logo The Boring

Biographie

The Boring

Au départ, The Boring est un quatuor punk-rock, formé à Colmar en 2001. Après de nombreux changement de line-up, le groupe se stabilise sous la forme d'un quintet et sort sa première démo s/t début 2005. Une deuxième démo, cinq titres, CDHC, voit le jour en avril 2006 chez Asso Dischords. Le groupe effectue de nombreux concerts dans sa région et évolue musicalement vers le hardcore.
En juillet 2007, The Boring enregistre son premier ep sept titres, The Masquerade. Celui-ci sort en juin 2008 chez System D. Prod. et Asso Dischords. S'ensuit une tournée dans l'est européen en compagnie de Kazan puis, Let The Captain Sink et Unlearn, qui marquent une orientation plus proche d'un Hardcore Mélo proche de Comeback Kid.

Maxime Ehrhardt - Batterie
Guillaume Enderlin - Chant
Sébastien Guérin - Guitare
Benjamin Krick - Guitare
Luc Roedel - Basse

Unlearn ( 2016 )

En prenant toujours en point de rapport Comeback Kid, mais également Defeater, The Boring se relance dans la course effrénée à un Hardcore Mélo qui avait laissé perplexe sur Let The Captain Sink. Pourtant, au travers de ces 5 titres, le combo remet le couvert en ressortant la tenue de soirée à l’apparence un peu érodée par le temps. Heureusement loin d’être défraichie, elle emprunte la chemise des Américains précédemment nommés dans le rythme et le riffing, en reprenant quelques effets de Fire at Will. En dehors de ces aspects, en se focalisant un peu plus sur certains éléments de la galette, il est possible d’être frappé par quelques relents plus proches du côté Hardcore que Mélodique sur « By Definition ».

Même si Unlearn souffre à première vue du côté « copycat » des Américains déjà dévoilé bien avant, il va sans dire que les titres auront plus l’effet Wake the Dead que Die Knowing, même si la partie vocale aura l’effet inverse. Loin de n’être qu’une pâle copie de CBK ou Modern Life is War, the Boring ressort sur « Are We Done Here ? » quelques passages plus proches de More Dangerous Than a Thousand Rioters ou Verse, avec une énergie bien perceptible (« Red Grass »).

Pour les fans des combo cités plus haut, Unlearn sera une mine d’or : Tous les ingrédients sont présents et correctement dosés, dans la lignée de ce que l’on peut attendre en se posant sur un disque de Hardcore Mélodique, ni plus, ni moins.

A écouter : Are We Done Here ? - Red Grass

Let the Captain Sink ( 2010 )

Sorti à la fin de l’année 2010, Let the Captain Sink est le premier album du combo punk-hardcore old school de Colmar, The Boring, qui n’en est pourtant pas à son coup d’essai : 2 demos, 1 EP, 2 splits (un 3eme en route), 3 tournées. L’album s’inscrit dans la lignée bien tracée des Verse, Kid Dynamite et autres Lifetime, en passant par les incontournables Comeback Kid. Ils nous délivrent une belle galette double face vinyle de 13 titres envoyés en moins de 23 minutes (avec, en option, le cd qui rentre dans la chaîne hi-fi, heureusement), avec pas moins de huit labels sur le coup. La quasi-totalité du petit monde de la critique indé a salué l’excellente prestation des alsaciens. Le groupe s’affirme de production en production, trouve un son, trouve son style : la batterie avance toute droite, la voix, qui pèche un peu en live (mais le plaisir de ne pas avoir de tough guy face à soi en concert fut bien supérieur à ce bémol), est correctement posée sur l’enregistrement, les chœurs hargneux et entraînants, et les guitares bien égalisées, rappelant parfois certaines productions de la fin des années 90’ en punk-rock. Racines, quand tu nous tiens (10 sacs que les gars ont écoutés en boucle Pennywise et NOFX) ! Les gars sont sur la route tous les week-ends et pendant les vacances scolaires, un mode de vie et une envie appréciables. La pochette de l’album illustre le titre de l’album  dans un camaïeu jauni, on voit, de la plage, les transats désertés, un bateau plié en deux couler, avec le capitaine à son bord.

A écouter : No Step Forward

The Masquerade - ep ( 2008 )

A l'écoute de The Masquerade, premier ep de The Boring, il semble évident que le groupe est à la recherche de sa véritable identité musicale. Passé du punk-rock au hardcore mélodique au cours de ces dernières annnées, The Boring apparaît quelque peu perdu au travers de ses diverses influences musicales et pas encore réellement assis dans un style particulier.
Le ep offre sept titres honnêtes, allant du hardcore mélodique dans la veine de Kid Dynamite et Strike Anywhere jusqu'au punk-rock made in Pennywise ("More Words, More Actions") en passant même par le ska-punk ("February 28th"). Le chant et les choeurs, parfois braillards, sonnent le plus souvent punk, ce qui n'est pas forcément très heureux sur les titres hardcore. Le groupe paraît avoir du mal à s'extirper de son passé et l'ensemble donne une impression de fouillis.
D'autre part, si la production est acceptable pour les morceaux à tendance punk-rock, elle manque singulièrement de puissance pour ceux à tendance hardcore. De plus, les effets ajoutés sur les voix enlèvent une partie de la rugosité qui siérait mieux à ce style. Une écoute du groupe en live fournirait sûrement une meilleure appréhension de l'impact que peuvent avoir les titres.

Au final, The Masquerade est un bon point de départ à partir duquel The Boring se doit de fournir des efforts pour parvenir à un ensemble plus homogène. Laissons-lui le temps de mûrir.

Track-list : 01. The Masquerade ; 02. Homeless ; 03. Pipelines Of Blood ; 04. More Words More Actions ; 05. Critic ; 06. Unity ; 07. February 28th.

A écouter : The Masquerade, Pipelines Of Blood, Critic
The Boring

Style : Hardcore mélodique
Tags :
Origine : France
Site Officiel : the.boring.free.fr
Amateurs : 6 amateurs Facebook :