logo Tharsis They

Biographie

Tharsis They

Tharsis They est un groupe de Hardcore chaotique fondé en 2008. Le quatuor originaire de Détroit dans le Michigan est créé par Steve Muczynski (Chant), Dicki Hilton (Guitare), Chris Trestain (Basse) et Brian McGuire (Batterie) et parvient à mêler habillement une fusion de Metal, de Hardcore et de Post-Hardcore avec une facilité déconcertante.
Les fans de Converge, Trap Them et Botch apprécieront Ominous Silence sorti en 2012, leur split avec The Armed sorti en 2013 et leur EP Formless/ Shapeless sorti l’année suivante. Ils sont actuellement signés chez Myriad Records.

Chronique

16.5 / 20
0 commentaire
logo amazon

Ominous Silence ( 2012 )

Tharsis They sort ici un album qui donne l’impression d’une grenade sur le point d’exploser. Les doigts fébriles, la goupille qui ne tient plus qu’à un fil, prête à éclabousser l’auditeur de ses riffs dévastateurs, ses dissonances et ses contretemps. Quand survient l’explosion de Metal / Hardcor aux vifs éclats de Coalesce ou de Trap Them, c’est un concentré de rage et de brutalité qui frappe tout d’abord. Des Larsens, des riffs simples, une batterie qui martèle et une voix haineuse qui rugissent à l’unisson. Quelle meilleure entrée en matière ?

Assez rapidement on comprend qu’il ne s’agit pas là d’un déversoir pur et brut de décibels mais bel et bien d’un acte réfléchi, prémédité. Les morceaux ont surement été pensés et travaillés longtemps en amont pour produire l’effet escompté. Exit les riffs simples et place aux contretemps et aux arpèges à la fois bondissants et aigres qui apportent une touche d’« harmonie » au massacre ambiant, sans toutefois perdre la vélocité et l’énergie mises en place.
On imaginera facilement l’épreuve que le passage en studio a dû être pour les musiciens. Non pas qu’il faille être un virtuose même si une certaine technique est nécessaire pour maîtriser les morceaux, mais la programmation des pistes clics pour l’enregistrement s’est surement révélée être un véritable enfer. Outre les rythmes syncopés, on retrouve des diminutions de mesure, des breaks en veux-tu en voila et des alternances de rythmes qui feraient s’évanouir les partisans du quatre temps. Un véritable cauchemar pour les non adeptes du genre, mais une oreille exercée saura apprécier la construction des morceaux qui sont cohérents et originaux à la fois.
Les rajouts studio basse et guitare sont toujours pertinents, ils apportent du raffinement à la lourdeur constante. L’emploi varié des effets et des techniques est savamment distillé. Qu’il s’agisse d’un petit delay par-ci, d’une petite whammy par là, chaque intervention se justifie parce qu’elle sert la musique. Et que dire des drops sur Concentrated Human Feeding Operation si ce n’est qu’ils sont absolument magistraux ?! On a l'impression de se faire aspirer doucement pour ressortir et se faire broyer par une moissonneuse batteuse.

L’intérêt majeur d'Ominous Silence réside dans son imprévisibilité. Lors de la première écoute on est constamment surpris par la création artistique et la direction que prennent les morceaux. L’autre élément d’intérêt essentiel étant l’énergie qu’il dégage. Il n’est jamais aisé d’allier agressivité et profondeur musicale et Tharsis They parviennent, toute la première partie de leur album du moins, à concilier les deux avec brio. En effet, s’il faut reprocher quelque chose à cet opus c’est sa fin un peu plus faible. A l’instar de leurs mentors qui ont toujours su offrir une sortie d’album plus personnelle mais néanmoins captivante, les Michiganais n’ont pas su transformer cet essai qui manque du coup de personnalité.

Cette fin plus en demi teinte n’enlève toutefois pas sa superbe à l’ensemble de l’opus qui est d’un très bon cru. On attend impatiemment leur venue sur le vieux continent pour qu'ils viennent nous tarter les oreilles. Vivement recommandé à tout fan de Botch ou Converge qui se respecte.

A écouter : Drawing Parallels, Ire in Motion
Tharsis They

Style : Hardcore chaotique
Tags : -
Origine : USA
Facebook :
Bandcamp :
Amateurs : 0 amateur Facebook :