Albums du moment
Pochette Spotted Horse
Pochette Full Upon Her Burning Lips
Pochette Our Voices Will Soar Forever Pochette Back In Business
Chroniques
Pochette Are We Soldiers
Pochette Algleymi
Pochette Carrion Spring
Pochette Downward Motion
Pochette Old Star Pochette The Chosen One

logo Temple Of Baal

Biographie

Temple Of Baal

Formé à la fin des années 90 Temple of Baal est un groupe français évoluant dans un registre Black Metal proche de la source dans un premier temps avant d’y incorporer des éléments plus Death Metal. À l’origine le projet ne comptait qu’un seul membre, Amduscias, très vite rejoint par 3 autres musiciens. Après plusieurs démos et splits édités par le label et vépéciste Adipocère Records et ses sub-divisions (Chanteloup Créations et Oaken Shield) les Français sortent en 2003 leur premier album : Servants of The Beast. Le succès dans le milieu underground est total, la carrière de Temple of Baal est lancée. Suivront d’autres splits et trois nouveaux albums studios. 2015 est une année importante pour le groupe puisque sort un tout nouvel album : Mysterium, chez Agonia Records et une participation au Fall of Summer

Chronique

17 / 20
2 commentaires (16/20).
logo album du moment logo amazon

Mysterium ( 2015 )

Temple of Baal. Un nom qui résonna longtemps dans l’underground français et européen avant d’être amené à une exposition bien plus importante. De leur début Black Metal à la mutation Black / Death, de nombreuses démos et splits ont vu le jour avant les premiers albums toujours plus convaincants et dévastateurs. 2015 est marquée par la sortie de Mysterium, cinquième LP d’un groupe proche du sommet de son art.

Inutile de tourner autour du pot. Mysterium s’inscrit directement dans la lignée de son prédécesseur Verses of Fire (2013) qui proposait un Black Death à la fois lourd et puissant. Pour cette nouvelle œuvre Temple of Baal a (encore) repoussé les limites de sa créativité pour offrir un opus noir comme l’ébène, dont l’écoute se révèle être une douloureuse introspection des sentiments les plus sombres que l’on peut éprouver. Les titres qui composent Mysterium sont longs, variés, faits de brutalité où s’intercalent des passages mi-tempo écrasant de désespoir. Lord Of Knowledge And Death, morceau d’ouverture, définit bien l’album. Neuf minutes durant lesquelles Temple of Baal étale son art à coup de riffs assassins sur des vocaux directement venus des enfers, si parfois le rythme ralentit c’est tout simplement pour que l’auditeur s’aperçoive du chaos dans lequel il est plongé. Soli, arpèges, leads guitares, blasts, tout y passe, la démonstration est extrêmement convaincante.  

Cependant Mysterium ne se résume pas uniquement à ce titre, loin de là même. Divine Scythe jouera plus sur le côté brut et malsain, un titre assez proche de Dark Funeral par moment, essentiellement dans sa violence et son agressivité, Hosanna utilisera une autre facette du potentiel du Temple of Baal avec un tempo global plus lent mais ô combien oppressant. Petite interlude orchestrale avec Dictum Ignis avant que de nouveau la guerre éclate sur Black Redeeming Flame où là encore les Français proposent un titre varié, nuancé, mais toujours animé par la haine.

Le tour de force que réalise ici Temple of Baal est assez impressionnant, si musicalement c’est de la très haute volée, la technique et la créativité étant irréprochable, c’est aussi et surtout dans l’ambiance générale que se situe la force de Mysterium. Il est impossible de ne pas être captivé voire hypnotisé par la noirceur des compositions, on se sent comme happé par les ténèbres pour un voyage qui s’annonce douloureux d’où il n’est pas concevable de sortir indemne.

Incontestablement Temple of Baal frappe un grand coup avec Mysterium. Les Français envoient leur album le plus aboutit autant musicalement que émotionnellement, celui-ci consacre un groupe qui est devenu au fil du temps une référence, et ce n’est pas usurpé.

L’album est en écoute intégral sur le Bandcamp de Agonia Records

A écouter : Dans le noir total de préférence