Albums du moment
Pochette Street Heat
Pochette Necroceros Pochette Vivre Encore
Chroniques
Pochette animus
Pochette W Śnialni
Pochette I
Pochette Silent Running
Pochette Stillness
Pochette La Joie Pochette Hategod Triumph

logo !T.O.O.H!

Biographie

!T.O.O.H!

!T.O.O.H! (signifiant The Obliteration Of Humanity) se forme en 1990 à Prague, en République Tchèque, sous le nom de Devastator. Le groupe (dont la moyenne d'âge était de 15 ans) jouait une sorte de grind primtif à la Napalm Death. En 1993, les deux frères Josef et Jan Vesely (têtes pensantes du groupe) quittent Prague pour la campagne et renomment le groupe en !T.O.O.H! qui se dirige vers un grind plus élaboré avec des paroles flirtant plus avec l'humour noir et le cynisme qu'avec l'engagement des débuts. Après plusieurs démos très bien accueillies, le duo sort en 1999 son premier album, From Higher Will, qui fait son petit effet dans l'underground mondial. La musique du groupe est en effet très atypique, une sorte de death/grind psychopathe aux vocaux hallucinés. Décrochant un contrat avec un label tchèque, les deux frères sortent un nouvel album en 2003, posant leur style complètement fou. Rejoins par un second guitariste et un bassiste, !T.O.O.H! est contacté en 2005 par le grand label Earache (qui compte actuellement Deicide, Cult Of Luna, Lost Soul, Decapitated...) pour un contrat. Les membres du combo composent rapidement Rád A Trest ("Order and Punishment") qui sort à la fin de l'année. Malheureusement, le groupe splitte juste avant la sortie du disque, pour de sombres histoires de problèmes financiers causés par Earache... Aujourd'hui, les frères Vesely sont en Angleterre, et travaillent sur leur nouveau groupe, non sans avoir livré trois excellents albums.

Chronique

18.5 / 20
3 commentaires (18/20).

Rád A Trest ( 2006 )

La République Tchèque est depuis longtemps un vivier d'excellents groupes de death/grind, se démarquant souvent par une brutalité extrême, des batteurs fous, et une folie incomparable. Prenons en exemple Alienation Mental, Lykathea Aflame, Ingrowing, Isacaarum... A cette liste, on peut déjà ajouter !T.O.O.H!. Et mieux même, !T.O.O.H! a réussi un incroyable tour de force : être original parmi une scène déjà très originale.
Venant d'un groupe tchèque, on pouvait s'attendre à un disque moulinant le crâne à la fin d'une écoute. Il n'en est rien ! Si !T.O.O.H! est bel est bien du death/grind progressif totalement barré, il n'a rien à voir avec ses illustres compatriotes. Et pourtant, il en a toutes les caractéristiques : des blasts furieux, une voix complètement barrée oscillant entre cris hardcore et shrieks façon dessins animés, riff efficaces et constructions folles quoique très bien construites. Mais alors, il a quoi de différent ce groupe ??? En quoi est-il original, si il a les mêmes caractéristiques que ses confrères ?
Et bien c'est simple : les caractéristiques, il les met à sa sauce et les transforme totalement. !T.O.O.H! est un de ces grands groupes qui réussit le tour de force de réussir à jouer une musique qui ne ressemble en rien à du death/grind, et qui pourtant n'est rien d'autre au final que du death/grind, progressif et bizarre certes. Ainsi, le traitement réservé à tous les instruments est impressionant, et très bien rendu par le son, signature chez Earache oblige. On aura donc droit à des riffs de guitare très élaborés et fous, rappellant parfois la scène de Gothenburg ou les gros riffs lourds du TXDM. Ajoutons à cela d'impressionants solos de guitares, comme par exemple ceux du premier morceau qui vont même jusqu'à rappeller Death (si si, le premier solo rappelle énormément Chuck Schuldiner). Nos amis bassistes ne seront pas oubliés : la basse est très présente, audible sur tous les morceaux et faisant de petites merveilles de solos, groovy à souhait. La batterie ne se contente pas de blaster et se permet des passages jazzy, un peu free jazz dans l'esprit même, ainsi que quelques ralentissements fleurant bon le groove. La voix elle aussi dispose d'un traitement spécial, comme dit précédemment. Les cris du chanteur/guitariste se font très variés, allant de son shriek typique façon dessin animé, en passant par un growl assez profond (piste 3). Autre originalité : le chant est intégralement en tchèque, et les sonorités un peu bizarres de la langue ajoutent à l'originalité de ce groupe.
Côté morceau, on est pas en reste : on passe d'un morceau barge aux sonorités presque DEP (piste 1) à un titre au refrain imparable (piste 2), suivi d'un morceau planant un peu jazzy qui rappelle même (!) Cynic. !T.O.O.H! sait faire varier les ambiances, passant de brute à planante, de rapide à pesante, d'headbangante à léthargique, avec même parfois des relents de punk. Le combo passe sans sourciller de mélodies à brutalité pure, de jazz à grind, de shrieks à chant clair, bref, il est varié et métissé que diable ! Ce qui au final rend l'album excellent et très prenant. Et le comble dans tout ça... C'est qu'il est très accessible. Certes, l'album est fou, très varié, dans tous les sens, schizophrène et tout ce qeu vous voulez... Mais essayez une seconde de résister au groove, aux refrains incroyables et au riffs accrocheurs de !T.O.O.H!. Bien que distillant du death/grind à la sauce bordel, !T.O.O.H! est étonnament très prenant même pour les non-initiés, aidés en plus par un son clair bien qu'un peu faiblard...
Au final, Rad A Trest est un très grand album, déjà à ranger au panthéon des sorties death/grind, voire death tout court. Très grande qualité de composition, et technique imparable... On regrettera donc que !T.O.O.H! aie splitté suite à leurs déboires avec Earache, et personnellement, j'attends le nouveau projet des frères Vesely de pied ferme !

Note : Si aucun titre de morceau n'a été mentionné dans la chronique, c'est pour une raison simple : Earache a fait un grand n'importe quoi au moment du pressage du disque, aussi les titres des morceaux ne sont pas les bons. Par exemple, le titre Konec kontinentalniho kontejneru est le deuxième titre du disque, et est marqué dans la tracklist comme le troisième... seul le premier titre (Al-Amin (aneb jak vycakat jelito)) est le bon. Je m'excuse donc de donner seulement les numéros des pistes, je n'ai pas non plus pu trouver la tracklist réelle... Et comprenez moi aussi j'parle pas tchèque et les titres sont longs à écrire !

 

MP3 :
Al-Amin (aneb jak vycakat jelito)

Hanicka - Pribeh nebozacky

 

A écouter : Les pistes 1, 2, 3, 6 et 9. (voir disclaimer)
!T.O.O.H!

Style : Death/grind progressif
Tags :
Origine : République Tchèque
Site Officiel : tooh.wz.cz
Amateurs : 12 amateurs Facebook :