Titre : God Is An Automaton Année : 2012
Acheter : logo amazon
Label : Listenable Records
Collection : 4 membres possèdent cet album.

Moyenne lecteurs : 16.25/20 (2 avis dont 2 avec commentaire)


Ecouter l'album :

Les membres qui ont aimé God Is An Automaton aiment aussi :

Laisser votre avis

Commentaires

Versus 9 14.5 / 20 Le 01/11/2013 à 13H55

Quelques tueries comme toujours avec Sybreed mais certaines chanson sont moyennes.

heXaforst 18 / 20 Le 06/09/2012 à 16H45

Sybreed : Un groupe que l'on aime ou on déteste. God Is An Automaton était un des albums les plus attendus de l'année 2012 par les fan d'Indus et c'est peu de le dire.

Pour bien comprendre le complexité de cet album, il est important de faire un retour en arrière.

Sybreed est né sur les cendres de Rain en sortant en 2004, la bombe "Slave design", très agressif, avec de l'inventivité et cette sonorité mechanique. Un album plébiscité par les fans.

"Antares" est sorti 3 ans après, un album qui se veut beaucoup plus aérien ,éthéré mais toujours avec ces killers "chorus" et ces riffs incisifs et très originaux à mi-chemin entre Meshuggah, Fear Factory ou encore Soilwork, sans jamais pompé. La chose qui marque sur cet album c'est l’identité. Sybreed a réussis là ou beaucoup de groupe ont échoué. Créer son propre univers, reconnaissable entre mille.

Pulse sort ensuite en 2009, bien que cela soit un bon album, les auditeurs sont un peu laissés sur leurs faims. Délaissant cette agressivité pour une musicale plus aérienne. Même si bien sûr, des soubresauts subsistent comme I Am Ultraviolence, Meridian A.D ou Electronegative.

L'album qui nous intéresse ici est le chaînon manquant entre Slave Design et Antares. Sybreed a voulu sortir un album, terriblement couillu tout en incorporant des effets de haute volée. On peut parler du mélange entre le glace et l'acier.

Les Suisses nous sortent ici 11 titres plein de surprises, mêlant chorus imparables (Posthuman Manifesto, No Wisdom Brings Solace), couplets tonitruants (Downfall Inc., The Line Of Least Resistance, Into The Blackest Light) mais aussi des solis ! Une grande première (God Is An Automaton et le sublime Destruction And Bliss).

Après maintes écoutes, pour moi, cet album est une des toutes meilleures sorties de cette année. Et sûrement l'un de leur plus solide.

Un groupe vraiment original, qui mérité qu'on y prête attention.

Même si il y a quelques défauts comme The Line of Least Resistance qui est véritablement la chanson la plus faible de l'album (quelle idée d'en faire un single ? Alors que des chansons comme Downfall Inc ou No Wisdom Brings Solace paraissent plus judicieuses). Autre défaut : Je trouve l'album beaucoup plus complexe que les précédents, les transitions sont sublimes pour un album véritablement homogène. Mais certains morceaux ont une construction "atypique".

Mais je tiens à féliciter ce groupe, malgré une médiatisation très faible. Le groupe trace son chemin et continue à sortir des albums d'une qualité imparable, voir irréprochable pour certains.

Mentions Spéciales aux titres God Is An Automaton (quel riff), Downfall Inc. (une des meilleures du groupe ?), Hightech Vs Lowlife (cette voix.) ainsi que No Wisdom Brings Solace.