Albums du moment
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Back In Business Pochette Hvísl Stjarnanna
Chroniques
Pochette Rammstein
Pochette Syntheosis
Pochette Flub
Pochette Masses
Pochette Compromissions Pochette Loud As Laughter

logo The Catalyst

Biographie

The Catalyst

Eric Smith (Chant, Guitare)
Michael Backus (Basse)
Kevin Broderick (Batterie)
Jamie Faulstich (Batterie, Guitare) (2002-2012)

C'est en 2002 que The Catalyst commence à donner des concerts, chez eux, à Richmond. Revendiquant des influences allant de Botch à Led Zeppelin en passant par Mudhoney, The Catalyst joue un hardcore à la fois versatile et tenu par une étonnante cohérence propre aux groupes ayant trouvé un son et une approche singulières. Le groupe sort des disques sur de nombreux labels US (Robotic Empire, The Perpetual Motion Machine, Electric Human Project) et tourne de manière active, jusqu'en Europe en 2010, pour la sortie de Swallow Your Teeth, leur premier et excellent album. De retour sous forme d'un trio après le départ du multi-instrumentaliste Jamie Faulstich en 2012, The Catalyst sort Voyager sur Forcefield Records, un album dans la droite lignée du précédent, sauvage et nourri de nombreuses influences allègrement digérées.

Chronique

16 / 20
4 commentaires (16.5/20).

Swallow Your Teeth ( 2009 )

C'est avec un split 7" 100% Richmond City partagé avec les défunts Brainworms que The Catalyst m'avait salement retourné. En seulement 3 minuscules titres, ils posaient le squelette d'une musique à la vivacité toute particulière. Formation plutôt discrète, The Catalyst égraine pourtant sa musique depuis une dizaine d'années déjà. Sans perdre une once de leur fureur originelle, et pour cause, c'est elle l'essence même de leur propos, ils ont donné naissance à un hardcore griffé d'une singularité sauvage et donc difficilement descriptible et comparable. Disons que The Catalyst joue un sludgecore qui aurait troqué son versant heavy et poisseux pour viser plus haut, vers quelque chose d'infiniement plus vif et musculeux. Canalisé par une basse dantesque, le groove s'impose avec évidence, puissant et entêté, mais reste à bonne distance des inévitables références poids lourd du sud américain. Même lorsqu'une seconde voix, grassement éraillé, vient tout repousser à bout avec barbarie, The Catalyst maintient le cap sur son propre chemin.

Insaisissables, les gaziers savent parfaitement y faire quand il s'agit de péter des mâchoires et de tordre les viscères à grands coups de riffs noisy. Mais là où la différence est définitivement faites, c'est lorsque The Catalyst dérive, avec une souplesse naturelle, vers des pentes piégeuses, qui offrent des perspectives mélodiques somptueuses et de véritables trous noirs psychédéliques qui ne perdent jamais de vue leurs racines punk. Une sincérité folle s'émane de chaque minute de Swallow Your Teeth, et ce n'est certainement pas la photographie de ces kids de tous bords insérée avec le LP (sorti sur The Perpetual Motion Machine), qui viendra contredire cet état de fait. The Catalyst est un groupe qui fait voler les barrières en éclat avec ses propres armes, c'est à dire de la plus belle manière possible.

Tracklist : 1.I Hate The Future 2.Lars Ulrich's 1986 Funeral (It Should Have Been You) 3.Assholier Than You 4.Incidental Music 5.Small Town, Big Mouth 6.Werewolves Of Washington 7.Japanese Maple 8.Sterling Is A Hole 8.42012 9.Too Big To Fail 10.A Goodbye Kiss From The Catalyst (You Dog)

A écouter : trs fort