Biographie

The Birds Are Spies, They Report To The Trees

Projet parallèle de membres de Catena Collapse et Dominic, The Birds Are Spies, They Report To The Trees n'en est pas moins digne d'interêt. Après un premier EP remarqué en 2004, le combo emo hardcore norvégien autoproduit un 7" de 4 titres en 2007 qui sort sur Adagio830 (Zann) et Ape Must Not Kill Ape.

14 / 20
1 commentaire (15/20).

Single Series 7' ( 2008 )

Empiriquement, il est plutôt rare de voir un side-project atteindre les cimes. Mais avec un nom prédestiné à, The Birds Are Spies, They Report To The Trees s’en est donné les moyens.

Et pourtant, on a bien craint un moment que la Demo de 2005 ne demeure le seul et unique fait d’arme de cette fusion (géniale) des inspirations de Dominic et Catena Collapse (rien que ça). En réalité, la branche n’avait pas livrée tous ses fruits. TBASTRTT revient donc… là où on ne l’attendait pas. Avec ce 7', l’oiseau norvégien montre en effet ses capacités de mutation : 4 nouveaux titres, et 4 facettes différentes.
"Sack Of Hammers", qui ne déplaira pas aux amateurs de What Price, Wonderland ?, se rappelle d’entrée au bon souvenir de l’emo underground 2e vague, avec chant semi-parlé et timbre éreinté. Tempo contrôlé, mise en valeur du phrasé, The Birds prend donc à présent le temps de se poser tout en n’omettant pas de cracher une peine élégiaque qui fait une nouvelle fois diablement effet, en attestent ses changements de rythmes démentiels sur "Middle Management" et ses entrecroisements de voix brisées qui évoquent le Portrait de la grande heure. A peine de quoi soupirer de nostalgie, "Fixer-Upper" étant déjà là pour distribuer son lot de gifles aux cymbales dans un morceau signé up the punk et guitares garanties sans temps morts. En clôture, ni plus ni moins qu’une introduction intimiste avec arpèges emo/screamo et youhou typée Sigur Ros (oui vous avez bien lu) qui lance sur le tapis une structure Dominicienne pure jus avec explosion de batterie et montées volcaniques. Ainsi vont les 4 saisons ?

Délaissant le côté hypra-identitaire nordique de sa première demo, The Birds Are Spies a choisi cette fois ci de montrer un visage cosmopolite, hérité de ses migrations successives. Moins immédiat que son prédécesseur, il demeure une nouvelle preuve saisissante du talent de ses auteurs, capable de changer de parure dans quatre mouvements successifs de haute tenue.
J’allais oublié : "Middle Management" a tout simplement fait son entrée au hall of fame des titres emo européens. Insolant de classe, de brio et de furie.

A écouter : parce que c'est un des meilleurs groupes europens du genre
14.5 / 20
1 commentaire (15/20).

s/t 7" ( 2007 )

Il ne manquait plus que ces drôles d'oiseaux pour clôturer le triptyque norvégien composé de Catena Collapse, Dominic et The Birds Are Spies, They Report To The Trees. Si les 2 premiers cités optent pour un screamo hardcore incisif mais aussi très porté sur les mélodies, l'approche est ici plus fine, plus fragile et n'est pas sans rappeler l'emo 90's old school d'outre-Atlantique.

Ce court 7 pouces n'offre ni plus ni moins que 4 titres, qui sans prétention, suffisent à susciter en nous une émotion intense et surtout continue. En 10 minutes d'emo hardcore fébrile et immédiat, en 10 minutes de sillons grésillant porteurs de mélodies touchantes se faisant écho sans redondance, les norvégiens parviennent à établir une véritable passerelle émotionnelle. Pourtant,  avec une des productions les plus roots qu'il m'ait été donné d'entendre dans le genre, tout n'était pas gagné d'avance. C'est sans aucun doute la voix qui en fait les frais les plus douloureux (ou les plus appréciables). A la base pas toujours juste, éraillée à souhait, elle pourrait bien faire grincer les dents des plus exigeants comme séduire les aficionados d'enregistrements sans retouche collant sans intermédiaire aux prestations scéniques. Puis comme voir The Birds Are Spies, They Report To The Trees sur les planches semble être un tant soit peu utopique, on se contentera volontiers de cette approche à l'origine d'un résultat à l'état brut.
Dans les passages les plus abrasifs, on ne peut nier la filiation avec Catena Collapse (avec 3 membres communs, c'est la moindre des choses), mais pour toutes les raisons explicitées quelques lignes plus haut, The Birds Are Spies, They Report To The Trees possède une réelle identité. Une identité pas usurpée pour un sou qui ponctue ces quelques compositions bien foutues de moments étincelants (à l'image de l'entremêlement imparable de guitares de "Ftrrm") et surtout terriblement sincères.

Ce 7 pouces autoproduit, humble et efficace, vient confirmer (une fois de plus) que la scène norvégienne, si petite soit elle, ne manque pas de ressources et d'idées lumineuses dans un genre usé à la corde.

A écouter : Les 4 morceaux
The Birds Are Spies, They Report To The Trees

Style : Emo Hardcore
Tags : -
Origine : Norvège
Myspace :
Amateurs : 4 amateurs Facebook :