Albums du moment
Pochette Monumenty selhání
Pochette A Different Shade of Blue
Pochette A Dawn To Fear Pochette Nighttime Stories
Chroniques
Pochette Etrange
Pochette Errorzone
Pochette Dreams of Quiet Places
Pochette Hallucinogen Pochette Nest

logo The Acacia Strain

Biographie

The Acacia Strain

The Acacia Strain est un groupe de Deathcore fondé à Chicopee (USA) en 2001. De nombreux changements de line-up et albums plus tard, The Acacia Strain, alors un quatuor, sort Continent fin 2008.

Chronique

14.5 / 20
0 commentaire
logo amazon

Continent ( 2008 )

The Acacia Strain, c'est du deathcore pur et dur. Un truc qui colle à la peau et salit l'auditeur dans toute sa splendeur. Le genre de groupe qui ne passe pas inaperçu même si on l'évite au premier abord. Et au vu de la pochette de Continent, le doute n'est plus permis : The Acacia Strain n'est pas là pour conter fleurette.

Parce qu'il faut l'avouer, le quatuor n'est pas des plus engageant et un rapide coup d'œil aux paroles donne le ton : "I don't sing fucking love songs because there's nothing in this world for me to love". C'est hargneux, agressif, violent sans entrer dans le domaine du black. Cette violence est ici physique et non mystique ou psychologique. The Acacia Strain n'y va pas par quatre chemins, creusant un sillon sur son passage. Mais The Acacia Strain c'est aussi du son, non juste des mots. Du Deathcore lent, au tempo si lourd qu'il piétinerait un banc de fleurs en quelques secondes. Pour les allergiques au deathcore plus typé All Shall Perish ou The Black Dahlia Murder, The Acacia Strain est à l'opposé de ces groupes. La musique se veut plus lourde, envahissante, certes facile à cerner, mais ô combien efficace.

De plus, même si The Acacia Strain ne s'autorise aucune incursion dans un autre style, le groupe évite le piège de la monotonie grâce par exemple à l'instrumental The Behemoth ou aux courts soli (Cthulhu, JFC ou Baby Buster) clôturant généralement les compositions. Pourtant, le chant, au timbre fixe et tenu comme une corde de guitare, pourra rapidement lasser l'auditeur. Car il faut l'avouer, même si The Acacia Strain arrive à ne pas donner la sensation d'écouter le même morceau pendant 40 minutes, les quatre musiciens semblent se limiter à quelques notes de leurs instruments et à un tempo similaire sur chaque composition.

Continent n'est pas un mauvais disque. Continent est juste un bloc brut de béton, massif, imposant et lourd. The Acacia Strain signe donc quelque chose qui ravira les fans de Deathcore collant au sol à coups de guitare et chant grave. Au final, on en demande pas plus, ni même moins, mais chaque coup à ici l'avantage de faire mouche.

A écouter : Dr Doom Baby Buster