Albums du moment
Pochette Ritma
Pochette Fossil
Pochette Playful Winds Pochette The Quiet Earth
Chroniques
Pochette Dissociation
Pochette Forest Nocturne
Pochette Aeternum
Pochette Extreme Power Metal
Pochette Weltschmerz
Pochette L'Abime Dévore Les Âmes Pochette Omega

Titre : La peste et le choléra Année : 2017

Tracklist
01. Vendredi 13

02. La peste et le choléra

03. Pertes et fracas

04. Envers et contre tous

05. Guns

06. Mort aux cons

07. Le monde tourne à l'envers

08. Narcissique

09. Enfant des rues

10. Pas de futur

11. Je suis démocratie

12. Le point de non-retour
Acheter : logo amazon
Label : At(h)ome
Collection : 1 membre possède cet album.
Moyenne lecteurs : 11.88/20 (4 avis dont 3 avec commentaire)


Laisser votre avis

Commentaires

chestercas 18.5 / 20 Le 05/01/2018 à 13H40

Tagada Jones revient de plus en plus fort à chaque album. Son de plus en plus propre, la rage se fait sentir davantage. Je tire mon chapeau à ce groupe qui a su nous sortir encore un merveilleux album.
J'avais vu sur le net une critique, et qui je trouve colle pas mal au groupe : "tagada jones c'est comme le vin, plus on attend, plus c'est bon". Effectivement , plus les albums de tagada sortent, plus je trouve ça bon !

delete_yourself 16 / 20 Le 03/01/2018 à 13H45

Pour ma part, j'ai trouvé cet album un poil en dessous de Dissident que j'avais adoré mais il reste quand même un assez bon album. Tagada Jones reste le groupe contestataire et pertinent qu'il a toujours été. On peut se lasser de cette marque de fabrique mais elle reste diablement efficace.

V.N.A. 12 / 20 Le 07/10/2017 à 15H00

Tagada Jones, entre revendications et démagogie, un essai en trois volumes... Non je plaisante. J'aime bien Tagada Jones. Bon, musicalement, les premiers albums ne sont pas trop à mon goût, alors disons que je les aime bien surtout depuis L'envers du décor. Vas-y que ça s'engage, que ça critique et que ça te met le nez dans ta merde et dans celle de tout le monde pendant qu'on y est, il en faut de temps en temps. Alors pourquoi est-ce que j'ai l'impression que cet album brasse du vent ?
La faute à un gros son qui ne parvient pas à donner suffisamment d'impact aux textes qu'il devrait soutenir ? Y a de ça, la plupart des morceaux ne laissent aucune empreinte après écoute : pour prendre un exemple, les paroles de Narcissique sont assez évocatrices, pourtant on remarque à peine ce titre dans le défilement de l'album.
Mais encore ? La fausse bonne idée de s'ancrer dans l'actualité, sans hésiter à lancer des noms ? "M. Hollande ne dirige plus rien, et ça m'énerve", il y avait de quoi quand ça a été écrit mais quelques pauvres mois après la sortie de l'album on pourrait déjà l'interpréter d'une toute autre manière. C'était quoi l'idée, faire un album qui devient moins pertinent avec le temps ?
Et sinon, autre chose ? Peut-être le sentiment de lassitude, de "toujours pareil" ? Ceux qui étaient déjà d'accord avec le groupe continueront d'être d'accord sans en tirer plus que dans les précédents albums, même les "nanana" et "lalala" paraissent presque plus efficaces que les paroles (de Mort aux cons, on retient surtout le titre, le côté "hymne", et "lala lalalala...", au moins il n'y aura pas de problème pour faire participer le public en concert). Et quant à ceux qui s'en foutaient ou n'étaient pas d'accord avant, ce n'est pas ça qui leur fera changer d'avis. Au bout d'un moment, à force de marteler un seul et unique point de vue, forcément, ça perd en impact. Un peu de subtilité ou de second degré la prochaine fois, pour changer ? Ou ne serait-ce qu'une formule un peu différente, comme c'était le cas pour le très bon Descente aux enfers ?
Bon, terminons quand même sur du positif, avec le gros point fort de l'album : son titre d'ouverture, Vendredi 13. Pas le vendredi 13 des superstitieux ou des films d'horreur, non non, on parle bien de celui-ci : "Ce soir, à grands coups de rafales / Un commando suicide frappe la capitale". Le seul titre de l'album qui arrive vraiment à atteindre l'auditeur. Pour le reste, rien de honteux ou de mauvais, notez bien. L'album s'écoute sans problème... et puis on l'oublie au profit des précédents.
J'aime bien Tagada Jones, ça, ça ne change pas. S'ils reviennent en concert à côté de chez moi, je retournerai les voir sans hésiter, les chances sont même bonnes que les nouveaux titres prennent de l'ampleur en live. N'empêche que le CD prend déjà la poussière.

EDIT : Après avoir vu des commentaires positifs, j'ai réécouté l'album, pour voir si j'y étais plus réceptif qu'à la sortie. Eh ben non. Toujours Vendredi 13 que j'apprécie beaucoup, pour le reste, 2-3 refrains assez efficaces, et c'est tout. Le CD retourne donc prendre la poussière, alors que je prends toujours plaisir à écouter les précédents.
Mais bon, tant mieux s'il plaît à d'autres :-)