignes, il a au moins le mérite de proposer quelque chose de bien plus conséquent et qualitatif que les groupes dont on parlait plus tôt. Donc on veut la suite et on espère l’album de l’excellence pour le prochain coup parce qu’ils ont déjà posé la barre haute sur un premier essai.

The Halo Effect

Style : Death Metal Mélodique
Tags :
Origine : Suède
Facebook :
Bandcamp :
Amateurs : 1 amateur Facebook :