Chronique

The Gateway ( 2006 )

Groupe pontissalien (c'est à dire from Pontarlier Rock City, Franche-Comté) évoluant dans un infinitly melodic metal comme ils l'affirment eux-mêmes, The Gateway nous livre ici avec cet album éponyme sa première vraie production.
Premier constat : pour une auto-production, il n'y a pas foutage de gueule sur la marchandise ! L'artwork est plutôt soignée, le son tout à fait correct et la galette dure plus de 66 minutes pour 8 morceaux...
Deuxième constat : même s'il s'agit là d'un premier effort studio, nous n'avons pas affaire à des débutants. En effet, The Gateway est un groupe techniquement irréprochable et doté d'une précision semblable à celle de Chris Barnard lorsqu'il réalisa la première greffe du coeur en 1967, c'est-à-dire chirurgicale. Mais là où The Gateway se démarque de toute cette frange de groupe ultra technique (Meshuggah, Nostromo, Gojira, ...), c'est en incorporant dans sa musique une importante touche atmosphérique, voire carrément progressive, permettant d'une part d'apporter une couleur différente aux morceaux (le bien nommé Maelstrom Of Emotions) et d'autre part de faire ressortir les parties les plus techniques (Far Open Sea). Même si les deux groupes sont musicalement éloignés (pas de passage purement death dans The Gateway), on ne peut s'empêcher de rapprocher la démarche du groupe à celle d'un combo comme Opeth, du moins dans la philosophie adoptée.
Le chant peut quant à lui interpellé : pour certains, l'apport de deux chanteurs dont un aux " cris de l'espace tridimensionnel " (Dixit leur site Internet !!!) apporte une certaine originalité alors que pour les puristes du genre, cela aura tendance à rebuter... A vous de vous faire votre propre opinion.
Toujours est-il que que The Gateway nous livre ici un disque super pro, riche et original... On ne peut que leur souhaiter de trouver rapidement un contrat.

A écouter :
The Gateway

Style : Metal progressif
Tags :
Origine : France
Site Officiel : the-g8way.com
Amateurs : 0 amateur Facebook :