logo Temnein

Biographie

Temnein

Between The Buried And Me, Death, Opeth, At The Gates et Heaven Shall Burn donnent entre autres envie à Julien (Basse), Florian (Guitare), Yoann (Chant), James (Guitare) et Valentin (Batterie) de fonder Temnein en 2009. Basé sur Nancy, le groupe enregistre tout d'abord deux morceaux sur une démo nommée Time To Avenge en 2010. Temnein accumule alors les bons retours et les premières parties intéressantes (Hacride, Hypno5e, Om Mani, The Walking Dead Orchestra) pendant deux ans. Début 2013, les lorrains enregistrent leur premier album, 404 B.C. qui sort début 2014 chez Mighty Music.

Chronique

404 B.C. ( 2014 )

La région Lorraine n'est pas particulièrement connue pour ses groupes de Metal, mais bien plus pour sa Grande Triple Alliance Internationale de l'Est et son foisonnement de groupe Noise / Indus et compagnie. Mais ici, rien à voir, Temnein qui déboule avec son premier effort, 404 B.C., signé chez les danois de Mighty Music, préfère d'avantage les guitares tranchantes d'un Thrash / Death mélodique plutôt bien foutu.

La première rencontre n'est pourtant pas des plus reluisante car, disons-le clairement, la pochette est moche et ne donne pas franchement envie de s'intéresser à leur musique. Heureusement, la suite rassure d'avantage. La production, réalisée dans la région au Mon Studio de Nancy (Kells, MyPollux) est plutôt bonne et les messins ont bien fait les choses pour un premier album car les compositions se montrent à la hauteur avec le trio gagnant : solidité, efficacité, et variété. Côté influences on saisi tout de suite ce son tranchant venu du froid, tout particulièrement celui de chez Göteborg pour lequel vous penserez à At The Gates (une référence affirmée), Dark Tranquillity, Arch Enemy (Heart Hooks) ou ceux que vous voulez en fait. Mais au lieu de faire purement du Death mélodique qui, ne nous le cachons pas, n'intéresse plus grand monde après en avoir soupé des wagons entier dans le genre, Temnein mêle également un feeling Thrash à ses morceaux (Self Division). Afin de compléter les aspirations, le quintet tente plusieurs approches progressives et techniques rappelant des groupes comme Death, Opeth ou Atheist. Dans l'ensemble on ne trouve rien de très novateur pour les oreilles averties bien sûr, mais ils ont au moins le mérite d'avoir digéré intelligemment les mastodontes sans en faire de la grosse repompe.

404 B.C. est surtout là pour rappeler aux amateurs de Death Metal Mélodique qu'il n'y a pas que Soilwork et In Flames dans la vie et qu'on peut encore faire un disque de Metal extrême même si les mélodies enrobent l'album. Ecoutez The Realists ou Tangled pour vous convaincre que Temnein possède ce mordant et ne tombe jamais dans la sucrerie facile. Mais plus que ça, le groupe nous prouve qu'il sait écrire de bonnes compositions qu'on retient et qu'on prend plaisir à (ré)écouter. On pense à la ligne directrice de Tangled, aux cavalcades de Thirty Tyrants (le break est sympa, malgré les faiblesses du chant), Bright Knife et ses passages jazzy ou Heart Hooks qui s'insère sans mal dans le cortex. Néanmoins, quelques petites idées sont à revoir comme l'instrumentale Dropping Light qui n'a malheureusement comme seul intérêt de faire un break avant le gros morceau qu'est Bright Knife. Ce dernier est d'ailleurs beaucoup trop long (13 minutes au compteur) et un peu fourre-tout comme si le groupe avait voulu tout mettre dedans dont un chant clair dispensable. L'intention est remarquable, mais le résultat pas complètement satisfaisant.

Mis à part ces reproches 404 B.C. est quand même à conseiller parce qu'il est plaisant à écouter pour toutes les qualités évoquées plus haut. Il est tout simplement un bon disque de Death Metal Mélodique et même un peu plus. Le meilleur dans l'histoire c'est qu'on sent que Temnein s'est gardé une marge manœuvre et est capable d'encore progresser par la suite. A garder dans le viseur.

Temnein

Style : Death Metal Progressif
Tags : -
Origine : France
Facebook :
Twitter :
Amateurs : 3 amateurs Facebook :